Page 21 sur 23 PremièrePremière ... 1114151617181920212223 DernièreDernière
Résultats de 201 à 210 sur 222
  1. #201
    Petit constructeur Avatar de Renarb11
    Inscrit
    juin 2016
    Localisation
    Narbonne
    Messages
    337
    Merci / J'aime
    Cité(e)
    1 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    Bonjour Michel, Franck et tous les autres.

    J'ai suivi avec beaucoup d'intérêt les posts expliquant la mise en œuvre de la version 2.62 (j'en était resté à l'édition 2.58g). Pour la tester j'ai ressorti de mes cartons un vieux projet que j'espère pouvoir un jour concrétiser.
    Je vous livre la première ébauche en espérant ne pas avoir fait de fautes trop grossières dans l'utilisation de ce fabuleux outil.

    Sur la modélisation qui suit vous reconnaîtrez la silhouette caractéristique de la dernière version Horten ayant volé.

    Le profil de l'aile évolue d'un autostable à 15% à l'emplanture vers un symétrique à 10% au saumon.
    A l'emplanture on a alpha0 à -1.1° et au saumon alpha0 à 0. Pour le vrillage, j'ai utilisé la formule indiquée par Franck sur le site eklablog, à savoir :
    vrillage aéro+(alpha0 profil local)-(alpha0 profil emplanture).

    Premier doute au moment de la saisie, dans quelle trapèze placer cette formule. Comme en première hypothèse j'ai choisi une évolution progressive du profil de l'emplanture vers le saumon, je l'ai placée dans la cellule vrillage du trapèze 4. Dans mon esprit ça permet, en faisant varier le vrillage aéro, de concentrer les effets sur l'extrémité de l'aile.

    Les 3 courbes de profils représentent respectivement une variation régulière sur toute la longueur de l'aile (Mix100), sur 21% de la longueur (Mix21) et sur 46% (Mix46)



    Pour obtenir CmCG du profil P1 proche de 0, il a fallu ajouter 8° de vrillage au vrillage naturel des profils utilisés et un braquage des ailerons de -0.5°.
    Pour obtenir un même équilibre avec les volets, il fallait les braquer à -1° avec une détérioration notable du coef d'Oswald.



    Au plaisir de vous lire.
    Jipé

  2. #202
    Membre actif
    Inscrit
    juin 2007
    Localisation
    Pujaut
    Messages
    534
    Merci / J'aime
    Cité(e)
    5 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    bien joué Jipé
    c'est vrai que la calcul du coefficient de moment pour un profil évolutif se pose
    le moment de profil étant fonction de la surface couverte par le profil , de sa corde et de son Cm0 (§2.9 du livre), le coefficient total de profil devrait être une moyenne des moments de profil le long de l'aile ?
    où as-tu trouvé les coordonnées des profils Horten ?
    a+
    Michel

  3. #203
    Membre Sénior
    Inscrit
    avril 2003
    Messages
    1 615
    Merci / J'aime
    Cité(e)
    0 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    Mon aile reprend le même profil et la même géométrie que ton projet. Je parle de forme elliptique car le bord d'attaque (et de fuite) n'ont pas de section rectiligne mais suive une courbe.
    A quelques millimètres près c'est le meme projet. L'envergure sera d'un peu moins de 4m.

    La catégorie visée c'est bien le F5J. Sur mon terrain de plaine si on veut faire 10 minutes de vols avec 30s de moteur il faut soigner le taux de chute car les thermiques sont rares et faible.
    Je pense toujours mettre 2 dérives en bout d'aile et donc le fuselage le plus petit possible pour l'accu et le moteur.

    Le montage "en l'air" est un vrai soucis. heureusement le quadrillage géodésique et la précision des découpes (laser) aides beaucoup.

    A suivre.
    Model Club de Jonage - www.modelclubjonage.com

  4. #204
    Petit constructeur Avatar de Renarb11
    Inscrit
    juin 2016
    Localisation
    Narbonne
    Messages
    337
    Merci / J'aime
    Cité(e)
    1 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    Citation Envoyé par sollac Voir le message
    bien joué Jipé
    c'est vrai que la calcul du coefficient de moment pour un profil évolutif se pose
    le moment de profil étant fonction de la surface couverte par le profil , de sa corde et de son Cm0 (§2.9 du livre), le coefficient total de profil devrait être une moyenne des moments de profil le long de l'aile ?
    où as-tu trouvé les coordonnées des profils Horten ?
    a+
    Michel
    Bonjour Michel,

    Rien de tel qu'un cas concret pour faire avancer le schmilblick : beaucoup de panneaux, de variations de corde et, cerise sur le gâteau, une évolution de profil. D'ou mon interrogation sur la position de la formule de vrillage. J'attends le passage de Franck et les commentaires très positif qu'il ne manquera pas de formuler.

    Cette aile a été construite par des modélistes américains et allemands. D'après leurs commentaires, elle est stable en plané mais devient instable dès qu'on pousse la puissance des EDF. Turbulence liées au flux perturbé issu des turbines, interférences des écoulements à la jonction aile sortie turbines, position du centre de poussée des turbines par rapport au centre de gravité de l'aile, poussée disproportionnée par rapport à la poussée optimale...

    Des tas d'hypothèses ont été posées mais la seule réponse apportée à consisté à rallonger les tuyères d'échappement au delà du bord de fuite de l'aile. Dans ce cas ce n'est plus tout à fait une aile volante puisque cette rallonge va se comporter comme un levier pour la stabilisation.

    Comme les différents constructeurs ne sont pas disert sur les profils et vrillages utilisés il est difficile de cerner l'origine du problème. Peut être quelques experts du forum auront-ils quelques pistes à explorer.

    En ce qui concerne les profils Horten je les ai trouvé lors de mes recherche en ligne, mais... ça date, je n'ai pas de certitude sur le site. Si ça t'intéresse, je te les mets en pièce jointe ainsi que le fichier de saisie. Il te suffira de les rapatrier dans PredimRc.


    Jipé.
    Fichiers joints Fichiers joints

  5. #205
    Membre Sénior
    Inscrit
    avril 2003
    Messages
    1 615
    Merci / J'aime
    Cité(e)
    0 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    J'ai réalisé une Horten 229 il y a quelques années. En planeur pure elle volait bien mais départ en piqué dés la mise en route des turbines. Ma conclusion à l'époque à été que les filet d'air sortant de la turbine suivaient l'extrado de l'ail et étaient déviés vers le bas d'ou le couple piqueur.

    Les profil étaient les profil horten (autostable au centre, biconvexe symétrique en bout d'aile) avec du vrillage négatif.

    J'ai résolue le pb en lui mettant une hélice dans le nez ! après elle a très bien volé (jusqu'au jour ou à force de connerie je l'ai mise en vrille à plat, elle n'a jamais voulu en sortir !).

    Cordialement
    Model Club de Jonage - www.modelclubjonage.com

  6. #206
    Petit constructeur Avatar de Renarb11
    Inscrit
    juin 2016
    Localisation
    Narbonne
    Messages
    337
    Merci / J'aime
    Cité(e)
    1 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    Citation Envoyé par eric.payan Voir le message
    J'ai réalisé une Horten 229 il y a quelques années. En planeur pure elle volait bien mais départ en piqué dés la mise en route des turbines. Ma conclusion à l'époque à été que les filet d'air sortant de la turbine suivaient l'extrado de l'ail et étaient déviés vers le bas d'ou le couple piqueur.

    Les profil étaient les profil horten (autostable au centre, biconvexe symétrique en bout d'aile) avec du vrillage négatif.

    J'ai résolue le pb en lui mettant une hélice dans le nez ! après elle a très bien volé (jusqu'au jour ou à force de connerie je l'ai mise en vrille à plat, elle n'a jamais voulu en sortir !).

    Cordialement
    Merci pour le retour. Te souviens tu si le vrillage était réparti régulièrement le long de l'aile, ou localisé vers le saumon ?

    Jipé

  7. #207
    Cz&Co Avatar de Franck.A
    Inscrit
    juin 2005
    Messages
    7 953
    Merci / J'aime
    Cité(e)
    4 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    Bonsoir à tous,

    Chouette, une Horten, un bel oiseau s'il en est

    Citation Envoyé par Renarb11 Voir le message
    Premier doute au moment de la saisie, dans quelle trapèze placer cette formule.
    A chaque corde où le profil diffère (ou du moins a un Alpha0 différent) de celui de l'emplanture. S'il y a une évolution de profils le long de l'envergure, il faut donc prendre en compte cela à chaque corde.
    Si par contre la question est "où faut-il mettre le plus de vrillage aéro" (pour un équilibre donné), la réponse est bien aux dernières cordes, car sur une aile Horten il faut générer de la traînée au saumon pour assurer la stabilité en lacet (sinon, on répartir plutôt le vrillage sur les autres cordes, suivant la flèche, pour obtenir des répartitions de Cz et de portance meilleures).

    Citation Envoyé par Renarb11 Voir le message
    Cette aile a été construite par des modélistes américains et allemands. D'après leurs commentaires, elle est stable en plané mais devient instable dès qu'on pousse la puissance des EDF. Turbulence liées au flux perturbé issu des turbines, interférences des écoulements à la jonction aile sortie turbines, position du centre de poussée des turbines par rapport au centre de gravité de l'aile, poussée disproportionnée par rapport à la poussée optimale.
    Citation Envoyé par eric.payan Voir le message
    J'ai réalisé une Horten 229 il y a quelques années. En planeur pure elle volait bien mais départ en piqué dés la mise en route des turbines. Ma conclusion à l'époque à été que les filet d'air sortant de la turbine suivaient l'extrado de l'ail et étaient déviés vers le bas d'ou le couple piqueur.
    L'explication d'Eric n'est pas loin de la vérité : le flux des turbines, en léchant l'extrados de l'aile, engendre une dépression dans cette zone, d'où le moment piqueur. Ce problème disparaît en prolongeant les turbines par une tuyère en aval de l'aile : le flux autour de l'aile n'est alors plus influencé par celui des turbines.

    Franck
    RC Aero Lab : PredimRC, radio DIY OpenTX NextStepRC, conception et amélioration d'aéromodèles.

  8. #208
    Membre actif
    Inscrit
    juin 2007
    Localisation
    Pujaut
    Messages
    534
    Merci / J'aime
    Cité(e)
    5 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    pour l'Horten, ça veut dire que si on ne veux pas prolonger la tuyère cause esthétique, il faut mettre une sortie de tuyère orientable vers le haut ?
    a+
    Michel

  9. #209
    Petit constructeur Avatar de Renarb11
    Inscrit
    juin 2016
    Localisation
    Narbonne
    Messages
    337
    Merci / J'aime
    Cité(e)
    1 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    Certains modélistes américains ont mis un volet orientable à l'extrémité de la tuyère.
    Je serais curieux de voir l'allure du flux à la sortie de la tuyère, ça doit être très turbulent. La forme de la partie aval de l'EDF doit avoir une grande importance dans la canalisation de ce flux.

    J'ai vu que certains constructeurs mettent l'ESC dans le conduit pour favoriser le refroidissement ; ça doit créer une joyeuse turbulence à l'intérieur, et laisser quelques traces à l'extérieur.

    Jipé

  10. #210
    Membre actif
    Inscrit
    juin 2007
    Localisation
    Pujaut
    Messages
    534
    Merci / J'aime
    Cité(e)
    5 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    Bonjour
    Je continue à jouer avec predimRC, maintenant avec la feuille « profils »

    Franck indique sur son site, concernant ses profils FAD qu’ils sont « très tolérants aux modifications d'épaisseur relative et de cambrure, permettant une adaptation optimale au domaine de vol. »
    J’ai donc modifié l’épaisseur et la cambrure du FAD23 auto-équilibré, dans l’optique d’une aile droite, puis du FAD21 qui pourrait être destiné à une aile en flèche, et relevé le CmO.

    Pour modifier les profils ont procède avec la feuille « 1-profils »

    D’abord récupérer les FAD21 et 23 qui ne sont pas dans predimRC. On commence par récupérer le fichier des profils (télécharger le .zip) sur le site de Franck, puis le déziper dans un directory qui va bien.

    Ensuite dans la feuille "profils" de predimRC, cliquer sur l’onglet "Import" et sélectionner le fichier excel FAD23 ou FAD21. La validation injectera ces 2 profils dans predimRC.

    Puis pour modifier un de ces profils :
    - cliquer sur l’onglet "Fiche->Buffer", pour récupérer les données du profil de base que vous voulez modifier
    - modifier le nom pour lui donner un nom explicite de ce que vous allez modifier (ex : FAD21e8c25n6 pour une épaisseur de 8%, une cambrure de 2.5% et un niveau de turbulence de 6)
    - modifier à la main les valeurs de « Epaisseur » et « cambrure » dans le cadre « Buffer (profil en cours) » et cliquer sur « Exécute » pour lancer la modification géométrique du profil
    - ensuite cliquer « Buffer->Xfoil/FicheProfil » pour lancer le calcul des polaires par Xfoil. Lorsqu’il vous demande juste avant le Ncrit=9 : le modifier à la main pour mettre 6 (dans le cas présent), puis valider et laissez faire
    et voilou…
    à la fin un onglet « FAD21e8c25n6 » a été créé où vous vérifierez que le calcul a bien été complet pour tous les nb de reynolds (perso j'ai de temps en temps des pb de convergence d'Xfoil), notamment que l’alpha0 et le Cm0 ne soient pas nuls, sinon voir la notice


    Les résultats sont là (j’ai calculé les polaires avec une turbulence de 6 afin d’être proche d’une finition « moyenne » (voir notice)):


    Je constate qu’en diminuant la cambrure, on se rapproche d’un CmO nul, ce qui semble logique car à cambrure nulle, on a un profil « symétrique » avec un CmO=0.
    En tout cas, en jouant bien avec la cambrure et/ou l’épaisseur on peut ajuster le CmO que l’on souhaite pour coller à la géométrie de l’aile que l’on a calculé préalablement (Cm’CG).
    On voit même qu’avec le FAD23, les modifications ne modifient pas beaucoup le Cm0, donc on pourra facilement par exemple affiner le profil aux extrémités sans modifier vraiment l’équilibre général de l’aile.
    Pas pareil avec le FAD21…

    Maintenant quid des performances des profils modifiés ? Là dans la même feuille je regarde les polaires

    Pour le FAD23, ci-dessous, le FAD original en bleu, le même en rouge mais avec une cambrure diminué à 2% et le FAD original dont l’épaisseur est réduite à 8%.


    Autour du Cz de réglage (0.3 dans mon cas), on constate que le profil à 8% traine le moins, comme prévu, et qu’il est même encore très bon à faible Reynolds (donc aux extrémités)

    Même chose avec le FAD21 réduit à 8% qui serait destiné à une aile avec flèche (Cm0 du profil négatif):
    Il est comparé à l’AG36 « turbulent » (j’ai repassé Xfoil (le buffer) avec n=6) (profil bien connu pour la gratte - épaisseur relatif à 8.2%)

    Sur le FAD21 réduit à 8% et avec une cambrure réduite à 2.5%, on retrouve pratiquement l’AG36, donc ce FAD m’irait bien car Franck disait qu’il supportait bien une construction en structure

    Du coup pour continuer à jouer, j’ai modifié aussi le FAD05 (le super profil du crobe ! épaisseur 7%) après l’avoir épaissi à 8% (Cm0 passant alors de -0.046 à -0.045) :

    Au Cz de 0.3 c’est le meilleur en trainée à faible Reynolds et il est aussi bon que les autres ailleurs
    Pas mal…

    Maintenant j’arrête là mes cogitations car la suite dépasserait mes compétences et produirait des âneries de ma part ! En tout cas je devrais pouvoir trouver un profil même modifié avec le Cm0 qui va bien et des perfs pas trop mauvaises, enfin j’espère.
    Je retourne sur ma géométrie de base pour affiner maintenant. comme disent les copains "yaplus quà !"

    Quel plaisir ce logiciel, mais faut pas tarder à retourner tailler du balsa...

    a+
    Michel

Page 21 sur 23 PremièrePremière ... 1114151617181920212223 DernièreDernière

Tags pour ce sujet

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas éditer vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code [VIDEO] est Activé
  • Le code HTML est Désactivé