Un autre petit sujet WW1 récréatif, le très célèbre Fokker DR1 du Baron Rouge Manfred Von Richthofen.

Pourquoi pas faire un joli ballet aérien avec plusieurs de ces adorables petites machines pas très compliquées à construire et faciles à faire voler...!

Le plan 3 vues ci joint imprimé en a4 sera agrandi 5.5 fois

La construction est assez basique. Bien placées, l'ensemble des pièces tiennent sur une seule plaque de dépron.... Soit une cellule à 7€!


On commence par les flancs et l'aile inférieure.

On colle ensuite le plan médian et on pince la queue. Tout les calages sont à zéro.

Le stab est ensuite collé en place.

Puis vient le tour du fond du fuselage.

La pose des haubans en plat carbone doit se faire de façon précise en respectant les alignement des plans. Tout l'avion est calé à 0 degré mis à part le moteur qui affichera quelques degrés piqueur.


On profite de l'absence du plan supérieur pour mettre en place le dessus du fuselage légèrement courbé à chaud.

NOTA: seul le plan supérieur sera équipé d'une clé d'aile. Par effet de transmission des efforts, l'ensemble des 3 ailes seront solidaires.

Attention au parfait alignement du plan supérieur avant collage.

Les parties mobiles sont posée à l'aile de petites charnières "crayon" de 33mm x 2mm. Désormais, je vais généraliser cette solution parfaitement adaptée à nos modèles dépron 9mm. l'ancien système au scotch montre ses limites sur les machines entièrement peintes à l'acrylique. La tenue du scotch est médiocre.

Pas de prise de tête pour la béquille.

Ni pour le train principal d'ailleurs. Je n'ai pas encore les roues haddock... Mais en attendant le facteur, celles ci feront l'affaire.

Le moteur est fixé sur une petite plaque en CTP


C'est un vieux 1000 kv de récup d'un vieux quadcopter. Il entraîne une 10x4 comme un jeune homme pour 18a de conso. Ça va le faire sans problème.

La collerette du trou pilote est posée.


Voilà, la cellule est terminée. Reste la déco et la pose radio.

Franchement, pas de soucis particulier..... Il faut du soin, c'est tout.

Le capot est réalisé entièrement en dépron.

Un petit bricolage supplémentaire pour ajouter du réalisme.

Arghhh! Quelle gueule!

On s'y croit....






Bon, maintenant, le 1er vol.......

Pas franchement une partie de plaisir.... Le centrage est très compliqué à atteindre. J'ai été obligé de rajouter 150g de plomb directement collés sur la face de la gamelle pour pouvoir faire faire ces quelques photos.

(bras de levier extrêmement court)

Mais une fois trouvé au fils des essais, le bon centrage donnera à cet avion des qualités de vols très sympa.


Le décollage, une vraie plume,

La montée est un régal,

Ok, les roues, c'est pas top!

Le profil plat se fait complètement oublier même à basse vitesse. C'est déroutant. Pourquoi s'embête t'on à faire des profils finalement?

L'allure générale est bien là.

C'est un bel avion.



Mais attention, pour éviter çà, ne pas poser dans l'herbe!






Voilà le centrage définitif idéal.


J'ai pas dit que c'était facile! Pour y arriver, j'ai dû loger la batterie de 170g sous le moteur (en plus des 80 g de plomb déjà présents).

Pas de soucis, il y a de la surface, cela reste une plume...







La vidéo du vol:

Bons vols à tous Phil