Page 1 sur 8 12345 ... DernièreDernière
Résultats de 1 à 10 sur 78

Sujet : Luciole MC30

  1. #1
    Nouveau membre Avatar de BENOIT ALBINET
    Inscrit
    décembre 2010
    Messages
    53
    Merci / J'aime
    Téléchargement
    0
    Cité(e)
    0 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)

    Luciole MC30

    Bonsoir à tous, tout d'abord je tiens ici à me présenter. Je me nomme donc Benoit ALBINET, je suis membre des Cols Verts (club de Montluçon), et je suis un vrai "fondu" de maquettes volantes.
    Je souhaiterais vous présenter, si vous le voulez bien, la construction de l'ULM "Luciole MC30".
    Comme je désire participer un jour (quand, je ne sais pas encore exactement) au championnat de France de maquettes volantes, mon objectif est de réaliser une maquette la plus fidèle possible par rapports aux formes extérieures du sujet réel. Donc j'ai acquis la liasse de "série" du modèle grandeur (auprès de son génial concepteur Mr Colomban, qui est aussi le papa du célèbre CRICRI) et l'on m'a aimablement donné une copie de la liasse "prototype". Je vais donc construire ma maquette comme le grandeur dans toute sa structure en employant les mêmes matériaux. Pourquoi cela ?
    C'est simple, car mon 2ème objectif est d'exploiter au maximum les règles de la catégorie maquette qui limite le poids maxi de la maquette à 15 kgs. Donc j'ai choisi l'échelle 1/2 car l'avion sujet fait 97kgs. A densité égale si l'on divise la profondeur, la hauteur et la longueur de toutes pièces par 2, on obtient un poids total de 97kgs/8 soit 12kgs. Cela donne une marge avant d'atteindre les 15 kgs.
    Cela permet de respecter les formes, de construire léger, solide, et de gagner du temps de conception, mais c'est plus long car la réalisation est plus difficile.
    J'ai commencé cette réalisation en 2007, et pour l'instant à chaque étape de construction, l'objectif du poids est tenu.

    Voici donc une photo de la Luciole MC30.


    Voici la première pièce réalisée. Les photos datent maintenant de 2007, depuis j'ai un peu avancé, mais je ne vais pas vous donner toutes les photos d'un coup, il faut faire durer le plaisir.


    Voici donc une des toutes premières pièces que j'ai réalisé. c'est une des 2 articulations du stabilisateur qui est pendulaire. Je tiens ici à préciser que je n'avais jamais fait avant (que ce soit au travail ou au cours de mes études) d'usinage. Comme outillage j'ai un tour EMCO Compact 5, et un vieux tour/fraiseuse UNIMAT SL de 1971.


    Deux des pièces ci dessus ont été réalisé afin de composer le support de stabilisateur que voici:




    Voila, est ce que je vous donne encore quelques photos?

    Allé, oui soyons fou.


    Voila le support du stabilisateur en place, sous le stabilisateur qui n'étais pas encore coffré (dont je parlerai bientôt). Toutes les vis qui ne sont pas encore coupé à la longueur vont être remplacer à terme, par des rivets alu.


    La même pièce mais prise sous un autre angle:


    A propos de la Luciole grandeur, voici quelques infos intéressantes:
    Envergure: 6,90 m
    Corde de l'aile: 67 cm
    Poids à vide: 97kgs !!
    Consommation: Proche de 5,5 L/h ou 2,5L aux 100km !!
    Capacité du reservoir: 30 L !!
    Vitesse maxi: 200 km/h !!
    Vitesse à ne jamais dépasser: 240 km/h
    Vitesse de décrochage (avec volets sortis): 65 km/h !!
    Moteur Briggs et Straton: de 25 chevaux seulement !!
    Charge maxi autorisé: +9 à - 4,5g !!


    En 2007, ce que j'ai également fait, c'est le support de roulette de queue. Il manque encore le U qui maintiendra la roulette, et le petit guignol de commande.




    Maintenant voici le support de la tige en carbone au fuselage:

    Ces pièces sont toutes faites de laiton , hormis 2 petits morceaux en acier. Je pense à terme, les refaire en tubes acier (de faibles épaisseurs). J'en ai trouvé grâce au site RETROPLANE en Angleterre.

    Voici donc la pièce "support de roulette de queue assemblé". Mais pas encore fini....


    Voici le stabilisateur assemblé, mais non coffré. La structure conçue par Mr Colomban est simple (mais très précise dans sa définition) et très légère. Personnellement j'adore construire suivant ses plans.


    Une fois coffré le stabilisateur parait plus grossier et moins gracile. Mais il n'en est rien, il reste toujours très léger, mais très rigide bien qu'il ne soit pas encore entoilé.


    Maintenant une photo de la dérive assemblée, mais non coffrée:


    La même pièce, mais cette fois coffrée:


    Une petite vue de la fixation du guignol de commande de la dérive. Ici il y a une petite astuce, je m'explique:
    Sur la Luciole à l'échelle 1, ici il y a, pour recevoir les 3 vis de fixation, des écrous prisonniers rivetés (appelés "Camlock" je crois). N'ayant pas cette fourniture sous la main, j'ai utilisé des boulons (écrous + vis à têtes fraisées) d'une taille supérieure. Ces boulons resterons à demeure dans la dérive car ils sont percés axialement et taraudés de la taille des vis de fixation du guignol. Regardez bien la photo ci-dessous, vous comprendrez j'espère mieux qu'avec mon charabia.


    Et enfin 2 photos permettant de vous montrer les axes de rotation de la dérive.
    Ici c'est l'axe d'en haut.


    Ici celui d'en bas.


    Voici les couples en bois de l'arrière du fuselage. Seul les gousset sont collés sur les montants et les traverses. Aux extrémités les montants et les traverses ne sont pas collés, car ils vont êtres par la suite encochés afin de laisser place aux lisses du fuselage.



    Ici c'est le couple en bois qui vient derrière le dossier du siège du pilote


    Une fois les couples en bois finis, je me suis attaqué aux couples en métal (ou composé de bois et de métal). C'est un technique que n'avais jamais abordé, donc c'était pour moi une grosse inconnu.
    Voici le couple qui vient sous le siège du pilote


    Mine de rien, 11 pièces principales (sans compter les rivets) compose cette pièce. Ce couple a pour but de rigidifier le fond de fuselage à un endroit où il y a peu de place, mais aussi et surtout de recevoir les attaches arrières des 2 ailes. Sur la photo ci-dessous on voit un de ces points d'encrage.

    our tous les rivets que vous voyez ici (ou sur les couples suivants), comme je souhaité reproduire les rivets "aveugles" réels et qu'il n'en existe pas à l'échelle 1/2, j'ai acheté des rivets bombés "à frapper" chez l'Octant (pardon pour avoir diffuser cette marque, mais je ne connais pas d'autre fournisseur). Tout les rivets sont passés ensuite au tour, afin de faire un plat au bout de la tête bombée, puis d'y faire un petit trou. Je crois que sur ce couple, il y a environ 200 rivets.


    Allez, cela sera tout pour aujourd'hui. A bientôt pour la suite.....
    Dernière édition par BENOIT ALBINET; 20/07/2017 à 23h55

  2. # ADS
    Circuit advertisement Luciole MC30
    Inscrit
    Always
    Messages
    Many
     

  3. #2
    Le nez dans la colle Avatar de tibow64
    Inscrit
    avril 2005
    Localisation
    Lyon
    Messages
    2 426
    Merci / J'aime
    Téléchargement
    0
    Cité(e)
    2 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    Bonsoir Benoit,

    Ca s'annonce redoutable ta construction, comme le réel avec les mêmes matériaux (si c'est pas pousser le vice au maximum alors je ne sais pas) on attend vite la suite car aux vues des photos on va en prendre plein les mirettes c'est certain.

    J'organise un concours maquette régional à côté de Lyon en novembre, j'espère que tu vas venir nous présenter ta machine même si elle n'est pas finie.

    Thibaud

  4. #3
    Membre actif
    Inscrit
    juin 2007
    Localisation
    Pujaut
    Messages
    905
    Merci / J'aime
    Téléchargement
    0
    Cité(e)
    6 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    Benoit belle machine
    je vais suivre
    les nervures sont en dépron, tu les colles avec de la colle blanche ?
    vivement la suite
    Michel

  5. #4
    Petit bricolo Avatar de allalou
    Inscrit
    septembre 2009
    Localisation
    rennes 35
    Messages
    3 980
    Merci / J'aime
    Téléchargement
    0
    Cité(e)
    5 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    Bonjour Benoit, désolé je t'ai oublié, mais je vois avec grand plaisir que tu as réussi à poster des photos. Pour moi en ce moment pas trop le temps pour le modélisme....

    pour ce qui est du Luciole, c'est du travail de grand malade!!! j'ai eu la chance de le voir au GPPA, c'est du grand art, c'est vraiment sympas de partager ton travail ici....

    vivement la suite
    A+ Pascal
    pas d'panique tout ce qui monte redescend un jour, ...... de toute manière j'aime construire...

    http://www.lecoinmaquette.com/

  6. #5
    Membre actif
    Inscrit
    octobre 2007
    Localisation
    houtçiploû
    Messages
    832
    Merci / J'aime
    Téléchargement
    0
    Cité(e)
    0 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    Magnifique travail !
    Et même tes photos sont de la même qualité 😉
    Grand merçi de partager et vivement la suite 👍

    Sent from my HUAWEI GRA-L09 using Modelisme mobile app

  7. #6
    Nouveau membre Avatar de BENOIT ALBINET
    Inscrit
    décembre 2010
    Messages
    53
    Merci / J'aime
    Téléchargement
    0
    Cité(e)
    0 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    Citation Envoyé par tibow64 Voir le message
    Bonsoir Benoit,

    J'organise un concours maquette régional à côté de Lyon en novembre, j'espère que tu vas venir nous présenter ta machine même si elle n'est pas finie.

    Thibaud
    Bonjour, et merci pour l'invitation , je ne dis pas non, mais j'ai par ailleurs un planning parfois chargé donc je ne peux garantir d'être présent à cette date. Je verrai au moment venu....

  8. #7
    Nouveau membre Avatar de BENOIT ALBINET
    Inscrit
    décembre 2010
    Messages
    53
    Merci / J'aime
    Téléchargement
    0
    Cité(e)
    0 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    Citation Envoyé par sollac Voir le message
    Benoit belle machine
    les nervures sont en dépron, tu les colles avec de la colle blanche ?

    Michel
    Bonjour. Effectivement, les nervures des empennages sont en dépron, car à l'époque je n'avais pas trouvé de Klégecell (mousse de PCV) de 5mm d'épaisseur. Ces nervures en dépron je les ai collées à la colle vinylique blanche. Mais ce n'est n'est pas le procédé que j'emploie pour coller les nervures de l'aile en Klégecell, dans ce cas j'utilise de la Redux 420 (colle préconisée par Michel Colomban pour fabriquer la Luciole à l'échelle1).

  9. #8
    Nouveau membre Avatar de BENOIT ALBINET
    Inscrit
    décembre 2010
    Messages
    53
    Merci / J'aime
    Téléchargement
    0
    Cité(e)
    0 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    Comme vous me semblez sympathique , voici la suite:


    Nota:
    Sur cet avion, les 2 longerons dépassent de chaque aile à l'emplanture, afin de venir se loger dans le fuselage, dans le couple principal. Ce qui est particulier sur la Luciole, c'est que les 2 ailes sont décalées (en vue dessus), de l'épaisseur du longeron, car ceux ci sont juxtaposé afin de rentrer dans le couple principal. Vous comprendrez mieux avec mes futures photos


    La fabrication des 2 longerons:
    Comme plan de travail j'ai employé une grande bande de médium, sur laquelle j'ai vissé parallèlement 2 longues cornières en alu (tout en intégrant le dièdre de la voilure). Cela m'a servi de gabarit pour coller toutes les pièces ensembles.
    Une vue d'ensemble du longeron en cours de collage, coté emplanture


    Chaque longeron, est composé:
    1-suivant l'axe vertical, en ordre de vol:
    -d'une fine latte de bois
    -d'une épaisseur dégressive de carbone (pas présente sur les photos)
    -d'un lamellé collé dégressif de lattes de bois
    -de cloisons en bois vers l'emplanture et en dépron ailleurs
    -d'un lamellé collé dégressif de lattes de bois
    -d'une épaisseur dégressive de carbone (pas présente sur les photos)
    -et enfin d'une fine latte de bois.
    2-suivant l'axe de vol, en ordre de vol:
    -d'une fine cloison verticale en bois
    -d'une stratification de carbone à l'emplanture seulement
    -de l'assemblage du paragraphe 1
    -d'une stratification de carbone à l'emplanture seulement
    -d'une fine cloison verticale en bois


    Pour mieux comprendre, voici un longeron en cours de fabrication, couché dans le gabarit de collage. La photo montre le coté emplanture, et les épaisseurs dégressives de carbone n'étaient pas encore présentes. Sur le haut de la photo, la bande de bois sera (après collage) le flan arrière ou avant, suivant qu'il s'agit du longeron droit ou gauche.


    Une vue d'ensemble du longeron en cours de collage, coté saumon

    Il y a une série de trou d'allégement de ce coté. J'ai fabriqué volontairement (de 5 cm) chaque longeron un peu plus long afin de faciliter les futures manipulations, lors du coffrage de l'aile, de la peinture, etc... Je les couperai ensuite.

    La fabrication du couple principal:
    Les longerons sont depuis finis. Comme je vous le disais , ils viennent se loger dans le couple principal que fuselage. En voici la construction:

    Les montants en métal ont des formes bien particulières. En effet chaque coté est plié suivant des angles bien définis afin de pouvoir s'appliquer parfaitement ensuite contre les flans du fuselage.

    Chacun de ces 2 montants est collé bien d'équerre (à l'aide d'un gabarit) sur la traverse inférieure. Les 2 perçage que vous voyez recevront les axes de maintien des longerons dans le couple. La zone du perçages est renforcées de 2 plaques en métal rivetées et collées.


    Et enfin, pour bien comprendre, voici la photo du couple fini.


    La où j'ai été bête, c'est que je ne vous ai pas fait de photos avec les longerons dans le couple principal. C'est idiot, car depuis j'ai bien avancé, et je ne peux plus vous montrer ces pièces seules.


    Ceci est le couple tout métallique qui est sous les jambes du pilote. Je l'ai fait comme le véritable, tout en toles pliées, collées et rivetées. Il composé de 11 pièces (sans compter les rivets). Avec quelques renforts au niveau des trous de passage des tubes de maintient des ailes contre le fuselage. Ce cadre, comme les autres, parait simple, mais il n'en est rien. Car tout les pliages ne sont pas d'équerres, mais suivant des angles bien définis afin de pouvoir plaquer au mieux contre les flans galbés du fuselage.


    Voici donc un de ces renforts riveté dans les angles.


    Voila s'en est finis pour les cadres "à fabriquer". Maintenant passons à la fabrication des flans de fuselage. A cette fin j'ai construit un plan de travail galbé, sur lequel sont préfabriqués le flan droit, puis le gauche. Ceci afin de donner aux flans le galbe du fuselage en vue de dessus.


    Et maintenant voici le fuselage (retourné et sans la CPF) monté à sec sur la table.


    Voici une vue interne du fuselage sans le couple moteur (à ce stade, les couples n'étaient pas encore collés):


    Et enfin voici le fuselage à l'envers toujours, mais ici tous les couples sont présents et collés.

    Sur cette photo il manquait le coffrage inférieur, et les ouvertures pour le passage des longerons d'ailes n'étaient pas encore réalisés.

    A bientôt pour la suite.....

  10. #9
    Le nez dans la colle Avatar de tibow64
    Inscrit
    avril 2005
    Localisation
    Lyon
    Messages
    2 426
    Merci / J'aime
    Téléchargement
    0
    Cité(e)
    2 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    Pfff c'est impressionnant!!!

    Question idiote peut être, les rivets utilisés sur le couple principal sont-ils fonctionnels ou cosmétiques? Même si je n'ai aucunes connaissances de ce qui existe en rivet cela me semble petit pour être des vrais, c'est bluffant en tout cas, chapeau l'artiste.

    Thibaud

  11. #10
    Nouveau membre Avatar de BENOIT ALBINET
    Inscrit
    décembre 2010
    Messages
    53
    Merci / J'aime
    Téléchargement
    0
    Cité(e)
    0 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    Bonjour, allez on continue....

    Voici l'articulation du système à pendule qui supporte le stabilisateur:

    Ici on voit bien le roulement à billes qui va assurer l'articulation avec un minimum de jeux.


    Ensuite, on mets le système pendulaire en place:


    Maintenant, passons aux articulations (solidaires du fuselage) de la dérive:
    Ici, c'est l'articulation supérieure


    Et là, c'est l'articulation inférieure.


    Voici une vue en contre-plongée de l'articulation avec le stabilisateur en place


    Et enfin voici le stabilisateur et la dérive en place


    Voici la commande de la dérive:
    Donc en partant de l'avant du fuselage on trouve le palonnier.
    Donc comme sur le réel, les pédales fonctionnent, et le rappel au neutre se fait par de petits élastiques. D'autre part la distance palonnier siège est réglable par coulissement sur des rails en carbone. A noter que lors de la translation du plancher support le palonnier, les câbles coulissent dans les tubes en forme de S, mais bizarrement, ils ne coulissent pas quand on actionne les pédales. Ce système est simple et efficace. Encore une fois, Mr Colomban est vraiment génial

    A l'époque je n'avais pas encore fabriqué le système permettant de rapproche les palonniers du pilote. C'est pourquoi il ne figure pas sur cette photo


    Ensuite voici un petit lot de pièces, qui est composé de 2 serres-câbles (qui ne sont pas issus de dominos) et de 2 articulations pour la commande de roulette de queue.

    Je m'en souviendrai de ces pièces, car pour les fabriquer, j'ai cassé 3 tarauds de 2mm. Sinon je les ai réalisées simplement en découpant la matière à la scie à métaux, usinage au plus prés des cotes à la lime plate, perçage, taraudage et c'est fini.

    Les serres câbles plats:
    Pour arriver à mes fins, j'ai fais un petit outil avec 2 morceaux de 2017 (du Dural, ou AU4G) et une vis fraisée, mieux vaut une photo qu'un long discours.

    Cet outil sert à pincer un morceau d'acier de 5/10mm (percé au diamètre de la vis) entre les mords d'un étau. Ensuite je martèle cette tôle pour lui donner la bonne forme. Et enfin, je retire la pièce martelée afin de la limer pour lui donner les bonnes dimensions.


    Voici ce que cela donne une fois assemblé avec un boulon de 2mm et la plaquette du fond qui permet de coincer le câble



    En tout, j'en ai réalisé 8 suivant cette méthode (2 sont déjà sur la dérive)



    C'est sympa, après temps de travail de voir ce que cela donne



    Voila pour les serres câbles plats, ils sont finis, ouf. On passe à autre chose.






    La roulette de queue:


    Le but était de reproduire la roulette qui avait cette forme.

    Depuis Philippe CHARUEL, qui est le constructeur de la luciole à l'échelle1, a changé de version de support de roulette.


    Il faut savoir que sur la Luciole grandeur, la roulette (de 10cm de diamètre) est prélevée sur une trottinette. Et bien, à l'échelle 1/2, on ne trouve pas de roulette de 50mm proportionnellement aussi étroite. Même celles des Skates sont trop larges.


    Donc je suis partis d'une roulette (de Rollers enfant) de 68mm de diamètre. Après passage au tour, elle fait 50mm.
    Je lui ai retiré les 2 roulements de 22mm. J'ai réalésé le logement des roulements d'origine afin d'y placer une cage en plastique dur (tournée, puis fraisée pour reproduire les 6 rayons de la véritable). J'y ai mis 2 roulements de 11mm, sans oublier l'axe entre les 2. Allez, une photo "avant, après modification " et vous comprendrez mieux:


    Maintenant, voici un éclaté du support de roulette de queue avec toutes les pièces:

    Il y en a des pièces, non!


    Et enfin tout assemblé, voila ce que cela donne, encore une fois c'est gratifiant de voir un ensemble fini



    Si cela vous dit, comparez avec la photo du grandeur qui est plus haut.
    Il me reste à passer une couche de résine jaune sur la bande de roulement, et à combler des ouvertures de la roue avec cette même résine.


    C'est long à réaliser les détails, mais c'est à mon avis ce qui donne de la "vie" à une maquette et puis c'est toujours plus sympa à regarder.


    Allez je vous laisse pour l'instant sur ces dernières nouvelles de la Luciole. A très bientôt pour la suite....

Page 1 sur 8 12345 ... DernièreDernière

Sujets similaires

  1. [suivez ma construction] Caudron Luciole C272
    Par ArsenalVG dans le forum Aéro / Maquettes
    Réponses: 620
    Msg: 20/05/2020, 21h32

Tags pour ce sujet

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas éditer vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code [VIDEO] est Activé
  • Le code HTML est Désactivé