Page 1 sur 5 12345 DernièreDernière
Résultats de 1 à 10 sur 45
  1. #1
    Cz&Co Avatar de Franck.A
    Inscrit
    juin 2005
    Messages
    8 270
    Merci / J'aime
    Cité(e)
    4 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)

    Centrage, performances... et mythes urbains

    Bonjour à tous,

    Je vous propose une petite réflexion personnelle faisant écho à la série d'articles techniques parus ces derniers mois dans Modèle Magazine :
    http://rcaerolab.eklablog.com/centra...senti-p1674598

    Franck
    RC Aero Lab : PredimRC, radio DIY OpenTX NextStepRC, conception et amélioration d'aéromodèles.

  2. #2
    Membre Sénior Avatar de techno64
    Inscrit
    décembre 2008
    Localisation
    orthez - dept64
    Messages
    1 459
    Merci / J'aime
    Cité(e)
    3 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    Bonjour,

    Tout d'abord merci pour cette analyse

    Concernant le baro/vario, au delà de la précision, la difficulté pour avoir des données exploitables est fortement liée au bruit à la sortie du capteur... donc filtrage et lissage sur 1 ou 3s afin d'avoir quelque chose de représentatif, ce qui implique forcement implique un retard entre l'info audio (bip bip) et ce qu'il se passe au niveau de l'altitude.
    Pour moi le vario n'a de sens que lorsque le planeur est très haut à la verticale ou au fond du trou.... le reste du temps en vol de pente le visuel apporte bien plus d'informations sur les ascendances.
    Laurent

    Producteur de sciure de balsa...............ça m'fait tousser !!!

  3. #3
    Membre actif
    Inscrit
    septembre 2016
    Messages
    111
    Merci / J'aime
    Cité(e)
    1 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    Salut ,

    Mon point de vue sur les instruments de mesure et centrage .
    Je suis loin d'être une bête en théorie aérodynamique , mais je vole beaucoup , beaucoup en plaine planeur RC .

    - La masse d'air n'est jamais neutre , ou alors si elle l'est à un moment (1013, 20°,0mts ?) c'est si rare que son moment de référence n'est pas exploitable pour nos modèles .
    -J'ai fait beaucoup d'enregistrement avec un Thermik XL (4mts, 3,8kgs ,45g²) en espérant trouver de points autour d'une Vz moyenne .
    En fait les VZ sont répartie sur une grosse plage . Je ne me souviens plus très bien mais on dira de 0,3 à 0,9 avec autant de points répartis autour de 0,3 0,5 et 0,9 .
    Ceci avec un vario Skyassitant 5 (très bon matos) .

    Donc , la masse d'air n'étant pas assez stable pour notre échelle , il ne faut pas espérer compter sur les instruments (à mon niveau ) pour régler un planeur .

    J'avais d'ailleurs traité le sujet sur le fofo , il y a bien longtemps .

    Quand à la perception de la différence de Vz , il y a des planeurs qui marquent beaucoup plus que d'autres . Pourquoi , je n'en sais rien ?

    - Quand au centrage . Je pense qu'il y a une plage de centrage exploitable en fonction de ce qu'on souhaite faire du planeur , de son niveau de pilotage et de la MTO .
    Moi , j'aime bien les CG un petit poil avant de manière à avoir un planeur qui vole tout seul car j'aime faire des longs vols en plaine pas toujours proche visuellement . Un planeur confortable facilite grandement la performance pour ce type de vol en évitant de fatiguer trop vite .
    Quand ça tabasse fort , je recule un poil le centrage pour avoir un planeur un poil plus réactif et une défense plus vive aux gouvernes .
    Et il y a des planeurs qui sont plus souples au différents centrages que d'autres .

    Comment je règle les CG ?
    En tout premier , Prédim RC ne m'a jamais trahi . Par exemple pour le Fashionista il indique un CG 40 mm en arrière de celui donné par Topmodel , et le Fashionista un est planeur qui va plus que bien avec le CG Prédim RC .
    Après , j'affine en vol en fonction du confort de pilotage que je souhaite .
    Attention au débattement et expo de la prof , sensible au modifications de CG .
    Attention aussi à la modification de courbure , qui doit modifier le coefficient de moment du profil et changer la marge statique du CG . On peut passer d'un CG confort à un CG difficile à tenir en fonction de la courbure .
    Je passerais sur les histoires de diff , car la tenue en spirale n'est pas le plus compliqué . Ce qui est compliqué , c'est que le planeur s'inscrive rapidement , facilement et sans trainée dans la pompe . Et ce d'autant plus que les ailes sont lourdes et ont de l'inertie .
    Merci les radios modernes avec tout un tas de possibilités de mixage dans tous les sens , ça aide .

    Test du piqué ? Je règle jamais mes planeurs par le test du piqué , le réglage est un processus assez long que demande pas mal de vols .....et n'est jamais fini .
    Mais oui , d'une manière générale une fois le CG me convenant trouvé , le test du piqué donne un planeur qui remonte doucement .
    Mais pas toujours de la même manière en fonction de la courbure .
    Et je crois qu'en fait , il faudrait avoir un CG qui varie en fonction de la courbure .

    L'intérèt de ce genre de sujets , c'est que se sont des choses impalpables à notre échelle . Et ce que ça ouvre à beaucoup de choses , de discours , de changements de points de vue , d'apprentissage et d'évolutions de chacun d'entre nous .

    C'est la magie de l'aéromodélisme !!!!!!

  4. #4
    Cz&Co Avatar de Franck.A
    Inscrit
    juin 2005
    Messages
    8 270
    Merci / J'aime
    Cité(e)
    4 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    Merci à vous d'avoir eu le courage de lire ma prose jusqu'au bout

    Citation Envoyé par techno64 Voir le message
    Concernant le baro/vario, au delà de la précision, la difficulté pour avoir des données exploitables est fortement liée au bruit à la sortie du capteur... donc filtrage et lissage sur 1 ou 3s afin d'avoir quelque chose de représentatif, ce qui implique forcement implique un retard entre l'info audio (bip bip) et ce qu'il se passe au niveau de l'altitude.
    En effet Je n'ai pas abordé ce point, si ce n'est très superficiellement, car à la base la mesure n'a déjà pas de sens en elle-même...

    Citation Envoyé par tahiti1 Voir le message
    Donc , la masse d'air n'étant pas assez stable pour notre échelle , il ne faut pas espérer compter sur les instruments (à mon niveau ) pour régler un planeur .
    C'est bien le fond du problème

    Citation Envoyé par tahiti1 Voir le message
    Quand à la perception de la différence de Vz , il y a des planeurs qui marquent beaucoup plus que d'autres . Pourquoi , je n'en sais rien ?
    Je ne suis pas certain que ça réponde à ta question, mais c'est surtout la différence de vitesse horizontale, l'allure du fuselage et l'inertie en tangage qu'on perçoit le plus. Cela rend les planeurs plus ou moins communicants, par exemple en entrée d'ascendance.

    Citation Envoyé par tahiti1 Voir le message
    Attention au débattement et expo de la prof , sensible au modifications de CG .
    Autant je partage cette remarque pour le débattement, autant je serai réservé pour l'expo. Pour ma part, il faut le régler pour avoir une réaction bien linéaire (= proportionnelle) sur toute la course du manche, du coup il n'y a pas à la retoucher quand on règle le centrage.

    Citation Envoyé par tahiti1 Voir le message
    Attention aussi à la modification de courbure , qui doit modifier le coefficient de moment du profil et changer la marge statique du CG . On peut passer d'un CG confort à un CG difficile à tenir en fonction de la courbure .
    Cela change bien le moment, mais normalement pas sa dérivé, donc ça n'impacte que le trim de profondeur (et cela de manière parfois très importante) et pas le centrage. Par contre, c'est certainement ce que tu voulais dire, si le profil est mal adapté aux volets, alors le profil braqué travaille mal et engendre des non-linéarités. Dans ce cas, il vaut bien mieux mettre un turbulateur qu'avancer le CG, car cela aidera non seulement le profil à bien fonctionner mais améliorera aussi ses perfos.

    Citation Envoyé par tahiti1 Voir le message
    Test du piqué ? Je règle jamais mes planeurs par le test du piqué , le réglage est un processus assez long que demande pas mal de vols .....et n'est jamais fini .
    Il y a une astuce, que j'ai d'ailleurs rappelé dans une mise à jour ce soir de mon papier : au-delà d'indiquer qualitativement le centrage, le test du piqué est avant tout un outil pour converger vers le centrage neutre, qui est le point de repère précis à partir duquel on va pouvoir définir le CG à utiliser.

    Citation Envoyé par tahiti1 Voir le message
    L'intérèt de ce genre de sujets , c'est que se sont des choses impalpables à notre échelle . Et ce que ça ouvre à beaucoup de choses , de discours , de changements de points de vue , d'apprentissage et d'évolutions de chacun d'entre nous .
    C'est la magie de l'aéromodélisme !!!!!!
    +1
    RC Aero Lab : PredimRC, radio DIY OpenTX NextStepRC, conception et amélioration d'aéromodèles.

  5. #5
    Membre Sénior
    Inscrit
    septembre 2007
    Messages
    3 247
    Merci / J'aime
    Cité(e)
    6 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    Deux canicules ont tellement chauffé le sol que lorsque l'atmosphere va commencer à se refroidir on va avoir des ascenseurs thermiques.

  6. #6
    Membre actif Avatar de Robert-67
    Inscrit
    août 2014
    Messages
    142
    Merci / J'aime
    Cité(e)
    0 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    Très intéressant, bravo !

    L'article est très technique, et j'imagine que celui de la revue citée en entrée est destiné au grand public ? Il en faut pour tous les types de lecteurs ...

    Une expérience réelle étonnante concernant le centrage :

    - planeur 4m assez lourd, semi maquette, chargé 70g/dm², profil Eppler 211 des années '80, motorisé.
    - en cours de montée au moteur, à 100m d'altitude, rupture d'une pale de CamCarbon
    - couple moteur arraché, moteur tombé en chute libre, idem verrière partie en vol

    Le planeur reste pilotable facilement, évidemment en poussant la profondeur, atterrissage tranquille, pas d'instabilité notoire.

    Au sol, il s'avère que le centre de gravité était vers 103 à 104% de la corde, c'est à dire 5 à 10 mm derrière le bord de fuite pour une corde de 20cm.
    Dernière édition par Robert-67; 31/08/2019 à 12h24

  7. #7
    Grand Ayatollah Avatar de Acetronics2
    Inscrit
    janvier 2010
    Localisation
    ( ROUEN + AMIENS )/2 ne vole plus à Abbeville
    Messages
    9 138
    Merci / J'aime
    Cité(e)
    13 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    Citation Envoyé par Robert-67 Voir le message

    Au sol, il s'avère que le centre de gravité était vers 130 à 140% de la corde, c'est à dire 5 à 10 cm derrière le bord de fuite pour une corde de 20cm.

    Commentaire ?
    Bin, centré avant à ce point ... perdre le moteur, l'accu, le variateur, le pilote + la verrière ne doit pas ètre un gros souci ...

    ceci dit , compte tenu du " assez lourd " ( sic dixit ) +/- 6kg au nez ??? ... , ce qu'il faut voir c'est la proportion poids moteur / poids total ...

    Heuuuu ...

    il s'avère que le centre de gravité était vers 130 à 140% de la corde
    Y'aurait pas un " 1 " de trop quelque part, des fois ????????????

    Alain
    " Une bonne question est une question à laquelle on a réfléchi un petit 1/4 d'heure avant de risquer de se ridiculiser en public "

    " Au fait: les infos sur le net sont pourries de connneries ; il faut sérieusement trier " ( Gilles )

  8. #8
    Membre actif Avatar de Robert-67
    Inscrit
    août 2014
    Messages
    142
    Merci / J'aime
    Cité(e)
    0 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    Citation Envoyé par Acetronics2 Voir le message
    Bin, centré avant à ce point ... perdre le moteur, l'accu, le variateur, le pilote + la verrière ne doit pas ètre un gros souci ...
    ceci dit , compte tenu du " assez lourd " ( sic dixit ) +/- 6kg au nez ??? ... , ce qu'il faut voir c'est la proportion poids moteur / poids total ...
    Heuuuu ...
    Y'aurait pas un " 1 " de trop quelque part, des fois ????????????
    Alain
    Ce n'est pas le rapport entre masse totale et masse perdue qui détermine le déplacement du centre masse quand on enlève un élément à une extrémité, mais la répartition des masses entre l'avant et l'arrière.

    Une petit correction après examen de mes anciens documents : Le CG était 5 à 10 mm derrière le bord de fuite (et non pas 5 à 10 cm). Reste le fait : planeur pilotable sans problème avec un CG derrière le bord de fuite ...
    Dernière édition par Robert-67; 31/08/2019 à 12h28

  9. #9
    Cz&Co Avatar de Franck.A
    Inscrit
    juin 2005
    Messages
    8 270
    Merci / J'aime
    Cité(e)
    4 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    Citation Envoyé par Robert-67 Voir le message
    Très intéressant, bravo !
    Merci

    Citation Envoyé par Robert-67 Voir le message
    L'article est très technique, et j'imagine que celui de la revue citée en entrée est destiné au grand public ? Il en faut pour tous les types de lecteurs ...
    Je suis bien d'accord, évidemment. Mais ici ce n'est pas une question de niveau de vulgarisation, les bases ne sont clairement pas connues et remplacée par une interprétation personnelle qui ne tient pas la route. J'ai mis en lien de mon papier l'article en question pour que chacun puisse se faire une idée.

    Citation Envoyé par Robert-67 Voir le message
    Au sol, il s'avère que le centre de gravité était vers 103 à 104% de la corde, c'est à dire 5 à 10 mm derrière le bord de fuite pour une corde de 20cm.
    Il faut voir la machine plus en détail... Avec un gros volume de stab et une aile avec de la flèche, un CG acceptable au bord de fuite de l'emplanture est tout à fait possible. Sinon ça peut être aussi un vol au second régime, la stabilité étant donnée par une portion d'aile décrochée.
    RC Aero Lab : PredimRC, radio DIY OpenTX NextStepRC, conception et amélioration d'aéromodèles.

  10. #10
    Membre actif Avatar de Robert-67
    Inscrit
    août 2014
    Messages
    142
    Merci / J'aime
    Cité(e)
    0 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    Citation Envoyé par Franck.A Voir le message
    Il faut voir la machine plus en détail... Avec un gros volume de stab et une aile avec de la flèche, un CG acceptable au bord de fuite de l'emplanture est tout à fait possible. Sinon ça peut être aussi un vol au second régime, la stabilité étant donnée par une portion d'aile décrochée.
    C'est vu de dessous celui de mon avatar : speed astir de Grob au 1/4 par Bernard Dollé vers 1980. Profils épais Eppler 205-211 de mémoire. Stab très grand par rapport à un planeur moderne actuel. Vol très stable, tient la spirale sur plusieurs tours en lâchant les manches.

    La particularité de la semi maquette, c'est que la verrière est monobloc jusqu'à la point avant. Sans verrière, on a donc un énorme aérofrein à l'avant du fuselage. Cela doit avoir un effet important sur l'équilibre de vol.

    C'était juste un exemple de bizarrerie qu'on peut rencontrer en dehors des clous de la modélisation

    Centrage, performances... et mythes urbains-1314736f.jpg

Page 1 sur 5 12345 DernièreDernière

Sujets similaires

  1. Performances des turbines electriques
    Par cdbiggles dans le forum Aéro / Jets Electrique
    Réponses: 351
    Msg: 08/11/2018, 14h32
  2. Calcul de performances « hélicos »
    Par helibel dans le forum Hélico / Electrique CP
    Réponses: 85
    Msg: 04/03/2014, 08h44
  3. Augmenter les performances du Strada XT
    Par Bendam666 dans le forum Auto / Matériel électrique
    Réponses: 4
    Msg: 19/05/2009, 15h10
  4. Amélioration performances FW05T+
    Par jack38 dans le forum Auto / Moteur thermique
    Réponses: 29
    Msg: 13/04/2009, 20h12
  5. performances pour tt 1/8
    Par kevinthermique49 dans le forum Auto / TT
    Réponses: 5
    Msg: 20/01/2009, 17h28

Tags pour ce sujet

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas éditer vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code [VIDEO] est Activé
  • Le code HTML est Désactivé