Résultats de 1 à 8 sur 8
  1. #1
    Membre actif
    Inscrit
    mars 2013
    Messages
    418
    Merci / J'aime
    Cité(e)
    7 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)

    Formule de Lapresle

    Bonjour et Joyeux Noël à Vous Tous

    Lapresle?
    C'est un Monsieur au prénom d'Antoine (1883-1955)
    Il fut collaborateur de Monsieur Gustave Eiffel.
    Il inventa une formule simple qui permettait de trouver la limite de centrage arrière.(1929)
    Que dit la formule Lapresle? (pour ceux non inscrit)
    La distance du bord d'attaque de l'aile au point de la limite du centrage arrière divisée par la corde moyenne de l'aile doit être égal à 0,225 + (0,37 * Volume d'empennage).
    Elle fut étudiée pour une aile haute tangente au fuselage.
    L'aile Parasol étant plus stable le pourcentage de sa valeur augmente de 2% par rapport à celui de l'aile haute tangente au fuselage.
    L'aile Surbaissée étant moins stable le pourcentage de sa valeur diminue de 3% par rapport à celui de l'aile haute tangente au fuselage.
    A ce pourcentage de limite arrière nous ajoutons une marge de sécurité qui n'est pas arbitraire par sa valeur mais qui est de l'ordre de 5%.
    Dans le livre de Mr Desgrandschamps il mesure le Bras de Levier du 1/4 avant de la corde moyenne de l'aile à l'axe charnière du volet de l'empennage horizontal.

    X / Corde moyenne Aile = 0,225 + (0,37 * Se * BdL / Sa * CmA)

    Comment je l'ai trouvé! En cherchant sur le net une solution au centrage compréhensible et simple pour moi,sur l'ancien site
    http://www.acaatlantique.fr/
    il y avait les fiches techniques transmises par Monsieur Michel Suire.
    La stupéfaction fut de lire :On relira à ce sujet sur le centrage limite arrière du livre de M.Chabonat (1946) "L'aérodynamique à la portée de tous". (pages 29&30). Marcel CHABONAT : l'aérodynamique à la portée de tous
    Je ne fus pas au bout de mes surprises quand je l'a découvris dans le livre de Mr-R-G-Desgrandschamps (1933)"calcul et construction des Avions Légers.(pages 13 & 14).
    R G DESGRANDSCHAMPS : calcul et construction des avions légers

    P-S ur la page 2 il y a une erreur de dactylographie,je l'ai corrigé sur un fichier joins.

    Cordialement Jean

    007-Determination-des-limites-de-centrage.pdfFormule de Lapresle-2.jpg

  2. #2
    Membre actif
    Inscrit
    novembre 2007
    Localisation
    LFQF
    Messages
    187
    Merci / J'aime
    Cité(e)
    0 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    Citation Envoyé par PHODILE Voir le message
    L'aile Parasol étant plus stable le pourcentage de sa valeur augmente de 2% par rapport à celui de l'aile haute tangente au fuselage.
    L'aile Surbaissée étant moins stable le pourcentage de sa valeur diminue de 3% par rapport à celui de l'aile haute tangente au fuselage.

    Il semble un peu étonnant que la position des ailes selon l’axe z du repère avion puisse influencer réellement la stabilité longitudinale…
    Pour ceux que cela intéresse, le sujet a été longuement débattu sur le forum des pilotes privés.

  3. #3
    Cz&Co Avatar de Franck.A
    Inscrit
    juin 2005
    Messages
    8 454
    Merci / J'aime
    Cité(e)
    4 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    C'est à cause de la déflexion de sillage de l'aile vue par le stab, que Lapresle a résumé dans une valeur générique (le coeff. de 0.37) au lieu d'utiliser sa formulation. Ce qui est un peu dommage, car à l'ordre un il y a moyen de faire un calcul simple à la main (comme la formule de Toussaint, dans sa version originale ou la version remaniée proposée par mes soins il y a quelques années).

    Il en est de même pour l'efficacité relative de portance du stab (incluse là aussi dans le 0.37), alors que là aussi la formule 1er ordre est simple, ou la contribution du fuselage, incluse dans la valeur de 0.225 (en fait 25% - 2.5%).

    Au détail : le facteur Se*BdL/(Sa*CMa), c'est tout simplement le volume de stab.

    D'où l'importance de bien saisir les limites d'emploi de cette formule très (trop...) simplifiée, il y a plein de cas où elle n'est pas applicable. Comme les ailes volantes, les stab canard, les stab pendulaires, etc..

    A contrario, la formule exacte utilisée avec des paramètres simplifiés est tout aussi simple et est applicable à tout appareil. Voir ici en page 18 : http://rcaerolab.eklablog.com/mement...u-vol-p1326152
    RC Aero Lab : PredimRC, radio DIY OpenTX NextStepRC, conception et amélioration d'aéromodèles.

  4. #4
    Membre actif
    Inscrit
    novembre 2007
    Localisation
    LFQF
    Messages
    187
    Merci / J'aime
    Cité(e)
    0 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    Citation Envoyé par Franck.A Voir le message
    C'est à cause de la déflexion de sillage de l'aile vue par le stab, que Lapresle a résumé dans une valeur générique (le coeff. de 0.37) au lieu d'utiliser sa formulation. Ce qui est un peu dommage, car à l'ordre un il y a moyen de faire un calcul simple à la main (comme la formule de Toussaint, dans sa version originale ou la version remaniée proposée par mes soins il y a quelques années).

    [/URL]
    Oui, la déflexion influence l’efficacité de l’empennage.

    C’est ainsi que l’efficacité d’un empennage horizontal installé au sommet de la dérive d’un avion à ailes basses, risque d’être plus efficace que celle d’un" parasol" placé près de la nappe tourbillonnaire de l’aile et dans les sillages d’un poste de pilotage ouvert et des mats constituant la cabane.

    Par conséquent, contrairement à ce que dit Lapresle , le "parasol" n’est probablement pas la formule fournissant la plus grande stabilité longitudinale.

    .

  5. #5
    Cz&Co Avatar de Franck.A
    Inscrit
    juin 2005
    Messages
    8 454
    Merci / J'aime
    Cité(e)
    4 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    Citation Envoyé par robur Voir le message
    C’est ainsi que l’efficacité d’un empennage horizontal installé au sommet de la dérive d’un avion à ailes basses, risque d’être plus efficace que celle d’un" parasol" placé près de la nappe tourbillonnaire de l’aile et dans les sillages d’un poste de pilotage ouvert et des mats constituant la cabane.
    Tout à fait Sauf aux grands angles, ou c'est l'inverse, un stab implanté plus bas que l'aile sera plutôt dégagé de ce sillage, alors qu'un stab placé plus haut sera en plein dedans.

    Citation Envoyé par robur Voir le message
    Par conséquent, contrairement à ce que dit Lapresle , le "parasol" n’est probablement pas la formule fournissant la plus grande stabilité longitudinale.
    En fait, contrairement à ce qu'on aime se raconter, il n'y aucune formule intrinsèquement plus stable qu'une autre. La seule chose qui fait que la stabilité est importante ou pas est la valeur de la marge statique, c.a.d. la distance entre le CG et le foyer.

    Mais c'est un concept certainement trop simple, on préfère broder un peu plus. Et comme l'amalgame entre raideur et amortissement est facile à faire, on en arrive à raconter qu'un "bon gros stab" est mieux pour la stabilité... alors qu'il suffit de centrer derrière le foyer pour vérifier que, gros stab ou pas, ça part de toute manière en sucette
    RC Aero Lab : PredimRC, radio DIY OpenTX NextStepRC, conception et amélioration d'aéromodèles.

  6. #6
    toujours méchant méchant Avatar de schwalbe 1
    Inscrit
    mars 2008
    Messages
    7 178
    Merci / J'aime
    Billets
    1
    Cité(e)
    6 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    Citation Envoyé par Franck.A Voir le message
    Tout à fait Sauf aux grands angles, ou c'est l'inverse, un stab implanté plus bas que l'aile sera plutôt dégagé de ce sillage, alors qu'un stab placé plus haut sera en plein dedans.

    je crois que c'est pour cette raison que le f104 engage violement à cabré au delà d'une incidence critique , le stab en plein dans le sillage de l'aile , d'où le "pousseur de manche automatique" ….
    si c'est pas un focke-wulf , c'est pas un chasseur ...

  7. #7
    Membre actif
    Inscrit
    novembre 2007
    Localisation
    LFQF
    Messages
    187
    Merci / J'aime
    Cité(e)
    0 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    Citation Envoyé par Franck.A Voir le message
    ...Mais c'est un concept certainement trop simple, on préfère broder un peu plus...
    Peut-être pas aussi simple , il n’est pas certain par exemple, que l’influence de la déflexion sur la stabilité longitudinale soit toujours bien assimilée…


    .

  8. #8
    Cz&Co Avatar de Franck.A
    Inscrit
    juin 2005
    Messages
    8 454
    Merci / J'aime
    Cité(e)
    4 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    Je parlais surtout des notions de foyer et de marge statique, dont la simplicité (un point fixe et une distance par rapport à ce point) doit être suspecte, puisque certains aiment se compliquer les choses avec le centre de poussée et autres sources d'incompréhension.
    RC Aero Lab : PredimRC, radio DIY OpenTX NextStepRC, conception et amélioration d'aéromodèles.

Sujets similaires

  1. Nouvelle formule Racer : Formule France Racing
    Par Tyler Durden dans le forum Aéro / Racer et DogFight
    Réponses: 16
    Msg: 22/10/2019, 16h36
  2. FG sportline formule france pack pret a la compet
    Par jool2metz dans le forum P.A. / Auto / Voitures de piste
    Réponses: 0
    Msg: 21/10/2008, 09h05
  3. FG Formule France complète
    Par cycy34 dans le forum P.A. / Auto / Voitures de piste
    Réponses: 0
    Msg: 22/09/2008, 19h02
  4. R\C racing cars nouvelle formule!
    Par bardon benoit dans le forum Auto / Moteur thermique
    Réponses: 23
    Msg: 01/02/2006, 11h29
  5. formule mathématique pour un hydroglisseur
    Par bovine747 dans le forum Navi / Vos bateaux
    Réponses: 41
    Msg: 29/12/2005, 12h27

Tags pour ce sujet

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas éditer vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code [VIDEO] est Activé
  • Le code HTML est Désactivé