Bonjour à tous,

Je crée un post pour cette technique que j'expérimente en ce moment et qui donne des résultats intéressants assez rapidement.

ATTENTION : les temps de séchage sont triple de ceux d'un entoilage sur balsa ou dépron car le poly étant encollé (ce qui le rigidifie notablement), l'évacuation de l'eau est plus lente, car la peau sèche avant le coeur

Voici les résultats de mes 2 essais d'entoilage de polystyrène expansé au papier craft :

1/ Réalisation d'une petite aile volante (75cm d'envergure), polystyrène dense, bord de fuite épaissis à la découpe par modification du profil :
- ponçage fin des noyaux pour les lisser au maximum,
- scotchage des dépouilles sur le chantier au double-face, puis enlevage de matière en découpant au couteau à pain, pose de clous,



- découpe d'un coupon intrados et un extrados pour chaque noyau en craft blanc (non directionnel) 80g/m²,
- préparation de la colle : 50% colle à bois vinylique lente - 50% eau,
- sac poubelle fendu pour protéger le sol,
- enduire l'extérieur des coupon d'eau au pinceau et poser le côté mouillé sur les sac poubelle,
- encoller ensuite l'intérieur des coupons puis le noyau, intra-extrados,
- poser l'intrados à ras du BA, l'extrados avec 1cm de recouvrement,
- forcer le pli du BA avec le pinceau à colle, pas de recouvrement au BF, les coupon se collent l'un à l'autre,
- essuyage de la colle qui s'est déposée au BA lors du pliage avec un doigt mouillé d'eau et un chiffon,
- mettre sur les dépouilles avec des élastiques entre les clous pendant 12 heures, passer une tige (clou, jonc...) sous les BF pour bien plaquer l'entoilage en bordure d'intrados entre les cales,
- si on veut avoir un BF bien droit, il faut essayer de mettre une baguette sous les élastiques (je ne l'ai pas fait et le BF est légèrement marqué par les élastiques),
- défaire les élastiques, comme on a laissé sècher seulement 12 heures, les cales n'ont pas collé, car l'intrados n'est pas complêtement sec, mettre donc les deux noyaux de part et d'autre de la dépouille unique comprennant les deux extrados (si découpe dans un seul bloc, ça évite de rééquiper le chantier, sinon sur les dépouilles d'extrados), élastiques autour avec éventuellement cales en poly,
- laisser sècher à nouveau l'intrados.

A ce stade, le craft est à peu près sec et tendu, et l'aile ne vrille plus, mais les noyaux en poly contiennent encore de l'eau, il faut donc compter encore 48 heures de sèchage au moins en maintenant les noyaux bien à plat pour éviter que l'aile ne fléchisse et en les tournant de temps en temps. Sur une aile en structure, ça ne devrait pas être aussi long.

Ebavurage aux petits ciseaux puis à la cale à poncer, charnières tip top réalisées avec l'entoilage en craft en enlevant un vé de matière par en-dessous. Poly dense + craft = aile béton sans longeron. Les noyaux sont reliés entre eux à la résist' à tout puis un patch de craft vient renforcer la jonction.



2/ Réalisation d'une paire d'ailes en polystyrène peu dense avec deux longerons en samba 3x2, cordes 160 et 100, profil à 9%, demi-aile de 61cm de long. Le profil étant symétrique (et donc les efforts de tension), j'ai essayé une autre technique de séchage, vue sur le net mais pour des ailes en stucture balsa ou poly coffré balsa :
- découpe d'un unique coupon pour l'intra et l'extrados, prévoir 3cm de débord au BF,
- mouillage et encollage de la même façon que ci-dessus,
- le coupon est appliqué en partant du bord d'attaque, il vaut mieux être deux pour être sûr de ne pas faire de plis,
- séchage en plein air, sur un fil à linge, pendu par les débords de BF avec plusieurs pinces à linge, attention à éviter les courants d'air et à pendre les ailes de façon symétrique,
- surveiller régulièrement le séchage et éventuellement tourner les ailes si elles fléchissent (ça veut dire qu'il y a un courant d'air),
- une fois le craft bien sec, laisser sécher le poly, ailes à plat, j'ai pour ma part serré les ailes l'une contre l'autre entre les deux machoires d'un "Workmate", les petits établis pliants, elles ne se touchaients que par le longeron.

Voici le résultat :



Le craft a tiré tellement fort que les BA sont devenus elliptiques, le poly peu dense et de faible section du BF s'étant comprimé! Mais pour le mode de fabrication très simple utilisé, les ailes sont très rigides, et non vrillées. J'ai juste une bulle d'air à rattraper par un coup de cutter et de colle. Un ponçage léger a enlevé les quelques plis et je compte repasser un coup de colle diluée en tant que vernis.

:cool: