PDA

Afficher la version complète : Aide et conseil pour MHD TRIUMPH 800



Daniel 12
07/12/2009, 17h38
Bonjour à tous,

je suis encore assez néophyte dans le domaine de la voile miniature bien que je possède et utilise régulièrement un Comtesse (voir le sujet en cours) qui a toute mon affection.

Ma récente acquisition sur EBAY est un TRIUMPH 800 en bon état avec sa radiocommande qui fonctionne.

Mon souci vient de la mâture et des différentes flèches et haubans qui me semblent compliqués à mettre en oeuvre.

En effet si j'ai bien repéré les différents haubans, le pataras etc et leurs fixations, ni la barre de flèche ni le guignol ne sont fixés sur le mât.
D'ailleurs ce guignol est-il utile ou décoratif ?

Quelqu'un aurait-il des photos, des plans, qui me permettent de ne pas faire d'erreur; les illutrations de la boîte étant peu précises et la notice muette.

Des avis sur le bateau lui-même m'aideraient également.

Merci d'avance

Cordialement

Daniel

mutoz
07/12/2009, 21h18
hum
je connais peu de gréements grandeur nature nécessitant un guignol, çà sert à rigidifier le haut des mats très fins
si ton mat est très fin, çà peut ne pas etre que décoratif ;
à cette échelle, je doute...

Daniel 12
07/12/2009, 22h51
Après examen plus attentif de la notice il semble que le haut du foc vienne s'arrimer au centre de ce guignol contre le mât.

Si c'est exact , les haubans du guignol servent alors à "étarquer"le foc, du moins ceux qui descendent de la tête de mât.

Je vais continuer à regarder.

Merci encore

daniel

mutoz
07/12/2009, 23h10
vu comme çà, forcément, çà devient indispensable
çà donnerait un montage comme çà :

http://static.rcgroups.com/forums/attachments/1/0/3/3/3/4/a899670-66-c750.jpg?d=1153057798

et si tu te débrouilles dans la langue de shakespeare, il y a peut etre des infos à glaner ici :
http://www.rcgroups.com/forums/showthread.php?t=812907

Daniel 12
07/12/2009, 23h55
Alors Bravo, c'est le BOAT, la SHIP de la Gracieuse.

la langue du capitaine Drake et de Lord Nelson ne m'étant pas trop étrangère, et muni d'un dictionnaire de marine anglo-frenchen 8 volumes, je devrais y arriver.

Merci encore

Cordialement

daniel

mutoz
08/12/2009, 00h14
service !

Daniel 12
08/12/2009, 15h02
La photo envoyée serait celle d'un MHD 750, le petit frère du TRIUMPH, la mâture est identique.
Ce qui est intéressant c'est de comparer la photo et la notice du triumph qui dit clairement d'attacher le haut du foc à la tête de mât.
A mon avis il faut suivre la photo et sinon enlever le guignol.

La lecture des posts en anglais fait clairement apparaître un problème de contrôle par vent fort du à la quille et/ou au lest.

Dimanche dernier au Luco, il y aurait eu de la casse ....

ratatouilleba
15/12/2009, 17h30
bonjour daniel12
Je vous ai envoyé une réponse mais sur ma question.
a bientot

Daniel 12
15/12/2009, 18h01
Petit résumé des questions réponses entre Daniel 12 et Ratatouilleba sur un autre post : Peinture coque voilier mais au sujet du MHD TRIUMPH 800,est-ce clair ?

Ratatouilleba a écrit
bonjour daniel 12
j'ai lu votre question sur le grément de votre triumph
L'écoute de foc s'attache en tête de mat dans le trou le plus en avant.
Voila si vous avez d'autre question n'hésitez pas.Cela fait plaisir de discuter avec quelqu'un qui navigue sur le même bateau.

daniel 12 a répondu
Merci pour l'info.
Je vais peut-être pouvoir naviguer quand la banquise aura fondu !!
J'en conclus que le guignol ne sert à rien, sinon à faire joli.

Avez vous d'autres commentaires sur ce bateau ? étanchéité, solidité des haubans, etc ??

Cordialement
daniel

ratatouilleba
16/12/2009, 12h37
bonjour daniel

Pour vous donner quelques réponses a vos interrogations c'est mon premier voilier et j'en suis trés content.

Je n'ai jamais eu d'infiltration d'eau (au début je scotchai la trappe, maintenant petite modif pour + facilité)

Le jeu de voile tient jusqu'à environ 18 km/h. J'ai 2 autre jeu de voile que je n'ai pu vraiment tester.

Creu de grand voile important (modifié sur le mien)

Bref c'est un bateau qui a besoin de petite modif mais trés plaisant a naviguer et avec de jolies lignes sur l'eau.

Bon courage en attendant la fonte des glaces!!!!

P.s vous êtes d'où?

Daniel 12
16/12/2009, 13h19
Merci pour ces renseignements, je pensais bien que sa taille modeste était un handicap par vent frais ....
Comment avez vous fait pour avoir un creux de grand voile ?

Je suis de Paris et du port en bassin du jardin du Luxembourg : http://clubnautiqueduluco.free.fr/

C'est un plan d'eau où le vent est très irrégulier car le Palais du Sénat est un obstacle important qui crée des turbulences imprévisibles par vent orienté Nord
L'avantage est qu'il est au centre de Paris.
Mon voilier est le Comtesse "Polypheme" (avec un "Pi" sur les voiles).

Cordialement

Daniel

Daniel 12
28/05/2010, 11h05
CRAC, le tube qui tient le mât n'a pas tenu le choc dans une rafale.

Je vais donc le refaire et aussi créer un mât d'une pièce car l'existant en deux parties n'est pas suffisament rigide dans a partie haute et je doute que le guignol suffise à la tâche.

D'une manière générale l'acastillage me paraît très léger et va sûrement nécessiter des renforts au fûr et à mesure de l'utilisation du bâtiment.

En attendant le Comtesse va naviger sans problème car la solidité et la qualité germanique ne sont pas de vains mots !

Cordialement

Daniel 12
02/07/2010, 12h49
Finalement j'ai fini pa remettre la bestiole à l'eau mais non sans avoir beaucoup travaillé dessus.

L'embase du mât étant cassé j'ai cru pouvoir en trouver une facilement, erreur, c'est donc un tronçon de durit automobile qui enserre la base du nouveau mat et cela tient mais ce n'est pas joli joli même si c'est relativement souple

Le mât en deux parties a été remplacé par une seule baguette de carbone de long :115 cm et diamètre 8mm achetée chez un marchand de cerfs-volant, à cette occasion ne pas oublier d'acquérir les agrafes qui permettront de maintenir en place les flèche et les bas haubans, elles éviteront de faire des trous .

La longueur de 115 cm au lieu des 112 du mât d'origine a été choisie pour bien dégager le pataras de la grand voile. Au remontage il s'est révélé que HMD avait fait quelques économies de bouts de ficelle....

Le treuil d'origine qui donnait des signes de faiblesse a été remplacé par un HITECH (40 €) Malheureusement ce nouveau treuil n'a pas tout a fait les dimensions de l'ancien, donc il fallut confectionner une platine de montage pour assurer une étanchéité correcte.
(NB : L'ancien treuil pèse le tiers du Hitech - le marchand a cru qu'il était vide !)

Seconde surprise, le HITECH ne convient au montage d'écoutes d'origine, il fait trop de tours !!
Remède :
- remplacement du système de va et vient par un cordon rappelé par un élastique.
- limitation de la course de la manette de télécommande, c'est un peu barbare mais cela donne un résultat.

La prochaine étape est le remplacement de la poulie d'enroulement par une de diamètre plus petit, ainsi je récupérerai la totalité de la course de la manette et aurai des réglages de voiles plus précis.

A ce stade le bâteau a été remis à l'eau au LUCO et a donné satisfaction, bien sûr il reste quelques réglages et finitions à faire.

L'impression générale est que le mât en une seule partie (ce qui permet la suppression du guignol) donne un peu plus de puissance au bateau du fait d'une plus grande rigidité.

Quand j'aurai compris comment poster des photos j'en mettrai.

Cordialement

Daniel 12
04/12/2010, 23h10
A l’attention particulière de MUTOZ et RATATOUILLEBA

5 mois après !
Le temps et l’expérience sont de grands maitres.

J’évoquais précédemment (juillet) un problème de treuil, je l’ai résolu :
j’ai tout d’abord à l’aide du chiffre PI calculé que le diamètre de la poulie de treuil devait être de l’ordre de 2,3 cm, ce qui fut fait sans trop de mal grâce à la fameuse boite à B….l que chacun de nous possède mais qui n’est nulle part en vente libre.
Je remercie ici mes maîtresses du primaire qui m’ont fait entrer dans la tête quelques formules de base toujours utiles PI r2 par exemple.

J’évoquais aussi la réparation de l’embase de mât :
Elle n’a pas tenu, c’est la pièce vissée directement sur le pont cette fois qui a cédé en plein mer intérieure du jardin du Luxembourg.
La réparation a été l’implantation au même endroit d’un tube d’aluminium du bon diamètre pour accueillir le pied de mât, ce qui veut dire perçage du pont et de la structure en bois qui se trouve en dessous et collage au fond de la coque à l’Araldite.

De retour en mer par vent moyen à fort je constate que ce que j’avais pressenti auparavant sans en être absolument sûr : le bateau ne vire pas de bord correctement, il recule face au vent.

Les amis compétents me conseillent d’avancer le mat au pied d de la cabine soit 5 cm environ.
Encore du travail ! ca m’énerve et j’envisage une vente rapide et débarassante sur Ebay et le Bon Coin mais le renoncement n’est pas de mise pour un un natif du Bélier, je m’exécute donc selon la méthode décrite ci-dessus : faire un trou, positionner le tube d’aluminium et faire couler de l’Araldite – attendre et c’est suffisant. Il faut évidemment déplacer les points de haubanage et le foc soit le perçage de 10 petits trous. Le hâle-bas est aussi modifié.

Fin novembre je retourne sur place, le vent est raisonnable et enfin ce voilier devient presque agréable à barrer même si il reste instable et ne tient sa route que grâce à de nombreuses corrections de cap. Un ami l’essaye et le trouve plutôt pas mal … cela veut-il dire « bon » ?

La prochaine étape est l’ajout de lest et car il gîte beaucoup. Je me demande si l’augmentation de la largeur de la quille ne serait pas également un facteur de stabilité de cap ?
Je précise que je ne veux et peux allonger la longueur de la quille pour des raisons de transport.

Avez-vous des idées ?
Merci d’avance.

jpd
05/12/2010, 11h27
Bonjour,
Le manque de stabilité dans la trajectoire doit venir du fait que le centre vélique (centre de poussé sur les voiles) est mal positionné par rapport au centre de carène (partie immergée).
Ce qui fait que vous devez corriger à la barre chaque variation du vent.
Une quille plus large peut améliorer cet état mais va réduire considérablement la possibilité des virages. Il vaudrait mieux élargir le safran pour lui donner plus de répondant.
L'idéal restant de trouver le bon point pour l'emplacement du pied de mat...
Cordialement,
JP

Daniel 12
05/12/2010, 17h49
Merci pour cette réponse.

Recherche du centre vélique : je peux en effet reculer le mât de qelques centimètre en confectionnant une platine mais le jeu en vaut-il la chandelle puisque le comportement incriminé existe depuis le début (mât quasi à l'aplomb de l'avant de la quille) en revanche il n'est plus possible d'avancer encore le mât sauf à retailler le foc etc..

En fait le navire est particulièrement ardent.
J'ai joué sur la quête mais sans grande efficacité.

Je vais continuer si le temps le permet à analyser le comportement du navire.

En tout cas le Triumph 800 n'est pas un voilier que je recommanderai à l'achat.

jpd
05/12/2010, 18h06
Il est possible aussi que la quille soit mal positionnée par rapport à la caréne et que le foc soit trop petit par rapport à la grand voile.

Daniel 12
05/12/2010, 23h04
Il est possible aussi que la quille soit mal positionnée par rapport à la caréne et que le foc soit trop petit par rapport à la grand voile.

Je cours acheter une scie, un marteau, une paire de ciseaux et des clous pour remettre tout en ordre !

jpd
05/12/2010, 23h25
Eh bien, bon bricolage!
Cordialement, JP

OC 44
04/01/2011, 19h31
Une autre possibilité : Leboncoin pour vendre ton jouet et acheter un IOM à bas prix qui est bcp plus "marin" et te donnera même la possibilité de régater.

Daniel 12
26/01/2011, 12h06
Bonjour,
Le manque de stabilité dans la trajectoire doit venir du fait que le centre vélique (centre de poussé sur les voiles) est mal positionné par rapport au centre de carène (partie immergée).
Ce qui fait que vous devez corriger à la barre chaque variation du vent.
Une quille plus large peut améliorer cet état mais va réduire considérablement la possibilité des virages. Il vaudrait mieux élargir le safran pour lui donner plus de répondant.
L'idéal restant de trouver le bon point pour l'emplacement du pied de mat...
Cordialement,
JP

Résumé des opérations précédentes :

- l'embase du mât ayant explosé elle a été remplacée par un tube alu fixé à l'araldite,
- le servo "treuil" a été remplacé et ses points de fixation renforcés,
- la platine interne qui supporte le récepteur et les accus a été recollée à l'araldite,
- le système de va et vient de l'écoute de grand voile et foc a été remplacé par un système à de rappel par élastique,
- le mat a été remplacé par un mât en carbone un peu plus long et d'une seule pièce.
- le mat a été avancé de 5 cm par création d'une nouvelle embase, les haubans et bas-haubans et le foc ont été avancés en conséquence.

Avec l'aide de "spécialistes" le voilier a été réglé plus finement, il est donc moins ardent et est capable de tenir un cap avec un minimum de coups de barre.

La grand voile déverse beaucoup par le haut, le phénomène a été réduit mais pas complètement en jouant sur la tension du hâle-bas. L'absence de réglage du foc et de grand-voile va imposer la création de bômes réglables en longueur.
Un nouveau jeu de voiles est également à l'étude ...

Devenu beaucoup plus agréable, ce TRIUMPH il reste néanmoins assez rétif à virer car il se bloque assez souvent nez au vent, il faut donc soigner la préparation au virement de bord.
Ce comportement résulte de son faible poids du bâtiment et donc de son manque d'inertie.L'idée d'alourdir un peu la quille reste donc d'actualité.

Sa grande limite est celle de la force du vent, au début il ne supportaint guère plus de 2 noeuds (envirion 12 km/h) aujourdh'ui on approche les 4 noeuds mais il y a encore du travail


A titre de bilan d'étape, et c'était une longue étape, je dirai que ce TRIUMPH 800 ne doit être acquis que pour un prix extrèment modique compte tenu des travaux nécessaires pour le rendre efficace, fiable et à peu près agréable.


A suivre ...

Quelques photos :

jpd
26/01/2011, 12h24
Bonjour,
Le "bricolage" porte ses fruits!
Si la ligne d'eau le permet une augmentation du poids de la quille (si possible concentré juste sous le centre de gravité pour améliorer la vélocité) devrait permettre une meilleure prise de vent et favoriser les virements de bord face au vent.
Bonne journée.
JP

Daniel 12
26/01/2011, 12h31
Je pense ajouter 200g de plomb au lest, sachant que l'engin d'après la fiche technique pèse 1,7 kg cela devrait jouer.

Daniel 12
13/02/2011, 21h50
Je pense ajouter 200g de plomb au lest, sachant que l'engin d'après la fiche technique pèse 1,7 kg cela devrait jouer.

Finalement j'ai ajouté 150 g de lest fait de vieux boulons sur le lest d'origine, ainsi équipé le Triumph pèse 1,7 kg selon ma balance de cuisine avec ses 4 accus.

Ce matin le bassin du LUCO étant vidangé je suis allé au Tuileries où le vent était plutôt fort, 30km/h environ pour les rafales.

J'ai trouvé que le bateau avait une tenue assez saine dans ces conditions et que les virements de bord étaient un peu plus aisés quoique j'ai manqué à virer 3 ou 4 fois.
La tendance a remonter au vent (ardent) est toujours forte.

Par rafale avec vent arrière, il a enfourné à plusieurs reprises, je ne sais pas si cela est du au lest ou à l'avancement du mât car je n'avais jamais eu de telles conditions auparavant.

Conclusions provisoires : le Triumph 800 reste un bateau délicat à barrer du fait de son manque d'inertie .

Daniel 12
20/02/2011, 16h58
Le bassin du Luco étant toujours vide je suis allé à nouveau aux Tuileries afin d'en avoir le coeur net, le lest supplémentaire est-il utile ou nuisible sous la forme peu hydrodynamique de deux boulons fixés de part et d'autre de la quille au dessus du lest ?
Les conditions de vent étaient à peu près similaires à dimanche dernier quoique moins violentes.
Après 10 minutes qui confirmèrent la validité de mon questionnement; le bateau était très sur l'avant avec une nette tendance à enfourner et un comportement très ardent; je retirai le lest et constatai tout de suite une nette amélioration du comportement et une plus grande facilité à barrer.

La question est donc de savoir si le lest additionnel sous cette forme brute se comporte comme un frein faisant piquer du nez le Triumph ou si il était de toute façon inutile quelque soit sa forme et son emplacement ou si enfin il serait utile mais sous une forme améliorée.

Un avis me ferait plaisir car si j'ai apparemment beaucoup de lecteurs j'ai peu d'interlocuteurs si j'ose dire.

jpd
20/02/2011, 17h25
Bonjour,
Une forme non hydrodynamique au bout du bras de levier que représente la quille participe certainement à faire enfourner l'avant du bateau.
Vous pouvez essayer de noyer les têtes de boulons dans de la matière (résine, enduit) de façon à créer une forme plus pénétrante...
JP

Daniel 12
20/02/2011, 18h28
Je crois que je vais fabriquer un vrai lest en vrai plomb et jeter le truc fabriqué en poussière d'atelier chinois.
Normalement il sera plus petit donc moins de trainée.
D'ici que je le fabrique, le bassin du Luco
aura débordé
et la Seine aura longtemps coulé
sous le pont Mirabeau.

Merci pour la réponse cela fait toujours plaisir.

jpd
20/02/2011, 18h35
Finalement, il ne restera plus grand chose du bateau d'origine!
A quand la construction d'un autre de A à Z....

Daniel 12
20/02/2011, 20h25
la coque, la quille, les voiles (pour l'instant), le safran et un peu d'accastillage etc.

Daniel 12
27/02/2011, 20h06
Pas de modification cette semaine mais une suggestion qui m' été faite par un amateur, avancer le point d'amure du foc pour remonter au vent plus efficacement ...
Pourquoi pas si cela marche ?

Sinon bon vent et belles risées au LUCO remplie d'une eau claire comme le cristal !

Daniel 12
27/02/2011, 22h05
Pas de modification cette semaine mais une suggestion qui m'A été faite par un amateur, avancer le point d'amure du foc pour remonter au vent plus efficacement ...
Pourquoi pas si cela marche ?

Sinon bon vent et belles risées au LUCO rempli (masculin singulier) d'une eau claire comme le cristal !

Daniel 12
06/03/2011, 21h39
Aujourd'hui belles risées au Luco et nouvelle expérience : le pont d'amure du foc a été avancé à l'extrémité avant de la bôme, en effet il tient mieux contre le vent.

Par contre par vent arrière ou de travers le foc déverse beaucoup car l'arrière de la bôme du foc se soulève avec pour effet un perte de rendement et une tenue de cap un peu instable.

Si je veux conserver cette configuration, il va falloir allonger vers l'avant cette bôme et créer un point d'amure à la tête de mat.

Ce sera pour la prochaine fois.

Daniel 12
08/03/2011, 11h59
Et voici le croquis, je dessine mal mais j'espère que c'est compréhensible.

Daniel 12
13/03/2011, 22h29
Comme annoncé j'ai procédé à l'allongement de la bôme de foc avec un résultat satisfaisant :
le foc ne déverse plus ou presque et le bateau est plus rapide.
(bricolage rapide : tige de métal, morceau de tuyau alu ovalisé, gaine thermo-rétractable noire pour un coût ZERO

Tant qu'à faire j'ai aussi déplacé le lest (600 g) vers l'arrière de 1,5 cm afin de décharger un peu l'avant du bateau, le résultat est peu sensible mais n'a pas dégradé le comportement .
Il faut repenser ce point.

Daniel 12
04/04/2011, 11h01
Hier dimanche 3 avril à Paris 6°, pas ou peu de vent jusqu'à 11h15, puis un vent assez régulier qui me permet de voir qu'après toutes ces modifications le "Triumph" ne va pas si mal .
Un petit incident mécanique, l'écoute principale (celle qui maneuvre la GV et le Foc) est sortie de sa poulie, je vais donc revoir son guidage et sa longueur.

Autre problème aisément résolu, le gouvernail au neutre était un peu TRIBORD, pour réparer j'ai dévissé le palonnier sur le servo et me suis rendu compte qu'en serrant la vis à fond, ce qui est la règle, le servo se bloquait, donc un bon tour à l'envers et cela allait mieux, je ne trouve pas cela très "mécanique".

Je vous tiendrai au courant de l'évolution de la bête.

J'entame un nouveau chantier sur un autre bateau, cela sûrement l'occasion d'un autre post.

Daniel 12
04/04/2011, 22h54
Pour vous mettre en appétit :

Le TRIUMPH et quelques petits camarades

Le futur Chantier : 90 cm de long

J.M.Fangio
05/06/2011, 18h58
Beau sujet, et beau compte rendu !
Pour le problème de virement : placer les boulons dans la coque sous la ligne de flottaison.
Le bateau est donc plus lourd et ainsi a donc plus d'inertie, sans gêner l'hydrodynamique !

Daniel 12
06/06/2011, 11h30
Beau sujet, et beau compte rendu !
Pour le problème de virement : placer les boulons dans la coque sous la ligne de flottaison.
Le bateau est donc plus lourd et ainsi a donc plus d'inertie, sans gêner l'hydrodynamique !

Certes , mais 2 objections :

1) si vous avez ouvert le capot d'un TRIUMPH vous savez que l'accés est très encombré donc difficile de faire et encore plus de défaire à mon avis. Si vous avez en pension des souris travailleuses, je les emprunte.

2) l'idée est d'alourdir au minimum et de profiter du poids supplémentaire pour réduire la gite par vent fort. Donc si j'ajoute du poids ce sera au niveau du lest.

(dans cet ordre d'idée j'avais imaginé pour un autre bateau, un Footy, de descendre les accus dans le lest.)

Ceci dit à ce stade le bateau, comme je l'ai écrit est devenu beaucoup plus maniable et agréable, il faut simplement soigner la manoeuvre.

Merci pour avoir apprécier ce sujet et pour cette suggestion.

Cordialement

J.M.Fangio
06/06/2011, 11h42
Avec plaisir !, j'suis plutôt offshore rc ( pour l'instant !) et j'y connais rien en voile RC mais en voile taille réel oui !, d'ou ma suggestion !
Car sur les dériveur intégral (type pas au hasard gib sea 262 !) le poids qui sert de lest environ 750 kg est centré au niveau du pied de mats et seul un voile en fonte d'une 50taine de kg sert de dérive !
Et non j'ai jamais ouvert un truimph 800 (j'ignore même a quoi ça ressemble !) et n'est pas non plus de souris !
Mais effectivement placé les accu dans le lest (voir sur plus gros un lipo dans le voile de quille) me semble une bonne idée !

Daniel 12
19/06/2011, 22h52
Ca déménageait bien ce matin au Luco, le Triumph est resté maniable sauf dans le s grandes claques, mais là personne ne contrôlait plus rien.
Sur la photo : la baume de foc tape : trop de gite, il faut que j'augmente le lest .

Daniel 12
30/06/2011, 12h37
Les 2 photos ci-dessous démontrent qu'il y a encore du travail sur le TRIUMPH pour éviter qu'il se couche trop par vent fort. La comparaison avec un MICRO MAGIc est parlante, celui-ci est bien mieux équilibré dans ces condistions et reste manoeuvrable.
Au contraire le safran du TRIUMPH perd son efficacité et se comporte comme un plan de profondeur : il fait monter ou descendre l'arrière du bateau.

Daniel 12
04/07/2011, 11h27
Pour augmenter le lest, deux plaques de laiton pesant au total 300 g ont été accolées à la quille et dissimulées sous un carénage bricolé rapidement.
Ainsi le poids du bateau a-t-il été porté à 2 kg selon la balance de cuisine.
Le vent étant soutenu et parfois violent l'effet sur l'angle de gite a été incontestable, en revanche l'effet de frein du carénage supplémentaire a dégradé le comportement en tangage, tendance à enfourner et balancement avant-arrière.

Il faut donc comme j'en avais initialement l'intention augmenter le poids de l'ogive de lest en bas de quille tout en gardant une forme dite "hydrodynamique".

Image 1 : le carénage qui masque le lest.
Image 2 : l'angle de gite excessif.
Image 3 : au près serré, une belle allure.

Daniel 12
17/07/2011, 22h15
Toujours à la recherche de stabilité : moins de gite et bateau moins ardent (le contraire d'"ardent" est "mou", j'ai commis une grosse modification du safran dont la surface a quasiment triplé. Esthétiquement c'est une horreur !
le résultat est logique, le TRIUMPH est plus mou et conserve son cap, prend moins de gîte dans un vent soutenu agrémenté de grandes claques comme le vent de Paris sait en donner. En revanche chaque coup de barre à tendance à arrêter le bateau.
Le remède serait de réduire la surface du safran pour augmenter celle du voile de quille, en arrière de celle-ci et toujours d'augmenter un peu le lest.
Conclusion : on tâtonne mais on s'amuse.
Petite découverte pas très étonnante, le palonnier de gouvernail est en véritable zouzou à moins que ce soit du shaslick mercerisé, après démontage la vis censée maintenir l'axe du gouvernail avait détruit son puits de vissage.

Un autre TRIUMPH strictement d'origine celui-la, voguait ce dimanche 17 sur les eaux du LUCO, malheureusement son barreur n'a pas trop joué le jeu pour voguer bord à bord. Son bâtiment allait bien à certaines allures mais j'ai retrouvé immédiatement les défauts qui ont été partiellement éliminés sur le mien.
Des nouvelles en septembre ou octobre et d'ici là bonne navigation

Daniel 12
31/08/2011, 16h13
Un après midi pluvieux à Paris m'a laissé le loisir de mesurer approximativement la densité du lest du Triumph qui selon ma balance de cuisine pèse 600 G.
Résultat la densité est entre 4 et 5 alors que celle du plomb est de 11,35.

Rappel :
l'eau est de densité 1 à 4° centigrades au niveau de la mer, toutes les indications de densité se font par référence à cette valeur.
1 litre d'eau pèse 1 kg et est divisé en 1.000 millilitres soit 1.000 cm3.

Je vais donc confectionner un lest en plomb qui sera quasiment deux fois moins volumineux.

Dans un précédent post j'indiquai que le palonnier du safran était une m..., son axe aussi dont le méplat n'est pas aligné; en conséquence avec le gros safran le TRIUMPH partait irrémédiablement à babord. Le jeu a été rattrapé par le trim de la télécommande et en jouant sur le palonnier de servo .
Décidement la qualité ....

Au passage j'ai quand même réduit la surface du safran.

Lagaffe
31/08/2011, 22h10
"Au contraire le safran du TRIUMPH perd son efficacité et se comporte comme un plan de profondeur : il fait monter ou descendre l'arrière du bateau."

C'est tout à fait normal à la gite. Plus on gite plus la composante verticale de l'effort sur le safran est importante, et tend à faire enfourner avec la barre au vent (situation normale pour un bateau ardent)

Daniel 12
01/09/2011, 09h14
[QUOTE=
Résultat la densité est entre 4 et 5 alors que celle du plomb est de 11,35 [/QUOTE]

et celle du fer de 7,32

Et comme chacun sait le fer c'est pas cher !

Daniel 12
01/09/2011, 09h17
"Au contraire le safran du TRIUMPH perd son efficacité et se comporte comme un plan de profondeur : il fait monter ou descendre l'arrière du bateau."

C'est tout à fait normal à la gite. Plus on gite plus la composante verticale de l'effort sur le safran est importante, et tend à faire enfourner avec la barre au vent (situation normale pour un bateau ardent)



Nous sommes bien d'accord d'où l'intérêt de réduire la gite pour rester manoeuvrant.

Merci pour la participation

Daniel 12
02/09/2011, 22h47
Un après midi pluvieux à Paris m'a laissé le loisir de mesurer approximativement la densité du lest du Triumph qui selon ma balance de cuisine pèse 600 G.
Résultat la densité est entre 4 et 5 alors que celle du plomb est de 11,35.

Rappel :
l'eau est de densité 1 à 4° centigrades au niveau de la mer, toutes les indications de densité se font par référence à cette valeur.
1 litre d'eau pèse 1 kg et est divisé en 1.000 millilitres soit 1.000 cm3.

Je vais donc confectionner un lest en plomb qui sera quasiment deux fois moins volumineux

Et voici le projet : en haut le lest d'origine 600G et 150 cm3 environ

au dessous le projet de lest en plomb : 60 cm3 et 700G si tout va bien

Je pense que la surface mouillée sera bien diminuée.

gouhips
12/09/2011, 22h27
Bonjour Daniel,
Tout corps plongé dans un liquide et qui n'est pas remonté au bout de 5 minutes peut être considéré comme perdu! Archimède (par Pierre Dac)
Il y a aussi la version humour noir :
Tout corps plongé dans un liquide finit par avouer.
Tu le réalise comment ton lest?
A bientôt
Patrick

Daniel 12
12/09/2011, 23h38
Cher Patrick Gouhips,

Merci pour cette question embarrassante à laquelle et par principe je vais quand même répondre car j'aime bien ce vieil Archimède, il y a longtemps que je ne l'ai pas vu, comment va-t-il ?

Donc j'ai d'abord modelé en plasticine (pâte à modeler) un moitié de lest symétrique d'un volume de 30 cm3 environ (cf photo dans mon précédent post) j'ai moulé avec du plâtre fin puis j'ai commis une erreur : je n'ai pas fait un second moule.

J'ai ensuite versé du plomb fondu dans ce moule et démoulé sans problème à ceci près que la chaleur avait provoqué une cassure; j'ai réparé tant bien que mal mais à la seconde coulée une partie du plomb en fusion s'est échappée.

Résultat, je possède deux moitiés de lest inégales comme l'on voit sur les photos et d'un poids total de 650 g au lieu des 700 espérés ce qui n'est pas très grave.

J'ai assemblé ces deux moitiés et percé un trou le plus verticale et centré possible.
Les fentes et autres interstices seront bouchés avec du mastic bi-composants.

Dimensions de la chose : longueur 9,5 cm - Hauteur : 4 cm - épaisseur : 2 cm - volume théorique : 650 g / 11,35 (densité du plomb) = 57,26 cm3


Il me reste à le monter in situ et espérer un bon résultat et sinon, j'ai une idée pour faire une barre de plomb cylindrique coupable à la longueur voulue donc au poids désiré.


Merci à tous ceux qui suivent ce "post" qui a passé aujourd'hui le cap des 4.000 visites,

L'aventure continue ... !

Daniel 12
13/09/2011, 17h56
Dans mes archives j'ai retrouvé ce lien qui vous expliquera pourquoi j'ai acquis un TRIUMPH 800 heureusement d'occasion.
Ce bateau avait l'air tellement bien fait et si efficace que je n'ai pas pu résister.

http://www.mhd.eu/reportages/Triumph.pdf

A vous de deviner ce que je pense aujourd'hui de cet article MRB paru en 2007 .

Daniel 12
14/09/2011, 09h48
Mon boucher a bien voulu peser sur sa super balance mes deux lests :

Lest d'origine en zouzou : 624 G

Lest nouveau en plomb : 722 g

conclusions : ma balance de cuisine est fausse mais je ne m'étais pas trop trompé dans mes mesures prises à la louche.

gouhips
14/09/2011, 19h48
ou ton boucher a une balance avantageuse ... pour lui.
Tu pourrais avec tes lests faire une étude des balances de ton quartier.
csl
Patrick

Daniel 12
18/09/2011, 17h37
le nouveau lest en forme de galet s'est révélé peu efficace en terme de gain de vitesse et de réduction d'angle de gite.
Pour la vitesse : je pense que sa forme peu hydrodynamique la réduisait.
Pour la gite : le gain est faible.

Hier samedi 17, le vent allait bien à Paris, rafales et vent soutenu au programme. visiblement le Triumph n'allait pas mal mais piochait par la faute du lest.
Ce matin dimanche le temps était plus clément et j'ai pu comparer en utilisant le lest d'origine.
Le bateau s'est comporté de manière plus confortable.

Je vais donc créer un nouveau lest de 630/650 g en plomb, il sera mieux profilé que le précédent, plus petit que celui d'origine, et en conséquence la surface mouillée réduite.

A bientôt pour les photos et un compte rendu.

Daniel 12
11/10/2011, 13h49
Comme prévu j'ai confection un nouveau lest en plomb dont le volume pour une masse identique est la moitié du lest original.

La photo parle d'elle même.

Le but recherché étant la réduction de la surface mouillée donc des frottements.

Dans mon esprit il s'agit de la dernière modification raisonnable de ce navire.

Donc dimanche dernier après-midi, par bon vent, sans qu'une amélioration très nette soit constatée j'ai apprécié une comportement homogène et harmonieux de ce TRIUMPH très modifié.
Un ami présent, fin navigateur m'a confirmé les progrés accomplis, cela fait plaisir.

Ce sujet touche donc à sa fin, je vais bientôt publier un résumé agrémenté de photos pour le clore.

D'ici là merci à tous ceux qui m'auront honoré d'un clic.

A bientôt donc

Daniel 12
23/10/2011, 18h56
à titre d'adieu définitif à ce sujet, mais rien n'est jamais sûr, je poste quelques photos et fait un bref rappel des améliorations apportées parfois à tâtons à ce TRIUMPH 800 dont à mon avis la version de base n'est pas d'un usage agréable dés lors que le vent dépasse les 10 km/h : gite excessive, refus à virer, accastillage léger.

- Changement de mat -plus grand de 4 cm -et de son embase trop fragile.
- Avancement de l'emplacement du mat d'environ 5cms,
- Déport des haubans et des points de fixation des voiles
- Déplacement à l'extrême avant du point de fixation du foc et création d'une écoute type hâle-bas inversé pour éviter le déversement de cette voile,
- Suite à une panne changement du treuil et création d'une nouvelle poulie d'enroulement et modification du système de rappele des écoutes,
- Renforcement des points de fixation du treuil à l'aide de plaques de métal,
- Augmentation de la surface du safran,
- Remplacement du lest par un plus petit et de même poids en plomb.

Ce qui n'a pas marché : lest de forme bizarre, augmentation de la surface du voile de quille.

Aujourd'hui, ce bateau est devenu fiable, il supporte des vents assez forts, tient sa route, va très bien au près, vire sans problème pourvu que l'on soigne la manoeuvre.

Merci à tous pour l'intérêt que vous avez porté à ce sujet !

Daniel 12
26/10/2011, 22h46
Retrovées dans mes archives récentes

Daniel 12
20/11/2011, 23h00
Bravo au à la 5000 ème visite !
Merci de votre intérêt !

Daniel 12
22/11/2011, 23h20
Dans ce cas le pousseur est indispensable !

Daniel 12
27/11/2011, 17h23
En attendant de monter de vrais câbles de haubans avec des ridoirs, une petite latte a été montée en haut de la grand voile pour tenter de réduire un pli, légère amélioration constatée.

La cane a eu un peu chaud au croupion.

Le bateau fonctionne bien dans un bon vent de Paris rive gauche.

Daniel 12
19/12/2011, 22h02
Dimanche 18 décembre, de belles risées d'ouest sur le LUCO.

Le TRIUMPH fait jeu égal avec un bateau américain de presque 1m.

Les focs rouge et vert et le voiles blanches nous font penser au drapeau italien.


BONNES FËTES A TOUS

Daniel 12
07/01/2012, 20h55
Je regarde le TRIUMPH posée devant la fenêtre et contate que le mât a beaucoup de quête (il est penché vers l'arrière), vérification faite l'araldite qui fixe son pied au fond de la coque ne colle plus rien.
Après 2 ans de bons et loyaux services je ne vais pas me plaindre !
Je retire donc tout et après réflexion décide de recommencer l'opération plutôt que de me lancer dans des travaux difficiles de nature à abimer le pont.

A plus et BONNE ANNEE !

J.M.Fangio
08/01/2012, 01h22
Bonne année a toi aussi Daniel !
Est ce qu'un peu de résine + fibre ne résoudrais pas définitivement le problème ?

Daniel 12
08/01/2012, 18h20
Merci pour l'avis.
je crois que le problème est simplement l'adhérence dans le temps de l'araldite sur le fond de la coque en fibre de verre.
Des efforts assez importants aboutissent à cet endroit et de l'eau peut y stagner un moment.
Quant à mettre de la fibre c'est difficile car il n'y a vraiment pas de place.
Je vais bien nettoyer la surface de collage avec de l'acétone en petite quantité.

Ce sera réparé pour dimanche prochain.

J.M.Fangio
08/01/2012, 20h00
Ok !, bon courage et bonne séance de bricolage alors ;)

Daniel 12
25/01/2012, 01h21
C'est énorme pour un si petit sujet !
Vais-je demander une récompense à MODELISME.COM ?

Photo : le LUCO c'est magique !

rowhider
16/02/2012, 16h17
J'ai lu récemment l'essai du Triumph par MRB...

Quand on voit l'ensemble des modifications qui ont été apportées à ce modèle pour arriver à en faire un voilier réellement efficace, c'est à se demander si ils ont réellement essayé le bateau... Ou alors peut-être que MHD représente tout simplement une source de revenus non négligeable pour le magazine.

Petite anecdote:
Pour les amateurs de photos, il y a quelques années le célèbre magazine "Chasseur D'images" avait souligné dans un de ces tests les graves tares du dernier Reflex Canon Pro, tares parfaitement avérées et corrigées ultérieurement par le constructeur.
En représailles à cet article: Canon qui représente 60% du budget d'annonce du magazine à supprimer tout sponsoring pendant 1 an, ce qui avait bien évidemment fait scandale. :-x

Daniel 12
16/02/2012, 22h31
Il est vrai qu'en lisant entre les lignes on entrevoit une esquisse furtive de la réalité .

Avec un peu d'expérience, que je n'avais pas, on détecte les défauts, mât en deux parties, etc...

Forfun
17/02/2012, 21h42
Bonjour,
Merci Daniel pour ton post fort intéressant !

... Seulement, il me donne à réfléchir et être prudent à vérifier certains détails "sensibles" qui t'ont créé des soucis de navigation avec ce produit MHD.

Je te résume: j'ai construit un "mini-cedar" classe 1M il y a plus de dix ans. Il est tellement beau en déco dans mon bureau mais doucement j'ai envie de me détendre en naviguant comme je le faisais plus jeune. Mon mini-cédar, je stressais quand je le mettais à l'eau tellement j'adorais ce voilier.
J'envisage donc l'achat d'un voilier et plus un à construire de A à Z.
En discutant avec mon magasin de modèlisme de ma région (que je connais depuis plus de 20 ans), d'après ce que je souhaitais, il me propose un modèle de chez MHD, le "Focus" :

FOCUS Yacht 1mRTS 2,4GHz Rouge, de JOYSWAY HOBBY (http://www.mhd.eu/maquettes/details/21/Z029902R/3/27/MHD/z/F/details.htm)

Déjà vu ?, entendu parler ?
Tu repères quelques détails "pointilleux/ fragiles" ?
Jouet ou qualité valable pour ce prix ?

Je poursuis mes recherches sur ce forum et ne désespère pas de trouver un modèle sympa. Je veux juste pas faire une grosse erreur.
Je vais aller faire un tour dimanche après-midi, d'après le vendeur, quelques passionnés se retrouvent pour naviguer à un lac de ma région.

Merci pour votre éclairage !
Cordialement,

Daniel 12
19/02/2012, 15h39
Merci pour le compliment.

LeFOCUS : apparemment c'est un beau bateau qui par son prix, sa taille, son apparence se situe une classe au dessus du TRIUMPH 800.
Ceci dit il est difficile de donner un avis en se basant sur une documentation à caractère publicitaire .
en "googlant"un peu j'ai trouvé ce lien :
Focus Joysway - Voile-RC (http://www.voile-rc.com/forum/topics/focus-joysway?xg_source=activity)
qui n'est pas favorable à cet achat.
Celui-ci qui est à relancer :
Voilier 1 mètre : lequel choisir ? - Voile-RC (http://www.voile-rc.com/forum/topics/voilier-1-m-tre-lequel-choisir?page=2&commentId=4090810%3AComment%3A160966&x=1#4090810Comment160966)

Pas grand chose en fait.

Sinon il faut s'interroger sur les éléments de base : accastillage, qualité du mât,de l'électronique.

Ceci dit et à titre personnel je ne fais pas la course mais recherche le plaisir et l'esthétique, à ce titre et dans cette taille je regarderai un Comtesse ou un True Blue d'occasion car la qualité allemande est une réalité.
Rien de politique dans cette réflexion.

Bon vent et tenez moi au courant

A regarder de toute façon pour la diversité et le plaisir: Club Nautique du Luco - Bassin du jardin du Luxembourg - Paris (http://clubnautiqueduluco.free.fr/)

rowhider
20/02/2012, 12h03
J'ai pu lire également que c'est un voilier très mal équilibré et qui demande des modifications importantes pour donner satisfaction. :S

Forfun
20/02/2012, 16h04
Merci Daniel, Merci rowhider,

Suite à l'info de mon marchand de la présence de voiliers le dimanche après-midi sur un plan d'eau de ma région, je me suis mis en route vers 14h ce dimanche pour voir un peu les bateaux utilisés. Le temps était encore froid mais du soleil avait remplacé la pluie de ce samedi. J'arrive sur place et... nada : personne ! Il faudra attendre la belle saison pour revoir des bateaux...

Je sors de la voiture pour aller jeter un oeil jusqu'au ponton. Arrivé sur place, j'observe l'étendue et une voiture se gare derrière la mienne. Je vois sortir du coffre un voilier. Justement, un FOCUS ! Super ! Je vais voir comment il se comporte.

J'observe et entame la conversation avec le pilote. C'est la première fois qu'il le mettait à l'eau. A part un soucis de télécommande (avec les commandes inversées - direction à gauche et voiles à droite), le bateau se comportait plutôt bien. Malgré la proposition de faire un test de pilotage, j'ai vite rendu la télécommande car les "commandes inversées" c'était impossible pour moi à piloter. Je trouve qu'il se penche parfois un peu trop ( quille à lester ou rallonger ) mais faut dire que le vent était assez important avec de belles rafales. Sinon, par "vent moyen" ou "petit vent", il y a matière à s'amuser.

Je trouvais aussi le servo "treuil" fort bruyant (avec la coque qui fait caisse de résonnance) et un peu lent à réagir.

J'ai pu également apprendre qu'il y a d'autres personnes qui naviguent sur ce plan d'eau avec ce même modèle, donc ce sera super de se retrouver avec tous les mêmes caractéristiques. Les règlages et choix tactiques de placement au vent qui feront la différence.

Merci du partage de vos expériences et désolé Daniel d'avoir pollué ton post avec mes questions,

Cordialement,

Daniel 12
24/02/2012, 00h17
Depuis peu je rencontre des problèmes électriques lors de la mise en marche, en d'autres termes pas de courant puis on ne sait pourquoi ça fonctionne.

J'ai donc démonté le circuit électrique du bateau et constaté que le petit interrupteur était oxidé, d'autre part les fils électriques en aluminium sont trop fins.

Je n'incrimine ici personne et ni le constructeur ni la qualité de ce petit élément qui a rempli son office pendant plusieurs années.

J'en profite pour remplacer le servo de gouvernail qui me parait un peu fatigué par un FUTABA neuf . Un interrupteur neuf bien sûr est monté le plus haut possible dans la coque.

C'est reparti pour un tour !!!

Bon vent à tous !

Daniel 12
26/02/2012, 01h23
En novembre 2009, j'écrivais : "Petite découverte pas très étonnante, le palonnier de gouvernail est en véritable zouzou à moins que ce soit du shaslick mercerisé, après démontage la vis censée maintenir l'axe du gouvernail avait détruit son puits de vissage."

Cette fois ci en février 2012, je constate que ce palonnier est détruit, fendu et donc incapable de maintenir le safran fermement en place.
J'attends qu'EOLE,magasin proche de mon domicile reçoive le matériel nécessaire.

Petit détail amusant le vendeur pense que cette commande ne supporte pas de gros efforts ....

Daniel 12
05/03/2012, 01h32
Finalement EOLE a trouvé un palonnier d'occasion ROBBE qui a subi un traitement assez radical.
Avec un nouveau servo de gouvernail, un interrupteur neuf et un palonnier bien rigide, le bâtiment a bien navigué ce matin dans un vent bien établi au Luxembourg.

Daniel 12
12/03/2012, 23h12
Le bassin du Luco a été vidé en raison d'une avarie grave de l'alimentation en eau, c'est ennuyeux pour naviguer mais mes petits camarades ont allés voir si par hasard il n'y aurait pas eu un miracle : Club Nautique du Luco - Paris (http://clubnautiqueduluco.free.fr/120311.htm) -Et bien non ! Mais ils ont fait de bonnes photos et se sont amusés.

De mon côté j'ai profité de l'occasion et d'un mètre de toile de cerf-volant pour passer à l'acte, j'ai taillé une nouvelle grande voile dans le biais du tissus. Comme on le voit sur la photo j'ai légèrement augmenté la taille de la voile en hauteur et à la corde. en revanche par pure flemme, j'ai décidé de ne pas toucher à la bôme.
Les renforts sont en "blenderm" de 3M (dans toutes les pharmacies) et les lattes découpées dans la couverture plastique d'un cahier d'écolier à spirale; elles sont collées avec du double face. Il est possible que j'en ajoute une en haut de la voile.

L'efficacité sera vérifiée dimanche prochain si l'eau est revenu dans la mer luconienne.

Ô, Neptune, Moïse, Poseïdon, Naïades, Saint Yorre, Saint Galmier, Divonne,
Dieux et déesses des Eaux !
Faites que le LUCO
soit rempli pour mon bateau !!

Daniel 12
18/03/2012, 16h15
Petite surprise, l'eau est propre; vue du Triumph dans sa nouvelle livrée.

Daniel 12
15/04/2012, 21h52
Grand vent et fortes rafales sur le bassin du Luco à mi-chemin de la Concorde et de Vincennes.

Le TRIUMPH s'est plutôt bien comporté et est resté presque manoeuvrable dans les pires circonstances.

Dans les plus fortes rafales il enfourne quand même copieusement, au point que j'ai écopé près de 100 ml . Les fonctions électroniques sont restées actives puisque le récepeur et l'interrupteur sont placés au plus haut et l'accus légèrement surélevé par rapport au fond de la coque.

Cordialement

tituss
21/04/2012, 23h31
Bonjour a tous,
Je viens d'acheter un triumph 800 ,j'ai fait les premiers essai la semaine dernière avec un vent de force 3 en rafale 4 à 5 ,dans les rafales il se votre sérieusement ,au grand largue il enfourne jusqu’au pied de mat, idem vent arrière,j'ai conçu un jeu de voile réduit de moitié ,je pense pouvoir naviguer jusqu'à un bon 5 établi ,acheté chez CAP Maquette Tissu voile ,
Bon vent a plus,

Daniel 12
22/04/2012, 15h17
Et le pied de mât; a-t-il tenu; même question pour le mât en deux parties ?

Aujourd'hui avec un vent sévère on s'est bien amusé et pas mal enfourné, c'est vrai.
Donc le fait que j'ai avancé le mât n'a pas influé sur ce phénomène.

Sinon même verdict que pour la semaine dernière, il reste manoeuvrable la plupart du temps et en tout cas autant que les autres modèles présents.

Bon vent !

tituss
22/04/2012, 17h44
Bonjour à tous,
Sur ce bateau il y a quelques bricole a améliorer ,pour la sécurité du model ,le mat n'a pas bougé car il est très costaud ,idem pour le pied ,de toute façon il y a les haubans et les barres de flèche , avant la navigation il faut renforcer le dessous du pied de mat dans la cabine au niveau de l’écrou qui tiens la dérive ,il y a déjà un renfort un peu trop léger a mon gout :eek,, dans de bonne rafale le pied de mat s'enfonce légèrement dans la cabine ,modifier les points de tir sur la grande voile et le foc de façon a pouvoir aplatir un max quand le vent monte ,et donner du creux quand y a pétole,;) ,,tirer le cunningham le plus en arrière possible pour un meilleur rendement ,
Bon vent ,
a plus

Daniel 12
15/07/2012, 16h42
Je suis resté muet un bon moment car je remettais en état un voilier assez sophistiqué acquis aux enchères.

J'ai décidé de reprendre sur le TRIUMPH certains aménagements de ce bâtiment et de le doter de voile en calque taillées sur le dessin fourni par un ami.

Travail effectué

- Nouvelles voiles en calque d'architecte

- Nouvelle bôme de foc fixé classiquement et non plus sur la proue.

- Etai de foc

- fixation du foc sur son étai : tronçons de tube de scoubidou et adhésif

- Drisse de bôme le long de la chute du foc

- drisses de réglages sur les bômes de GV et foc.

Résultat : moins de gite car le rond de chute de la GV a été réduit, tendance à lofer moins forte dans les rafales, apparence plus "nette".

Il reste quelques petits détails à régler mais rien de bien important.

Je posterai plus tard les patrons de voiles.

Cordialement

Daniel 12
25/07/2012, 22h34
Comme annoncé, j'ai scanné les deux patrons de voiles.

Le titre de chaque document dit tout.

Il manque un petit bout de grand voile, mon scanner est trop petit.

Bonne découpe et puis bon vent !

Daniel 12
14/09/2012, 22h19
Les cadénes de haubans et de bas haubans étant fatiguées voire cassé pour l'une, je les ai remplacé par de la cornière plastique blanche en L de 1 cm, acquise au mètre de 1cm

Les trous percés au chalumeau électrique seront affinés à lime "queue de rat".
La fixation est assurée par 3 vis de récupération et de l'aradilte.

Prochaine étape modification de l'embase de mât pour de meilleurs réglages.

Bon vent

Daniel 12
16/09/2012, 14h15
Les cadénes de haubans et de bas haubans étant fatiguées voire cassé pour l'une, je les ai remplacé

REMPLACEES, évidement

Je vous remercie d'excuser cette entorse faite à la règle de l'accord du participe passé qui s'accorde comme chacun sait au complément d'objet si celui si est placé avant le verbe avoir.

nefertum
16/09/2012, 21h19
bonjour

normalement,; tu as la possibilité d'éditer ton message pour le corriger si besoin...

@+

Daniel 12
16/09/2012, 22h22
Le cap des 10.000 clics-visites a été franchi avant le 3° anniversaire de cette discussion.
Je suis étonné et satisfait.

J'espère que les visiteurs - combien sont-ils réellement ? - ont trouvé ce sujet intéressant.

Cet après-midi après une bonne navigation, j'ai complètement modifié le Hale-Bas qui ne remplissait plus son rôle correctement en raison des voiles en calque plus rigides et performantes.
J'ai aussi bloqué la bôme dans le vit de mulet car elle avait tendance à tourner dans son logement.
En résumé un travail de rigidification générale.

Des photos bientôt .

Je vous conseille un site sans prétention : Club Nautique du Luco - Bassin du jardin du Luxembourg - Paris (http://clubnautiqueduluco.free.fr/)

Bon vent

Daniel 12
17/09/2012, 21h08
Comme annoncé voici une photo.

De gauche à droite : fixation au pied du mât (à améliorer) + anneau brisé + petit ridoir + anneau brisé + fixation sur la bôme (pas jolie non plus mais efficace, à améliorer).

J'espère que la GV sera plus belle et plus efficace en navigation car mieux maintenue quelque soit l'allure du bateau.

A bientôt.

Daniel 12
18/10/2012, 22h03
Quand il pleut trop le Luconaute va au café car il navigue en ville, son bateau l'accompagne mais reste sobre car il faut rentrer à la maison

Le bistrot en question est le ROYAL LUXEMBOURG.

Et toujours le site sans prétention : Club Nautique du Luco - Bassin du jardin du Luxembourg - Paris (http://clubnautiqueduluco.free.fr/)

Daniel 12
02/12/2012, 16h03
Hélas Bobby Lapointe n'y est pour rien, ce serait plus drôle !
(voir sa chanson "Avanie et Framboise".)

La poulie babord qui guidait fidèlement les mouvement du treuil vient d'être arrachée.
On remarque aussi une belle fêlure de la fibre de verre.

La réparation ne va pas être aisée car la place manque, il va falloir faire preuve d'un peu d'astuce.

A bientôt !

Daniel 12
22/12/2012, 18h09
Finalement réparer à l'identique aurait reproduit les causes de cette avarie : tout l'effort de traction passait par l'axe de cette poulie qui renvoyait l'écoute à 90°.

Il fallait donc être plus intelligent que les petits malins qui ont conçu ce montage.

J'ai donc simplement bouché le trou et réorienté le chemin d'écoute grâce à une nouvelle poulie de 1 cm de diamètre montée sur un potence.
La traction du treuil est tangentielle à l'axe de la poulie qui supporte donc un effort moindre;

Faire attention à ce que l'écoute ne frotte pas sur l'arceau.

Ce montage en extérieur évite de mettre les doigts dans une coque exigüe.

Bonnes Fêtes et Bonne Année !

Daniel 12
19/02/2013, 00h14
Une petite photo du navire prise en ce premier dimanche ensoleillé depuis longtemps.

Le petit bonhomme bleu amuse les enfants.

Belle navigation avec les amis du Club Nautique du Luco.
http://clubnautiqueduluco.free.fr/index.htm

A bientôt

Daniel 12
21/03/2013, 22h41
Funeste découverte dimanche dernier, un trou d'origine inconnu est apparu dans ma belle coque à tribord de la poupe.

Peut-être une atteque de canard, un bout dehors de bateau de location, peu importe.
c'est un petit trou mais un bon cm de long et 2 mm de haut.

De quoi faire des dégâts et peut-être couler.

L'endroit est inaccessible de l'intérieur, je vais donc couler une colle fluide dans le trou, mettre un adhésif puis retourner le bateau afin que la colle se positionne sur la partie malade.

A bientôt pour les photos de la réparation.

Daniel 12
06/04/2013, 22h05
Cela ne se voit pas trop sur la photo mais le trou est bien bouché et un essai a confirmé l'étanchéité de la coque.
Ce qui paraît être un champ de mine inquiétant et m'inquiète est la perte du gel de finition de la fibre de verre qui recouvre la coque. J'espère que cet eczéma ne va pas s'étendre.

Il va falloir un de ces jours passer en cale sèche pour une réfection/peinture complète en attendant un peu d'adhésif armé fera l'affaire.

A bientôt ..

basile44
09/06/2013, 18h36
Bonjour daniel, je possède un triumph depuis environ 3 ans qui à subit de nombreuses modif également. Mais n'arrivant à trouver un schéma pour de nouvelles voiles je te remercie. Mais dit moi à tu fait un jeu pour gros temps? Car cela m'interresserai.

Et merci pour tes nombreuses astuces qui m'ont été fortes utiles

Daniel 12
09/06/2013, 23h26
Il faut regarder page 9 n° 84 il ya deux patrons - En fait je ne me suis servi que du plus grand.

Les voiles sont taillées dans du calque d'imprimante polyester 45 centièmes ou millièmes

Pourquoi ne pas mettre un photo de ton bateau ?

Merci en tout cas de l'intérêt porté à ce post.

Cordialement

Daniel 12
09/07/2013, 23h26
Quelque part dans ce post j'avais annoncé mon nouveau chantier; la restauration d'un voilier monoxyle des années 40/50 dont il restait une coque de 9O cm, un pont en mauvais état, une quille et quatre bouts de bois témoignages d'un gréement aurique.

Après quelques mois de réflexion et de travail, j'ai le plaisir de vous présenter le résultat, sur cette photo le voilier est encore en essai et il manque quelques balancines et accessoires, le réglages de foc et trinquette sont moyens etc mais la photo est bonne.

Il va bien sur l'eau, au près et vent de travers mais le vent arrière n'est pas son domaine de prédilection. la carène pousse pas mal d'eau comme on le voit.
Hors tout avec son énorme beaupré il mesure 1,22 m.

Cordialement

Daniel 12
24/07/2013, 20h23
Deux autres photos.

Le safran est énorme en raison de la quille très large et de la voilure.
Avec un safran normal, le navire allait le plus souvent tout droit.

Daniel 12
02/09/2013, 21h40
Retour au TRIUMPH 800 :

pour alléger la bête j'ai abandonné le combi 4 accus de 1200 ma pour un petit combi 800 ma.

Gain de poids pas loin de 80 grammes.

Le nouvel accus peut-être placé plus en arrière, sous le servo de winch et maintenu en place soit avec de la PATAFIX ou du VELCROS.

L'effet constaté est de relever légèrement la proue et remonter la ligne de flottaison.

Au final le navire semble un peu plus vif.

Daniel 12
22/01/2014, 22h40
L'autre matin fort coup de vent dans les couloirs du métro, le bateau que je transporte tout monté échappe un instant à mon contrôle, le mât frappe avec force le mur avec pour résultat l'arrachement de la cadène de bôme de foc.

Je n'étais pas fier en arrivant au Luco mais un bricolage sommaire a permis de sauver la matinée. Que celui des Luconautes qui avait le bon morceau de tige métallique soit remercié.

Apparemment pas de gros dégâts mais il est certain qu'un renforcement de la zone du pont concernée s'impose avant la fixation d'une nouvelle cadène.

Plus le bateau vieillit plus la fibre de verre semble fragile.

Cette opération va se faire par le collage sous le pont d'une pièce métallique, le problème est d'y amener cette pièce car il n'y a pas de place pour les doigts.

Je pense à faire passer une ficelle de l'avant vers la trappe de visite, y attacher la pièce encollée puis en tirant à l'inverse la faire venir en place.

On va voir ça ces jours-ci et prendre des photos .

Daniel 12
02/02/2014, 23h59
Voici deux photos comme annoncé :

l'une de l'état général du pont vers la proue où la cadène de bôme de foc va être fixée.

L'autre, la pièce qui va être collée sous le pont; pour la mettre en place un fil de laiton a été tiré depuis l'avant.

L'opération s'est bien passée.

Ensuite j'ai décidé de peindre le Triumph que j'ai donc entièrement dépouillé, le bouchage des trous est en cours et le ponçage va commencé pour une future mise en apprêt.
Je n'ai pas encore choisi les futures couleurs

A bientôt ou plutôt, à plus tard car le travail sera lent.

Daniel 12
19/02/2014, 23h21
pas tous mais le TRIUMPH seulement. A l'exception du servo de barre et de son support, tout a été enlevé y compris les autocollants.

L'enlèvement de la poulie de proue fixée par une grosse vis a révélé l'existence d'une plaque de bois de 4x1X3 dans laquelle l'axe de poulie était vissé. Pas très sophistiqué mais efficace et tant que cela ne se voit pas ...

Tout cela sera remplacé par une belle poulie à plat également renforcée sous le pont par une plaque de bois dans laquelle des écrous seront noyés. La pièce est prête, il reste à la coller.

Pour le reste des renforts plastique ou bois seront aussi collés sous le pont aux endroits ou des efforts s'exercent. Le pont est d'ailleurs un peu déformé par les contraintes déjà subies durant plusieurs années.

Enlever la quille qui était collée heureusement au rubson pour joint de salle de bains n'a pas été une partie de plaisir mais j'y suis arrivé sans rien abimer. Je la laisserai démontable sans colle.

Pour l'instant la coque est encore en apprêt comme j'aimerai vous le montrer mais l'importation de photos ne marche pas ce soir.
Je n'ai pas pris de décision quant à la peinture mais je m'oriente vers une sobriété de bon aloi après avoir envisagé des couleurs vives.

Je travaille et reviens vers vous.

Daniel 12
20/02/2014, 00h49
cette fois ci la photo est arrivée !

la coque avant apprêt.

Daniel 12
20/02/2014, 22h46
voici la pièce qui va venir sous le pont pour assurer la fixation de la poulie de proue.

Dans cette pièce deux écrous ont été inclus et collés dans une chute de contre-plaqué puis dessus et dessous deux autres plaques ont été collées.

Cette pièce est collée sous le pont.

Daniel 12
18/03/2014, 00h43
Comme je l'avais décidé j'ai changé la décoration du Triumph.

Après avoir hésité entre différentes couleurs j'ai finalement choisi le noir et blanc et des motifs stylisés.

Le changement de poulie en proue apporte un plus indiscutable dans la sobriété des lignes.

Sur le bassin l'accueil a été favorable.

A vous de juger ....

A bientôt pour de nouvelles améliorations.

Daniel 12
29/03/2014, 23h24
En route vers les les Vingt Mille ?

Le Triumph ne ressemble plus beaucoup à l'original mais sa carène demeure toujours aussi esthétique et efficace dans son genre

Daniel 12
07/07/2014, 23h59
Les voiles sont creusées au maximum pour le petit temps mais quelques fortes risées inattendues font gîter le voilier de manière spectaculaire, il continue d'avancer cependant mais perd beaucoup d'efficacité.

Avec des voiles plus plates la gîte aurait été moins forte, il reste que le Triumph a une tendance naturelle à gîter .

Un allégement du gréement peut-être envisagé ainsi qu'une réduction de la prise au vent : diminution du diamètre du mât et des bômes, haubanage et barres de flèche.

Quelques videos toutes simples du Luco et ses navires :
http://www.dailymotion.com/CLUB-NAUTIQUE-LUCO#video=x1cbwh3

A bientôt

p.ballandras@free.fr
08/07/2014, 09h32
Les voiles sont creusées au maximum pour le petit temps mais quelques fortes risées inattendues font gîter le voilier de manière spectaculaire, il continue d'avancer cependant mais perd beaucoup d'efficacité.

Avec des voiles plus plates la gîte aurait été moins forte, il reste que le Triumph a une tendance naturelle à gîter .

Un allégement du gréement peut-être envisagé ainsi qu'une réduction de la prise au vent : diminution du diamètre du mât et des bômes, haubanage et barres de flèche.

Quelques videos toutes simples du Luco et ses navires :
http://www.dailymotion.com/CLUB-NAUTIQUE-LUCO#video=x1cbwh3

A bientôt

Sur la photo, j'ai l'impression que le foc est beaucoup trop bordé. En ouvrant un peu plus la bome de foc, le bateau irait plus vite et giterait moins.
La chute du foc semble très vrillée: ça c'est très bon dans la brise.
La grand voile semble assez plate, mais pourrait également être vrillée pour limiter la gite et accélérer.

Pour le gréement, je ne sais pas quel matériau est utilisé pour ton mat. l'idéal est un tube carbone, planté dans le pont. Le haubanage latéral et le guignol deviennent inutiles.
On peut même gagner un peu de poids et de fardage en manchonnant un tube plus fin au dessus du capelage de foc, avec l'avantage supplémentaire d'être plus souple en tête de mat, donc de pouvoir le cintrer et vriller la chute de grand voile.

Enfin, il faut utiliser un fil sans la moindre élasticité (spectra, kevlar...) pour l'étai et le pataras afin d'être très rigide.

Voila de quoi améliorer très nettement les performances pour 3 ou 4 euro!

Oups, j'avais mal vu sur la photo: foc en tête, donc pas de rétreint en haut du mat et pas de guignol. Le reste reste valable!

Daniel 12
08/07/2014, 09h49
Bien observé !

Le réglage adopté était pour du tout petit temps et soudain le vent de Paris, s'est levé pendant 5 minutes.

"Car le vent
Quand il vient à Paris
N´a plus qu´un seul souci
C´est d´aller musarder
Dans tous les beaux quartiers
De Paris"
Francis Lemarque


Ceci dit, j'avais, il est vrai, des problèmes d'ouverture de foc résolus depuis.

Merci pour le commentaire et les conseils, c'est rare j'ai l'impression de parler tout seul.

p.ballandras@free.fr
10/07/2014, 10h41
Oui, on se sent parfois un peu seul!

Pour les réglages, j'aime bien pinailler!

J'adore tout concevoir dans les moindres détails, tout régler au mieux afin d'avoir les meilleures performances possibles. Au total, la différence est énorme entre un bateau optimisé, et un bateau qui sort de la boîte, conçu par des gens qui n'ont jamais vu la mer!

Daniel 12
11/07/2014, 21h22
Bateau sorti de boite : il en sort aussi bien des désillusions; l'autre dimanche un homme jeune arrive avec ses enfants et son RTS tout neuf et frais monté ou presque.
Le prix est si élevé que l'on n'ose le dire et la radio est encore en 40 mzh avec des piles (non fournies) qui se baladent dans leur compartiment.
Notre nouvel ami a oublié de monter le pataras, les haubans ne sont pas bordés, le winch travaille à l'envers, le safran est prêt à tomber au fond du bassin quant à la trappe de visite ... bon, on essaye de lui arranger l'essentiel en lui disant que ce n'est pas raisonnable de continuer, mais après tout il est majeur et le danger inexistant.

Le voilier dont la radiocommande n'obéissait pas, dérivait d'autant mieux que le gréement n'était absolument pas réglé, finalement il allait se coller au jet d'eau puis sombrait assez rapidement d'où sauvetage :

http://clubnautiqueduluco.free.fr/140330.htm

et

http://www.youtube.com/watch?v=ZCkMhh1HWsI&list=UUlRyIihR6tFV1GpHtU9EL0w

vers la fin de la video

Vous aurez donc pu identifier la chose coulante qui coûte bonbon ....

Hélas malgré nos encouragements à persévérer ce jeune navigateur a disparu à jamais.

Nos chers commerçants manquent parfois de scrupules ... et leurs clients de jugeote : match nul pour les nuls !

Daniel 12
02/09/2014, 22h59
Le Triumph a fait un petit tour en mer et s'est bien comporté dans la houle et le clapot.

L'expérience ne sera sans doute pas renouvelé en l'état car malgré des rinçages abondants la visserie a mal supporté le sel.

Daniel 12
11/03/2015, 00h41
Depuis septembre dernier je n'ai rien fait sur ce navire en revanche je m'en suis régulièrement servi sur le bassin du jardin du Luxembourg toujours avec plaisir. J'ai tiré quelques bons bords avec des voiliers aux performances comparables. (cf le site du club nautique du Luco : http://clubnautiqueduluco.free.fr/ et aussi : http://www.dailymotion.com/CLUB-NAUTIQUE-LUCO#video=x1cbwh3
L'un des skippers m'a dit que mon lest n'était vraiment pas terrible et devait être un handicap même si il représentait une amélioration par rapport au lest d'origine. Quelque temps après il m'offrait un beau plomb de pêche de 600 g. acquis dans une coopérative maritime bretonne.
Il paraît que sa forme est proche d'un profil NACA, c'est possible
Devant tant de bonne volonté je me suis mis au travail avec un peu de mastic bi-composants pour améliorer l'arrière de la chose, quelque limes etc.
J'ai découvert que l'axe fileté qui supporte le lest était bien mangé par la rouille donc application de RUSTOL.
Mon conseil, pour percer du plomb avec une perceuse à main, utilisez une mèche à bois, de l'huile de coupe ou équivalente, et surtout tournez lentement et visez bien pour être droit et perpendiculaire.

Vivement dimanche pour faire des essais concluants ou non !

Deux photos : 1) comparatif ancien nouveau 2) le nouveau en place avant peinture

Daniel 12
24/03/2015, 22h57
J'ai donc testé le Triumph avec son nouveau lest, il fonctionne bien mais faute d'élément de comparaison je ne suis pas certain qu'il y a un gain de vitesse, en tout cas il n'y pas de détérioration.

De retour chez moi j'ai décidé de réduire la surface du safran qui est très efficace et contribue certainement à la stabilité de cap mais aussi à la trainée.

En recherche d'un compromis comme toujours, j'ai retiré une bande de 1cm sur 13 cm sur le bord de fuite, ensuite j'ai poncé pour réduire l'épaisseur.

On verra dimanche si il y a du mieux perceptible, pour cela il me faut trouver un rival pour tirer des bords.

A bientôt ...8936089361

Daniel 12
29/03/2015, 12h59
Après une bonne séance au Luco sous les éclaircies et avec une bonne brise, les améliorations récentes, lest et gouvernail, sont efficaces, le navire est plus rapide, il semble être à certaines allures proche de ses limites.
La comparaison avec le voilier d'un camarade l'a prouvé.
Le bâtiment restera dans cet état un moment à moins que ....

89635896348963289633

Daniel 12
01/12/2015, 13h10
Je reviens sur ce blog pour vous indiquer que j'ai posté une vidéo du TRIUMPH 800 par vent fort intitulée "Dans les rafales" ici :

http://www.dailymotion.com/CLUB-NAUTIQUE-LUCO

Au niveau des modifications, j'envisage de remplacer le servo de barre par un autre plus léger, encore faut-il que le gain soit significatif.
Vous serez tenu au courant

Bonne navigation

Daniel 12

Daniel 12
12/12/2015, 23h02
Je viens de m'apercevoir que ce "blog" vient de passer ses six années d'existence !

Étrange voire bizarre, avez-vous une explication ?

Joyeux Noël et Bonne année