PDA

Afficher la version complète : Les moules



fab067
17/08/2014, 18h01
Comme toujours, pour avoir un composite qui présente une belle surface une fois démoulé, la préparation est primordiale...

On utilise plusieurs matériaux et techniques pour faire des moules, mais je n'en emploie qu'un seul, et c'est celui là dont je vais parler. L'aluminium.
J'invite les autres modélistes à nous montrer et expliquer leur techniques pour faire un master et en tirer un moule....

Pour faire simple, mon frangin s'est conçu une CNC qui usine l'alu. C'est bien beau l'alu, mais en partant de zéro connaissances, on fait comment pour réussir?
Le problème de ce métal, c'est son ponçage et surtout la préparation....

En photo c'est plus simple

http://nsa33.casimages.com/img/2014/08/17/140817062835360565.jpg (http://www.casimages.com/img.php?i=140817062835360565.jpg)

Au sortir de l'usinage, on voit toutes les crêtes de l'outil; on est admiratif du boulot, mais loin de se douter de ce qui va suivre...
Je commence au papier de verre 180 en ponçant dans le sens du vol et une autre fois à 90°. Puis je passe au 240 de la même façon. Puis 500,800, 1000, 1200, 1500, 2000. Et toujours avec le papier mouillé! Changer très souvent de papier.

http://nsa33.casimages.com/img/2014/08/17/140817063107985200.jpg (http://www.casimages.com/img.php?i=140817063107985200.jpg)

http://nsa33.casimages.com/img/2014/08/17/140817064348917492.jpg (http://www.casimages.com/img.php?i=140817064348917492.jpg)



Après le 2000, il va falloir passer au polissage pour donner de la brillance; j'ai pris la pâte de polissage de chez R&G.
Il faut déposer de la pâte à la surface du moule et tourner en cercles très rapide jusqu'à obtention d'une pâte noire (bon signe) et continuer comme un malade jusqu'à ce que le chiffon n'ai plus de pâte. Et on recommence plus loin sur le moule, puis on refait toute la surface, encore et encore, et encore. Et quand on pleure de douleur, on s'arrête.

Puis viens le moment de passer le BELGOM Alu; il va encore donner du brillant à force de frotter, frotter, idem que le polissage.

Puis, le liquide lustreur, tout pareil qu'avant....!
Et on arrive assez facilement à çà :

http://nsa33.casimages.com/img/2014/08/17/140817063616241055.jpg (http://www.casimages.com/img.php?i=140817063616241055.jpg)

Bon, ok, +/- 80h après, on se dit que c'est bon, on va mouler!!!? Ben non.

Il faut préparer la surface qui est pleine de micro trous et très poreuse...!
N'importe quoi le gars!!! "t'as vu comme c'est lisse???!!" Ben non.

C'est effectivement pas terrible en surface, un peu comme une paroi vitrée de douche : tu y mets un bouche pores (ou c'est déjà mis d'origine) appelé traitement anti calcaire...
Là, pour nos moules c'est tout pareil! Si on met rien, lors du démoulage, çà démoules pas! Ou mal, et tu remachines au papier de verre tes 4 moules...

Et comme t'es pas le plus futé du coin, tu recommences la même connerie, MAIS en t'appliquant au max!!! Bien sûr çà démoule pas et tu te tapes tes moules de Biiip en alu de Biiip une troisième fois à poncer... Là tu as un éclair de génie!! Tu sais que çà ne marche pas...:)

Donc, ton pote sur le forum, en page 2 ou 3 du post sur l'aile volante, te disait que l'alu c'est pas évident et qu'il faut le préparer...Merci Flyxave, alors quand ton pote te dis quoi faire, tu le fais!! Bon, pas grave, on a fini et on va passer au démoulant.


Là 2 écoles se concurrencent :

- ceux qui mettent du démoulant en cire (meguiar's ou Tr104, etc...)
- ceux qui utilisent du semi permanent.

J'ai essayé la cire en y allant directement sur les moules sans boucher la porosité avec la réussite citée plus haut. Peut-être que çà aurait fonctionné en mettant le bouche pores et la cire?
Donc nettoyage à mort des moules avec de l'acétone; on enlève une crasse de fou!!


Utilisation du système de démoulant TR de la marque ROMAR VOSS Cleaner, sealer, release.

Le démoulant semi permanent, comme son nom l'indique, reste adhérent au moule, et ne "contamine"pas la stratification. Il est sous forme liquide, et permet, une fois le moule rôdé, des démoulages multiples sans en remettre.

Avantage ; rapidité de mise en oeuvre, démoulages multiples, même sur moules complexes
Inconvénients : prix élevé, on ne voit pas le travail que l'on fait puisque transparent.

1/ on nettoie les moules alu avec un cleaner (nettoyant) super fort et efficace à mort; souvenez-vous, j'avais déjà nettoyé les moules à fond, mais le cleaner vous enlève encore une crasse phénoménale.

2/ on utiliser le sealer; c'est LE bouche pores. Déposer au chiffon du nettoyant et essuyer; à refaire tant que le chiffon reste sale...Et il va le rester longtemps!!

3/ le release; démoulant; on passe une couche au chiffon, puis 10secondes après, on essuie. Bizarre, hein? A faire 4-6 fois avec 1h de séchage ou plutôt de polymérisation.
Masque obligatoire et gants en 2 épaisseurs...

Le plus dur, c'est qu'on ne voit absolument rien puisque les produits sont incolores. Déstabilisant, puis on s'y puisque çà marche. Allez on se fait plaisir avec une vidéo du démoulage :

https://www.youtube.com/watch?v=0_HqbwDB8GI
https://www.youtube.com/watch?v=0oOenL3iYWI

Voilà pour mon cas avec l'alu.

Maintenant cette technique a ses limites, ou plutôt les limites de l'usinage. Idem pour faire des fusos.
Si je veux un jour me faire mon Ventus2c en 4m, il faudra que je passe par un master, puis les moules. Faire le moule ne me gêne pas, mais c'est le master qui m'emmerde, n'ayons pas peur des mots. Un travail de fou, avec du bois (bêêêrk) mastiquer, peindre....Pffff

Là je ne suis pas contre un déroulé photos/explications de la fabrication du master. Surtout les trucs et astuces...

A+
Fab