PDA

Afficher la version complète : Cherche modop thermique ascendants etc.



ljt2000
16/05/2015, 18h20
Bonjour

Tout est dans le titre.

Je souhaite optimisé mes vols en fonction des nuages, d'une buse, d'un bosquet d'arbres et tout autre phénomène atmosphérique dont je pourrais me servir pour rester en vol.

En // à la piste, nous avons un petit vallon qui devrait être propice à quelques thermiques.

Merci

Acetronics2
16/05/2015, 21h27
Bonjour,

deux choses ...

1) le temps/lieu propice aux "bonnes" conditions ...
2) l'utilisation optimale de ces conditions ...

1) tu causes un peu beaucoup longtemps avec les anciens du pays ( s'ils existent encore ! ), ils savent prévoir la météo locale. et ils t'apprendront à regarder - les buses entr'autres -.
mon grand'père m'a appris les lieux qu'il connaissait ( Haute Auvergne ) ... et il m'a fallu près de 15 à 20 ans pour commencer à comprendre comment ça marche ici ...
en passant, tu as noté le terme " locale " ??? :rolleyes:

2) ça s'appelle la télémétrie ....

Alain

JeanPaul
20/07/2016, 08h57
Pour ma part, il n'y a guerre qu'en parapente réel qu'on peut se servir des éléments extérieurs pour optimiser nos vols, en effets l'observation des arbres et des feuilles en dessous de nous, le vols des rapaces nous indiquent ou sont les thermiques, puis plus haut les barbules en formation nous indiquent les thermiques qui vont en s'évasant.

En faits pour tous débutants on ne recommande pas de suite le vario d'altitude, mais plutôt l'observation du milieu ambiant dans lequel on évolue.Parce que justement nos ailes et leur lenteur nous permettent ces observations vues d'en haut.

Rarement en modèles réduits volants il ne m'a été donné vues les rapidités de mes modèles d'évaluer les conditions météorologiques du lieu d'évolutions.

Pour la question de la télémétrie, à conditions que le modèle soit pourvus des capteurs en conséquence, de recevoir au sol les informations nécessaires, mais en faits la télémétrie outre l'altitude sert surtout à évaluer les paramètres de vol du modèle lui même.

Apparemment le demandeur de ce post est un rigollot, car il n'a pas eue la courtoisie de répondre à son correspondant.

Et sur nos forums il y en a légions de ces types qui croient que tout leur est du ? C'est bien regrettable un tel état d'esprit.

paulinfrance
20/07/2016, 09h16
J'ai achetée les lunettes avec les verres spécial qui filtres les bulles,,, :*)

JeanPaul
21/07/2016, 08h50
Mdr, verres spécial ou verres spéciaux ? Dans le premier cas c'est un monocle lol.

Donc un monocle pour filtrer les bulles ou les barbules ?

Pour les bulles pas besoin de lunettes ni de monocle, on agite une paille dans le verre.

Pour les barbules, on observe la masse nuageuse en formation, on voit nettement à l’œil nu ces barbules qui s'élèvent, c'est dessous qu'il faut voler.

A Samoens une année il m' a été donné de voler dans ces barbules, c'est pas recommandé car risques de télescopage avec les autres parapentistes, mais quand on est seul en l'air, on en ressort tout mouillé, mais c'est sur qu'au cœur des barbules ça monte tout seul les voiles avec.

C'est donc au décollage à l'arrivée du téléphérique, le matin que ces barbules s'élevaient , en formation sur l'herbe humide chauffées par le soleil d' été, mon moniteur m'a engagé à y pénétrer pour une expérience unique.

Il nous est arrivés au printemps alors qu'il y avait encore de la neige au sommet, de décoller du même site, avec ces barbules issues de l’évaporation de la neige, mêmes effets.

Lol moi j'ai plutôt achetées des lunettes polarisantes déshabillant les gonzesses, effets garantis, rigolades assurées.

Mort de rire , des lunettes à bulles ????

paulinfrance
21/07/2016, 10h18
Chaque verre et traité avec une différente filtre, une pour les ascendances et une pour les descendances,, c'est comme les filmes en 3D,,,:-D

colaisseau
22/07/2016, 10h09
Pas certain qu'il y ait un rapprochement à faire entre expérience en parapente et delta et le pilotage de nos maquettes. Nous volons plus bas et le resenti n'est plus le même, même si les règles de l'aerologie restent.
Il y a de nombreux sites qui expliquent les bases pour nos planeurs. Puis il faut s' entrainer à observer l'attitude et les réactions du planeur, tenter de comprendre ce qui se passe en dessous.
Perso, l'utilisation du vario m'a aidée sérieusement pour analyser, surtout quand le planeur est éloigné et moins visible.
La compréhension sera plus facile avec un planeur réagissant à la moindre petite bulle, comme par exemple un lancé main.
Et puis comprendre et ensuite exploiter ne seront que le résultat de très nombreux vols.

Jacques