PDA

Afficher la version complète : Un tracteur à vapeur sur pneus



JeanPaul
13/02/2016, 19h42
Je vais vous présenter mon tracteur à vapeur sur pneus de 250 kg.

Explications :Je suis le fondateur du Mini train des Monts du Lyonnais sis à Ste Foy L'argentière dans le Rhône, site sur le net, et je résidais justement dans cette commune, à ma mise à la retraite en fin 2002.

Nous avions commencés les préliminaires du réseau en voie de 127 mm en Octobre 1992, puis inauguré le réseau en grande pompes le 16 Juin 1996.

Après maintes péripéties de fonctionnement, je décide de mon propre chef et avec mes fonds propres de construire cet engin, pour diversifier nos actions auprès du public.

Il faut dire que depuis les origines du réseau je mettais à disposition gratuitement toutes mes machines et Wagons à la disposition de mon association dont j'étais le président fondateur.

En 2004 un membre résidant local s'inscrit à l'association soit disant pour son fils passionné de trains, puis devient secrétaire puis Trésorier et commence par des paroles malveillantes comme quoi je volais l'argent de l'association avec mes trains ? Étonnant non ? Moi qui permettait à tous le monde de se servir de mon matériel gratuitement ?

Lassé et très déçu par un tel comportement je décide de démissionner de mon poste de président fondateur en 2007, mais résidant toujours dans la commune, cet ensemble routier ayant été commencé avant, je l'ai continué jusqu'à son terme.

Cet engin en faits est le fruit pur de mon imagination, refaire en vapeur vive la locomotive de mickey ?

Une base re travaillée de tondeuse auto portée, puis la dessus un moteur à vapeur entièrement fabriqué sur une plaque d'acier plane de 10 mm. Ce moteur du type à coulisses de Stephenson possède donc la réversibilité du mouvement, et la particularité d'avoir un vilebrequin en deux pièces pour la simple et bonne raisons que tout est monté sous roulements à billes : Paliers fixes, tètes de pistons, colliers excentriques, autrement dit un moteur quasi inusable.

Monté sur le tracteur ce moteur possède une flotte de réduction débrayable permettant le roulage en libre pour ses déplacements et manutentions, la flotte de réduction attaquant un différentiel sur l'arbre moteur pour une vitesse de croisière à plat de 4 km/H.

De faits une fois terminé, on me voit dans la cour de la Mairie à transporter des enfants gratuitement pour le 14 Juillet.

Cet engin m'a beaucoup servis dans la région lyonnaise et Stephanoise lors de diverses fêtes de village pour transporter enfants et adultes. La chaudière vu son énorme foyer est un évaporateur hyper producteur d'une vapeur saturée à 6 bars maximum, mais consommatrice d'eau, de charbon et d'huile de chauffe.

Et dire que ce magnifique ensemble est destiné à la ferrailles faute de repreneur, à la rigueur je vends l'ensemble sur sa remorque de transport routier 1500 € Littéralement bradée car faute de place pour son remisage.

L'ensemble à bien sur tous les périphériques de fonctionnement : pompe oscillante de graissage doublée d'une manuelle, pompe immergée de remplissage chaudière dans bâche de droite, pompe automatique sur le moteur, injecteur Steam de puissance à vapeur, bâches d'une capacité de 100 litres au total, direction par volant routier, transport du conducteur sur un lorry à deux essieux confortable, transport des passagers dans une carriole à timon directeur.

La pression d'épreuve au double de la pression à 16 bars a été menée à froid en remplissage eau suivant nos recommandations de notre confrérie des amateurs de vapeur durant deux heures soutenue sans aucune fuites.

La première chauffe s’est faite en tirage naturel grâce à sa haute cheminé, par la suite un ventilo extracteur électrique sur batterie, batterie servant également à l'éclairage de nuit de l'engin.

L'axe moteur est pourvu d'un frein à tambour pour la marche et l’arrêt parking.

Pour d'autres questions je répondrait dans les posts suivants.

http://img11.hostingpics.net/pics/733952IMG2302.jpg

La base de départ est un châssis de tondeuse auto portée modifiée.

http://img11.hostingpics.net/pics/326467IMG2331.jpg

Son moteur à vapeur de 550 cc les cylindres sont des fonderies Zimmermann Allemandes.

http://img11.hostingpics.net/pics/612330IMG2366.jpg

La chaudière en acier de 6 mm, roulée soudée cylindrique par atelier de chaudronnerie qualifié, le reste est personnel, je suis sérrurier chaudronnier de métier.

La chaudière terminée nue pèse 100 kg elle est à tubes de fumés, de moins de 25 litres, son foyer est énorme avec grilles basculante.

http://img11.hostingpics.net/pics/255725IMG2378.jpg

http://img11.hostingpics.net/pics/318328IMG2386.jpg

http://img11.hostingpics.net/pics/793869IMG2426.jpg

http://img11.hostingpics.net/pics/924480IMG2449.jpg


Toute première chauffe d’essais après épreuve.
http://img11.hostingpics.net/pics/811015IMG2408.jpg

http://img15.hostingpics.net/pics/211827IMG2888.jpg

Dèrnière version du chariot du mécanicien.

http://img11.hostingpics.net/pics/221603IMG2631.jpg

rslden
13/02/2016, 19h46
A génial, peux tu nous en dire plus ?
(Si tu as l'occasion de travailler ta photo pour flouter le numéro d'immatriculation de ton auto, c'est pas plus mal, car laisser son auto avec l'immat en clair sur le net, c'est le meilleurs moyen d'avoir un jour quelqu'un qui te pique ta plaque pour faire une doublette)
Den

rslden
13/02/2016, 19h53
Je vois des cylindres double effet avec les manetons de vilebrequins calés à 45° pour pouvoir redémarrer quelle que soit la position du moteur; c'est bien ça ? (et c'est tout ce que je sait sur la vapeur)
Den

JeanPaul
13/02/2016, 19h54
Mort de rire pour la plaque, la voiture est vieille et certainement à la ferrailles depuis plaque comprise.

Oui, je finis le transfert de mes photos et j’explique.

Non, les manetons moteurs sont calés à 90°, les cylindres sont à double effets, les tiroirs sont plans, la course des pistons est de 60 mm.

En faits pour qu'un moteur à vapeur à deux cylindres démarre sans coups férir, il faut un quartage à 90 °, on a ainsi quelque soit la position des colliers excentriques des coulisses Stéphenson, un démarrage doux car sur chacune des quart de courses on obtient un temps moteur.

Sur ce moteur les segments de pistons sont en acier inox spécialement faits pour ces cylindres, alésages 48 mm le maximum dans ce type de segments, en faits il y a 4 segments de ce type garantissant une étanchéité parfaite malgré le temps qui passe.

Coté engins à vapeur, je n'en suis pas à mes débuts, disons au bas mot , construction de 7 locomotives à vapeur en 5 pouces et pour voie au 1/20, plus plusieurs moteurs à vapeur pour bateaux.

Ma vie en vapeur vive s'est déroulée sur 25 ans, j'ai connu Bernard Rétif, André Leconte, Jean pierre Courvoisier, Jean Villette et bien d'autres membres de la CAV dont je faisait partie, j'ai crée aussi le mini train des monts du lyonnais dont je fut président durant 15 ans.

rslden
14/02/2016, 01h28
J'ai écris 45, mais c'est une belle bourde, je pensait bien à 90°.
La chauffe se fait bien au charbon ?

JeanPaul
14/02/2016, 13h39
Oui, tout à fait ami modérateur, d'ailleurs c'est un gouffre à charbon eau et huile de chauffe.

Une chauffe d'une journée c'est 1000 litres d'eau, 30 kg de charbon, et deux litres d'huile.

Mais quel plaisir à conduire ?

Sur la seconde photo je roule à 10 km /h vitesse bien trop élevée surtout en remorquant des passagers, de faits j'ai refait ma réduction finale pour avoir 4 km /h.

En faits la vapeur vive est d'une puissance telle qu'elle permet puissance et vitesses, sur un nouveau sujet ouvert dans divers roulants, engins de tp je montre une voiturette Stanley qui a réellement éxistée, elle roulait à plus de 100 km /h conduite rien qu'avec une queue de vache, le volant étant inconnu à l'époque.

Il y eut de tout à vapeur , vélos, motos , voiturettes camions, on était obligé de réduire les vitesses par des engrenages réducteurs, pour ne pas provoquer d'accidents.

L'avantage de la vapeur c'est que le couple est présent dès l'ouverture du régulateur, à tel point que si trop ouvert il s'en suit des patinages sur place, surtout en ferroviaire fer sur fer.

Ce forum est une bénédiction pour moi aux goûts éclectiques et variés sur 54 ans de modélisme. Vous allez me voir de partout ou à peu près ? lol.

rslden
14/02/2016, 13h58
Tien des questions :
- Je ne sais pas à quoi sert exactement l'huile de chauffe ?
- 1000 Litre d'eau, c'est la consommation ? Est elle équipé d'un condenseur pour ré-injecter l'eau chaude dans la chaudière ?
Den

JeanPaul
14/02/2016, 16h16
Alors l'huile de chauffe sert au graissages du moteur, c'est une huile spéciale non miscible dans l'eau, c'est à dire qu'elle ne se mélange pas à l'eau et ne fait pas avec elle la mayonnaise, pour te dire Den qu' elle est injectée à l'aide de pompes dans le circuit vapeur au dessous de la boite à fumés, puisque dans la conception des locos, c'est de la que tout arrives et tout part, la boite à fumés faisant office de réchauffeur.

Non bien sur pas de condenseur, d'ailleurs ou le mettrait on ?

La technique du condenseur implique d'avoir un refroidissement efficace, on l'obtient facilement en bateaux en faisant passer la vapeur d'échappement dans un tube sous coque, on a alors une pompe de relevage qui soutire l'eau condensée pour la stocker dans une bâche à eau, mais il faut que tout le système soit parfaitement étanche, on dispose alors d'un temps moteur d’extraction donné par l'effet du condenseur qui aspire la vapeur d’échappement réduisant par la même les contre pressions d'échappement.

Des essais avaient été menés sur locomotive, mais ça impliquait d'avoir un refroidissement efficace par ventilation forcée, mais l'accroissement du poids total machine ruinait les effets de la condensation.

Sur bateaux on ne se soucie pas du poids, bien au contraire le poids permet au bateau de rentrer dans ses lignes d'eau, actuellement tous les tankers à turbines vapeur fonctionnent au condenseur qui à un double usage avec plusieurs étages, outre les effets sur la turbine, désalinisation de l'eau de consommation.

J'ai conservé mon bateau à vapeur à chauffe au charbon, qui fera l'objet d'un prochain sujet. Il possède un condenseur sous coque semi étanche. Son nom VYTFETE.

rslden
14/02/2016, 18h14
Merci des précisions.
Den

JeanPaul
05/04/2016, 23h49
épilogue pour ce tracteur à vapeur :

Je l'ai ferraillé ce dernier vendredi, j'ai récupérer son moteur à vapeur , sifflet et quelques tuyauteries, car il couchait dehors par tous temps, et certaines de ses parties en acier doux rouillaient.

Il y avait aussi bien des chances que je ne m'en resserves plus, alors tant qu'à faire, pourquoi encombrer un emplacement de parking d'une entreprise , Autant le virer définitivement, me reste en souvenir des photos, mème sur le bon coin, personne n'en voulait .

rslden
06/04/2016, 00h22
Effectivement c'est un engin tellement spécifique que trouver un amateur est une tache ardue.
Den