PDA

Afficher la version complète : modèle du dirigeable à vapeur de H Giffard de 1852



Zephyrin
03/05/2016, 12h28
Bonjour, pas de nouveau sujet depuis 100 jours sur cette rubrique, il est temps de s'y mettre!

je suis essentiellement intéressé par la les modèles mécaniques et les moteurs, et j'ai réalisé un modèle de la machine à vapeur d'après le brevet d'Henri Giffard de 1852, pour son premier dirigeable...ce modèle est visible ici :

7la96uyP0Yo

https://www.youtube.com/watch?v=7la96uyP0Yo

Ce modèle avait été crée pour aller sur un dirigeable modèle réalisé à l'IUT de Bordeaux, mais ce projet ne s'est pas finalisé avec ma machine, je reste donc avec ce modèle qui fonctionne parfaitement et que j'aimerais voir voler...
Mais je n'ai pas les compétences pour réaliser cette partie du projet, et souhaite collaborer avec quelqu'un qui pourrait assurer la construction du dirigeable, (ou me conseiller très abondamment pour la réaliser moi-même) volume de gaz, formes, découpes et matériaux nécessaires etc., en essayant de conserver l'aspect historique de ce modèle...et qui devrait constituer une belle attraction durant des meetings aéro !

Cordialement
Zephyrin

l'album Google avec les photos de mes réalisations.
https://plus.google.com/113249908069844921550/posts

RcCar89
12/05/2016, 00h14
Salut,


Bonjour, pas de nouveau sujet depuis 100 jours sur cette rubrique, il est temps de s'y mettre!


Je découvre qu'il y a aussi des montgolfières en model réduit :excitement:

Construire de zéro une reproduction de moteur de ce genre est je trouve l'excellence dans le modélisme.

Je te souhaite de trouver quelqu'un pour te conseiller. Mais je pense qu'il y a sans doute moyen de trouver des réponses sur le net. Ne serait ce que sur la densité des gaz et le poids qu'ils peuvent soulever en fonction du volume. Ici par exemple : http://forums.futura-sciences.com/chimie/230057-helium.html

Zephyrin
12/05/2016, 10h52
Merci de ton intérêt ! Bien sûr qu'on trouve plein de réponses sur le net, la théorie du "plus léger que l'air" ne me pose pas de problèmes, mais je ne pratique pas du tout de modélisme de ce genre ni du modélisme en général d'ailleurs, faire monter un dirigeable n'est pas sorcier, le faire avancer non plus mais pour le récupérer autrement qu'avec une ficelle, il faut connaitre un peu les techniques efficaces ! je préfèrerais une collaboration...

RcCar89
12/05/2016, 11h19
Oui, ça doit être délicat de piloter un model réduit de dirigeable. Effectivement, en dehors de la ficelle, je vois pas trop non plus.

JeanPaul
30/10/2016, 15h28
Étonnant que des modélistes ne se soient pas encore penchés sur cette question ? CA tombe bien, la vapeur vive, c'est une de mes spécialités d'ailleurs comme l'hydraulique qui en est le dérivé.

Un dirigeable, n'est pas une montgolfière, il est donc dirigeable, c'est bien la le mot.

Comment radio commander l'ensemble : On va s’occuper de la vanne vapeur qui sera un robinet commandé par un servomécanisme sous dépendance de son récepteur.

Tout comme un bateau, ou un avion, toutes les gouvernes soufflées par le vent de la vitesse vont réagir tant en direction qu'en ascendances et descendance ou dégueulantes comme on dit en parapente.

Le dirigeable de Giffard était ovoïde à bouts pointus, comment réaliser une telle enveloppe ? On va déjà consulter les aérostiers modélistes construisant leurs ballons, et savoir quels genres de tissus ils emploient ?

On peut dire qu'il faut un tissus synthétique le plus léger possible, pourquoi alors ne pas utiliser des tissus enduits étanches comme ceux équipant les para pente ?

Ces tissus se coupent facilement et se cousent ensemble sur machine à coudre.

Le modèle de giffard étant oblong, on va donc construire des lés larges au milieu, et pointus en bouts, en ménageant tout autours des largeurs en plus pour les coutures qui, une fois l’enveloppe retournée seront à l'intérieur.

Du coté équipement, la nacelle motrice pourra être soit en bois, genre saule ou bambous, voire tubulaire en laiton brasée argent, surtout autours de l’évaporateur et du moteur, et bien sur du brûleur qui je le pense doit être au gaz butane ?

En faits les gouvernes seront placées dans le prolongement de l'hélice, plus des gouvernes horizontales sur l'avant, tout comme un sous marin modèle réduit ou non.

On a parlé de radio commander la vanne vapeur pour accélérer et ralentir et bien sur arrêter le moteur, ça fait donc une voie.

Dans les radios modernes on parles de voie, la voie est constituée de deux canaux pour la faire fonctionner.

Une voie pour la gouverne de direction, et une autre voie pour la gouverne de profondeur arrière, une autre voie pour la gouverne de profondeur avant, de façons à pouvoir moduler tant en montant qu'en descendant.

Si l'on avait que la gouverne arrière, le dirigeable plongerait en avant, idem pour grimper, peut être est ce négatif pour la chaudière, question de découvrement du ciel du foyer, qui lors d'un rétablissement à plat risque la caléfaction explosive.

Autant alors grimper et descendre horizontalement, ce qui veux dire une radio programmable en 2,4 giga, ou l'on puisse mixer les deux voies de profondeur au choix.

Quelle dimension d’enveloppe ? je dirait la plus grande possible, la encore la consultation des aérostiers modèles serait d'un grand secours.

Coté gaz on ne va pas traficoter, on choisis l' hélium bien entendu.

La portance du dirigeable sera alors la compensation de la charge emportée, pour bien faire, il faut savoir quel est son poids moteur évaporateur plein, gaz plein, radio commande complète et servos, vanne vapeur, gouvernes et mécanisme de commande, nacelle, peut être filet de retenue de l'ensemble comme giffard l'avait construite, ou plus simplement cousues avec les lés lors de la construction.

Il est bien évident que tout l’équipement sera démontable du suspentage en Kevlar.

Je suis spécialiste de la vapeur vive, ancien compagnon des amateurs de vapeur Vive, fondateur et constructeur du mini train des monts du lyonnais, constructeur moi même de nombreuses machines à vapeur marines ou ferroviaires. Dans ce forum au chapitre bateau, l'article et les photos d'une chaloupe VYTFETE à chauffe au charbon.

Bien sur je suis aussi constructeur de mes moteurs et autres évaporateurs, modéliste généraliste depuis 1961, soit 55 ans environ.