PDA

Afficher la version complète : Qualité de vol au décrochage et épaisseur relative



barcegue
19/12/2018, 11h26
Bonjour à tous,
J'aurai besoin des connaissances avisées de pro en aérodynamique. Je suis en train de fabriquer un bandit EDF en dépron dont j'ai modifié l'aile pour qu'elle ressemble à celle d'un F5 (ou F20 vu qu'il sera monomoteur ;-) ). Je compte "coffrer" l'extrados au dépron 3mm, le longeron en tube de carbone donnant l'épaisseur du profil. Si je garde la même épaisseur de l'emplanture au saumon, l'épaisseur relative du profil va augmenter au fur et à mesure que ma corde diminue.Dans ce cas, puis-je envisager qu'à forte incidence, l'épaisseur relative plus importante au saumon retardera le décrochage par rapport à l'emplanture? Dans quelle mesure cela peut-il remplacer un vrillage?
Merci pour vos réponses et un grand merci à Franck aguerre pour Predimrc qui m'a permis de calculer le centrage de façon précise.

michela
19/12/2018, 21h11
Hé bé ça tu vas t'en apercevoir au premier vol !!….

schwalbe 1
20/12/2018, 13h13
Hello , normalement à faible Re un profil épais fonctionne moins bien qu'un profil fin , pas mal de critères rentrent en ligne de compte , les jets avec leurs ailes à très faible allongement se comportent en général très bien aux grands angles , les pertes aux bords marginaux sont telles que cela donne souvent des avions qui s'enfoncent plus qu'ils ne décrochent ; bonne expérimentation , le dépron c'est fait pour ça ;);)

jday1
20/12/2018, 14h14
Pour moi (mais il y a de grands spécialistes comme Franck A), si le profil s'affine en fin d'aile ce n'est pas pour rien... Sans parler du problème structurel (c'est l'effet bras de levier, ton aile risque de trop porter dans sa fin, risque de casse), la problématique de la traînée (l'air n'est plus correctement accompagné dans sa fuite). Pour le décrochage, disons qu'avec cette histoire de trainée je ne crois pas qu'il pardonne d'avantage non.

Franck.A
21/12/2018, 12h48
Bonjour à tous,

C'est bien cela, un profil épais fonctionne mal à faible Reynolds (= 70 * vitesse en m/s * corde en mm), ce qui veut dire qu'il porte moins (et non l'inverse) et devient instable (comme si le centrage était arrière, mais c'est un phénomène différent).

Ca se ressent surtout au décrochage, notamment quand l'allongement est important (typique de pas mal de planeurs maquette des années 80). Comme le rappelle Charly, c'est moins flagrant avec un faible allongement et de la flèche, à cause de la traînée marginale qui est prédominante et a tendance à stabiliser aux grands angles, comme c'est typiquement le cas avec les ailes delta.

Un exemple pour illustrer le problème, avec un ClarkY et un AG03 (même type de profil, sauf l'épaisseur) :

http://ekladata.com/RmF528vLj9hEAPlVYHVCBSCqRvQ/ProfilsEpaisFin.png

A Re = 25000 (25 km/h pour une corde de 50 mm), le ClarkY traîne bien plus, est bien plus limité en portance max et présente des valeurs de Alpha0 et Cm0 qui divergent (alors que ce sont normalement des constantes ou presque).

A Re = 200000 (100 km/h pour une corde de 100 mm), le Clark Y traîne plus à portance modérée, mais fonctionne cette fois correctement et peut monter plus haut en portance et en traînant moins à forte portance que le AG03.

Franck

barcegue
25/12/2018, 23h08
Merci à tous, je ne pouvais espérer mieux comme réponse. Du coup, je vais essayer d'affiner le profil dans la mesure du possible. On verra bien.