Page 2 sur 2 PremièrePremière 12
Résultats de 11 à 20 sur 20
  1. #11
    Nouveau membre
    Inscrit
    août 2018
    Messages
    27
    Merci / J'aime
    Cité(e)
    1 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)

    #10 Le colmatage

    Préambule :


    Pour ce qui est de la sécurité, lisez ce court article du blog ANODI qui vous apprendra à travailler en toute sécurité : https://blog.anodi.fr/la-securite-pas-de-paranoia

    1ere partie :Allons à l’essentiel...

    1/ Le bain de colmatage :

    C'est très simple : Dans de l'eau distillée, ajoutez le colmatant. Faites bouillir et trempez votre pièce « en pleine eau ». Pour faire simple, laisser votre pièce dans le colmatant bouillant pendant un temps égal au temps d'anodisation : si vous avez anodisé 30 minutes, laissez colmater 30 minutes !

    Sortez votre pièce, laissez refroidir un peut et rincez à l'eau du robinet.

    Seul point d'attention, utilisez exclusivement un récipient en inox ou une casserole émaillée !

    Voici une vidéo de démonstration :




    Ou trouver les produits et équipements ?

    Colmatant Ref « ANOD820 » sur www.anodi.fr


    2eme partie :Allons au fond des choses...


    Le PH du bain de colmatant est aussi est très important. Avec le colmatant que je vous propose, l'avantage est que si vous respectez le dosage et que vous employez de l'eau distillée (ou une eau déminéralisée de bonne qualité), vous aurez la bonne valeur sans correction du PH.

    De plus, la formulation intègre un «tampon » qui le rend peu sensible aux variations de PH. Si vous rincez bien et n’entraînez pas d'acide du bain d'anodisation dans le colmatant (pour ceux qui ne colorent pas), le PH restera stable.

    En outre, et c'est très important, ce colmatant ne contient pas de polluant.

    Vous pourriez colmater avec juste de l'eau distillée à un PH de 6. Je vous recommande quand même d'utiliser un colmatant qui apporte pas mal d'avantages :


    • Vous n'aurez pas d'effet de « poudrage », ce défaut d'aspect qui fait que votre pièce semble couverte d'une fine couche de farine...
    • Nous l'avons vu : Le colmatant dispose d'un bon tampon pour maintenir le PH à sa bonne valeur.
    • Ce colmatant intègre un filtre UV qui va encore augmenter la résistance de vos pigments,
    • Il durcit la couche anodique, la rendant encore plus résistante,
    • Il donne à la pièce un « velouté » au toucher. Pour certaines pièces comme des boutons de potentiomètre par exemple, c'est très agréable.


    Et le plus important : un bon colmatant bloque instantanément le dégorgement ! Avec ce colmatant, il arrive souvent que je fasse des couleurs différentes dans le même bain sans aucun problème. De plus, en bloquant le dégorgement, votre bain reste propre et permet des dizaines de colmatages....

    En revanche, le colmatage « au sel de cuisine » est juste une légende !

    Il ne faut pas hésiter à filtrer le bain de colmatant dés qu'il prend un aspect trouble. Dés que vous constatez l'apparition d'un phénomène de poudrage, renouvelez votre bain.

  2. #12
    Nouveau membre
    Inscrit
    août 2018
    Messages
    27
    Merci / J'aime
    Cité(e)
    1 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    Citation Envoyé par F1FNW Voir le message
    Bonjour,

    Sujet très intéressant et très bien documenté. Il y a pas mal de temps que je veux essayer l'anodisation, c'est peut-être l'occasion de m'y mettre grâce à tes explications.

    Merci pour le partage.
    Merci,

    Je compte sur les lecteurs pour me dire si certains points mérites plus d'attention...

    A prestu ;-)

  3. #13
    Nouveau membre
    Inscrit
    août 2018
    Messages
    27
    Merci / J'aime
    Cité(e)
    1 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)

    Variante sur la coloration

    Bonjour,


    Après ce tutoriel de base, je vous posterai régulièrement des variantes ou des techniques particulières. En voici une qui peut intéresser les amateurs de coloration « fun ». Voici la première, le Camo :





    Et le tutoriel vidéo (il vous suffit d'adapter à vos couleurs ) :





    A bientôt ;-)

  4. #14
    Nouveau membre
    Inscrit
    août 2018
    Messages
    27
    Merci / J'aime
    Cité(e)
    1 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)

    Coloration : Le dégradé

    Bonjour à tous,

    Voici un tutoriel vidéo pour une autre technique de coloration : le dégradé



  5. #15
    Nouveau membre
    Inscrit
    août 2018
    Messages
    27
    Merci / J'aime
    Cité(e)
    1 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)

    Coloration Splash

    ... Et une troisième technique très fun, le splash !



    Et le tutoriel vidéo ;-)


  6. #16
    Nouveau membre
    Inscrit
    août 2018
    Messages
    27
    Merci / J'aime
    Cité(e)
    1 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)

    Une bride de martyre de fraiseuse

    Bonjour,

    Voici la pièce utilisée pour le tutoriel réalisé en live sur Facebook le 04/12/2018. Le "défi" de ce live : L'alliage de la pièce est inconnu...
    1er indication : A la soude, la pièce ressort légèrement grisâtre, sans de grosses marbrures. Ce n'est donc pas un alliage avec du cuivre, pas un alliage de moulage, pas un alliage de la série 1000 ou 6000. Par déduction, peut-être un 5000 ou un 7000.
    2eme indication, après anodisation, la pièce est d'un gris léger. La, plus de doute, c'est un 5000 (surement un 5083).

    Anodisation très traditionnelle : Ponçage léger au papier de verre pour enlever les traces d'outils, lavage, décapage puis désoxydation. Anodisation à 18°C et 1,8A (soit à peine plus de 1,5A/dm² de surface pièce). Coloration puis colmatage.
    Résultat, une couche bien épaisse (38µ de moyenne avec +/- 1,2µ) pour résister aux agressions que supporte une bride d'usinage et un rouge bien saturé, amplifié par la couleur grise de la couche anodique de ce type d'alliage.


    L'anodisation amateur #1 Introduction sur l'anodisation-.jpgL'anodisation amateur #1 Introduction sur l'anodisation-.jpgL'anodisation amateur #1 Introduction sur l'anodisation-.jpgL'anodisation amateur #1 Introduction sur l'anodisation-.jpg

    A bientôt ;-)

  7. #17
    Nouveau membre
    Inscrit
    août 2018
    Messages
    27
    Merci / J'aime
    Cité(e)
    1 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)

    Pièce moulée

    Bonjour à tous,

    Voici une pièce qui n'est pas issue du modélisme, mais illustre un cas que vous rencontrerez couramment : les alliages d'aluminium moulé, avec reprise d'usinage.


    Si la pièce comprend pas mal d'usinages, c'est bon signe !


    En effet, les alliages de moulage (série 4000) comprennent des taux plus ou moins forts de silicium et plus ce taux est élevé, plus la couche anodique est grise...
    Un bon indicateur est "la quantité" d'usinage : Généralement, plus la pièce doit recevoir d'usinage, plus le fabriquant à tendance à choisir un aluminium avec un taux bas de silicium.
    La raison est simple : le coût, car les outils détestent le silicium !


    C'est le cas de cet étrier de frein, en raison de l'usinage du cylindre et des gorges de joints du piston.

    Le logo a été fait avec la technique du masquage au pinceau.


    L'anodisation amateur #1 Introduction sur l'anodisation-018.jpg

    A bientôt ;-)

  8. #18
    Nouveau membre
    Inscrit
    août 2018
    Messages
    27
    Merci / J'aime
    Cité(e)
    1 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)

    Échangeur thermique pour ligne d'anodisation

    Bonjour à tous,

    Ceux qui se sont essayé à l'anodisation DIY on souvent comme premier résultat quelque chose qui peut ressembler à ça :

    L'anodisation amateur #1 Introduction sur l'anodisation-6061_6.jpg

    Des traces de "brûlures", une couleur pas uniforme et mat. Vous pouvez avoir aussi des auréoles ou la couleur semble délavée.


    Dans 90% des cas, la cause de ces défauts c'est la température du bain d'anodisation. Les raisons sont multiples :


    - Un bain non agité par brassage ou bullage : Ce qui se passe, c'est que la température du bain n'est pas uniforme partout autour de la pièce. Aussi, l'acide va être plus agressif dans les zones chaudes. Généralement, cela se traduit par des auréoles très marquées en particulier autour des points de contact entre la pièce et le support.


    - Des variations répétées de plusieurs degrés entre le début et la fin du cycle d'anodisation : C'est ce qui se passe quand on est trop violent dans le refroidissement. La température du bain va varier et l'acide va être par moments très agressif (haute température) et ensuite peut agressif (basse température). La couche anodique est créée de façon anarchique. On considère que 3°C de variation est un maximum avant que les ennuis commencent.


    - Un dépassement de température : A 19°C, l'anodisation se passe bien. À 21°C, l'anodisation un échec !


    - Une température trop basse : Plus vous anodisez froid, plus les pores de la couche anodique sont fins et plus la coloration sera difficile. Cela peut être un choix (si c'est maîtrisé), car à basse température la couche est plus dure et il y a des applications pour ce type d'anodisations.

    Pour régler ces problèmes, le double bac de refroidissement est une solution simple et peu cher, mais elle est contraignante car il faut surveiller la température... Disons que c'est une bonne solution pour débuter à peu de frais !


    Mais quand on maîtrise le processus,l'échangeur thermique devient LA solution pour obtenir des anodisations parfaites et sans contrainte.


    Le principe est simple : Dans un bac d'eau froide, une petite pompe immergée va pousser de l'eau dans une tubulure située au fond du bac d'anodisation. Cette tubulure va refroidir le bain d'anodisation. Sortie de l'échangeur, l'eau réchauffée retourne en cycle fermé dans le bac d'eau froide. Des glaçons viennent la ramener à basse température. Un contrôleur de température pilote la pompe en fonction de la température du bain d'anodisation.


    Ce système très précis permet d'obtenir des anodisations de très haute qualité, que ce soit en résistance de la couche anodique ou en coloration. Voici le résultat d'une heure d'anodisation (couche de 40µ !) contrôlé avec un échangeur, et des couleurs qui ne pardonnent pas les défauts : un jaune intense et un vert...

    L'anodisation amateur #1 Introduction sur l'anodisation-bif.jpg

    Pour en savoir plus, je vous propose ce tutoriel vidéo :



    A bientôt ;-)

  9. #19
    Nouveau membre
    Inscrit
    septembre 2018
    Messages
    13
    Merci / J'aime
    Cité(e)
    0 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    Salut, merci beaucoup pour le partage des tutoriels pour les techniques de colorations, je voulais essayé !


    __________________________________________________ ______________________________
    https://downloader.vip/the-pirate-bay/ https://downloader.vip/yify-yts/ https://downloader.vip/rarbg/
    Dernière édition par rhyett; 31/12/2018 à 22h56

  10. #20
    Nouveau membre
    Inscrit
    août 2018
    Messages
    27
    Merci / J'aime
    Cité(e)
    1 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    Citation Envoyé par rhyett Voir le message
    Salut, merci beaucoup pour le partage des tutoriels pour les techniques de colorations, je voulais essayé !
    Salut Rhyett,

    De rien

    Et si tu a besoin d'un coup de main...

Page 2 sur 2 PremièrePremière 12

Sujets similaires

  1. anodisation-encore
    Par Milhouse dans le forum Aéro / Techniques
    Réponses: 298
    Msg: 26/11/2018, 16h19
  2. Réponses: 50
    Msg: 12/07/2012, 15h27
  3. ALU: anodisation et coloration
    Par phildc dans le forum Aéro / Techniques
    Réponses: 115
    Msg: 05/02/2012, 20h36
  4. anodisation de vos pieces modelisme
    Par arno74 dans le forum P.A. / Auto / Matériel & Propulsion
    Réponses: 0
    Msg: 20/04/2009, 08h53
  5. probleme anodisation
    Par bmax dans le forum Aéro / Construction
    Réponses: 38
    Msg: 19/03/2008, 07h46

Tags pour ce sujet

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas éditer vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code [VIDEO] est Activé
  • Le code HTML est Désactivé