Merci Merci:  0
Likes Likes:  0
Page 2 sur 5 PremièrePremière 12345 DernièreDernière
Résultats de 11 à 20 sur 42
  1. #11
    Membre Sénior Avatar de Wis
    Inscrit
    juin 2007
    Localisation
    Mâcon
    Messages
    3 094
    Merci / J'aime
    Cité(e)
    0 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    Beaucoup des pièces dessinées sont destinées à être crééer à l'aide d'un routeur CNC. Mais avant de procéder à l'usinage des pièces il faut passer par plusieurs étapes.



    Tout d'abord il faut "nettoyer" la pièce, c'est à dire reprendre toutes les côtes et tout les points et leur donner des coordonnées (valeurs) justes.


    Ensuite, il faut exporter le fichier depuis Illustrator (le logiciel que j'utilise pour dessiner les planches) au format DXF.
    Maintenant, on peut commencer le travail pour fabriquer le G-Code qui servira de canevas d'instruction pour que le Routeur CNC puisse usiner la pièce. Cette étape est très important car il va s'agir de programmer toutes les trajectoires de la (ou les) fraises mais aussi la vitesse d'avance de l'outil et une quantité d'autres options afin de produire un résultat parfait.


    Enfin, la dernière étape avant l'usinage est de vérifier la cohérence des trajectoires, vérifier que l'ensemble des instructions que le programme à transcrit pour nous dans le G-code ne comportent pas d'abérations dans les trajectoires mais aussi dans les cycles d'usinages.



    Quand la simulation s'est déroulée sans problèmes, le fichier G-code est considéré comme "sain" et il peut partir en production !
    A ce stade, toutes modifications de la pièce nécessitera de refaire l'ensemble des étapes, c'est donc pour celà que tout ce travail n'est réalisé que lorsque l'on est sûr que la pièce est conforme à la fonction que l'on veut lui voir attribuer...

    Voilà...


    Ou l'on reparle de la bouée de communication...
    J'ai retrouvé un plan ou les bouées de communication K-657 Paravan avaient été dessinées. J'ai décidé de les inclure dans le plan de la K-659 Zalom par comparaison.
    On peut remarquer que la K-657 Paravan V2 ressemble beaucoup à ce que va être la K-659 Zalom, on pourrait croire que la Paravan V2 et la Zalom sont en fait les mêmes, cependant sur les photos dont je dispose la Zalom est plus hydrodynamiquement effilée ce qui pourrait signifier que la V2 à été une sorte de prototype de la Zalom. C'est en tout cas fort possible...

    Il se peux aussi que cela soit une erreur du plan d'ou sont*issue*ces deux versions, ce qui serait vraiment curieux vue la provenance de ce plan...



    Dans tout les cas, cette partie de l'étude concernant la bouée de communication est terminée. Il se peut qu'il y ai des révisions mineurs mais je pense que j'ai un bon*aperçu exploitable (quelque soit la version de la bouée que je pourrais faire).*
    "It reminds me the heady days of Spunik and Yuri Gagarin. When the world trembled at the sound of our rockets. And it will tremble again at the sound of our silence... The orders is : Engage the silent drive !
    (...) A great Day Comrads. We sail into History" Marko Alexandrovitch Ramius

  2. #12
    Membre Sénior Avatar de Wis
    Inscrit
    juin 2007
    Localisation
    Mâcon
    Messages
    3 094
    Merci / J'aime
    Cité(e)
    0 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    08/07/2017 : MKRST Legenda
    La MKRST Legenda est l'un des aériens les plus marrant à réaliser, d'une part sa forme de grosse capsule est rigolote mais en plus sa cinématique est un peu capilotracté !

    Du coup, c'est intéressant d'analyser sa cinématique avant de trouver un moyen de la mettre en oeuvre.
    Dans les grandes ligne ça donne ceci. Beaucoup simplifie la cinématique ce qui visuellement donne des choses atroces. Sur ce schéma, il reste quelques positions à affiner mais le principe est le bon !

    Il ne me reste plus qu'à concevoir le mécanisme pour réaliser ces mouvements !

    16/07/2017 : Retour sur le support des moteurs...
    Je me suis rendu compte que je n'avais pas traité une pièce importante qui est celle qui va recevoir les deux moteurs brushless. En effet, les moteurs ne seront pas attachés à la cloison arrière du caisson étanche car ils transmettraient dans ce cas des vibrations à la structure du caisson. Seules les axes moteurs et les tringleries traverseront la parois.
    Le support moteurs sera solidarisé au support des servos par le biais de tiges M5 fixées dans les trous prévu à cette effet.
    Voilà la REV 1.0.0 du bâti moteur, il se peut qu'il y ai des modifications du au profil de la coque à cette endroit...


    On va parler loupiotes.

    Parmi la cosmétique remarquable sur un sous-marin, il y a les lumières de navigation de nuit ou de crépuscule. Comme tout les bâtiments qui naviguent en surface, le sous-marin doit se signaler pour ce fait on trouve des lumières sur la massif mais aussi aux extrémités du sous-marin, à la proue et à la poupe.

    Je vais m'intéresser à l'éclairage de la poupe sur le plan de dérive du safran supérieur. On constate que l'on a quatre emplacement ou se trouve les lumières de signalisation de la poupe, deux sur les flancs de dérives (qui techniquement ne servent pas à la signalisation mais j'en parlerai plus loin dans ce poste), une de couleur blanche logée dans une sorte de carter hydrodynamiquement profilé et une autre de couleur rouge (clignotante) simplement protégée par une sorte de cloche tubulaire.

    Les deux lumières de flanc permettent d'éclairer la zone pour facilité l'inspection des safrans et des plans de dérives ainsi qu'éventuellement voir si il y a un problème visible sur les hélices (comme une ALR de Los Angeles capturée ou plus prosaïquement un filet de pêcheur).

    Sur le TK-17, j'avais logé des leds dans le plan de dérive et j'avais décidé de ne pas faire les lampes de flanc. Cette solution qui semble facile dans un premier temps à deux inconvénients majeur. D'une part il faut acheminer un bus électrique vers le plan de dérive soit 5 fils (le + commum et 5 pilotes) que l'on pourrait réduire à 4 fils en mettant les deux lampes de flanc en série. D'autre part, et c'est là ou le bat blesse c'est que qu'il faut absolument rendre étanche le bus d'alimentation sous peine de voir l'oxydation détruire peut à peu les câbles du bus. Et en inconvénient bonus, si l'une des Led crame... bah faut y aller à la Dremel pour faire la maintenance ! (21)


    Du coup, pour l'oscar, je vais profiter d'une technologie qui c'est démocratisée au point d'être facilement accessible aux modélistes à savoir la fibre optique !

    La fibre optique va me permettre de ne plus avoir à sortir du courant via un bus de la coque étanche, conduit parfaitement la lumière avec une perte négligeable de la luminosité sur cette distance (moins de 1m) et surtout, une fois disposée, je n'aurai jamais à revenir charcuter le plan de dérive en cas de maintenance !

    Ainsi les leds pourront rester protégées dans la coque étanche et la maintenance en sera facilitée.

    Le seul inconvénient de la pose des fibres optiques, c'est les contraintes de leurs dispositions qui ne doit pas subir de "virage" trop serré et rester dans la mesure du possible le plus rectiligne possible, mais le bénéfice de cette technique finalement compense largement ce problème.



    On trouve de la fibre optique de 2.2mm de diamètre à 1.5€ de mètre environ ce qui reste abordable !

    Sur la proue, on a une lampe qui se trouve sur une perche escamotable, cette lampe est déployée pour la navigation en surface à faible vitesse mais aussi lors des exercices de chasse à haute pression des ballasts, elle est déployée manuellement par un membre de l'équipage (l'officier de pont) le clignotement (1Hz) signifie qu'il y a une maintenance dans les systèmes d'armes (sur les chambres des P-700 notamment)...



    "It reminds me the heady days of Spunik and Yuri Gagarin. When the world trembled at the sound of our rockets. And it will tremble again at the sound of our silence... The orders is : Engage the silent drive !
    (...) A great Day Comrads. We sail into History" Marko Alexandrovitch Ramius

  3. #13
    Membre Sénior Avatar de Wis
    Inscrit
    juin 2007
    Localisation
    Mâcon
    Messages
    3 094
    Merci / J'aime
    Cité(e)
    0 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    Enfin !

    Le Kit est arrivé après 12 semaines d'attente et l'impatience commençait à être à son paroxysme !

    Le déballage à donc commencé en faisant attention à chaque pièces, et je dois avouer, j'avais déjà eu une coque similaire entre mes mains, mais celle là a été réalisée avec soin !




    Les pièces en PU sont propre et le moulage est soigneux. Mon regret cependant et de ne pas avoir reçu le kit des barres avant... encore quelques semaines à attendre peut être...




    La planche de photo découpe est correcte, et celle avec les auto-collants adhésif du Kursk et de l'Orel sont sympathique...




    Les détails des gravures sur la coque sont très correcte...




    Même si parfois leur sillons montrent des traces de cire de démoulage...




    Voici un petit problème à régler dans le futur, si la forme de la coque est très satisfaisante, la place de la trappe des barres avant elle est mal placée... curieux...




    Les gravures du pont avant sont sympathique...




    Celle de la trappe aussi, bien que celle-ci sera chirurgicalement enlevée pour laisser place à une version animée !



    La jonction à été simplifiée, et je dois dire que je suis content !




    La poupe est pré-assemblée, mais il va y avoir beaucoup de travail de finition, mais dans l'ensemble c'est bien !



    J'ai commencé à examiné l'ensemble de la coque et je dois dire que je suis agréablement surpris. A ce stade, je n'ai pas détecté la moindre trace de bulles dans le gelcoat ce qui devrait me dispenser des grosses Sinto-Party que je craignais de devoir faire !

    La première des choses va être de réaliser un ber de travail pour disposer la coque, puis le travail commencera par la poupe !*
    "It reminds me the heady days of Spunik and Yuri Gagarin. When the world trembled at the sound of our rockets. And it will tremble again at the sound of our silence... The orders is : Engage the silent drive !
    (...) A great Day Comrads. We sail into History" Marko Alexandrovitch Ramius

  4. #14
    Membre Sénior Avatar de Wis
    Inscrit
    juin 2007
    Localisation
    Mâcon
    Messages
    3 094
    Merci / J'aime
    Cité(e)
    0 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    Ayant pas mal de travail en ce moment, je profite des quelques instants de libre pour reluquer la coque et prendre quelques côtes.
    Je met ici quelques informations qui seront utiles plus tard.

    1- La distance qui sépare les deux arbres d'hélice est de 69mm
    2- L'entraxe entre les deux safrans de direction inférieur et de 69mm

    Sur ces deux points, on constate que les plans de dérive et les safrans inférieur sont dans l'axe de leur arbres d'hélices respectif.

    3- Les pivots des safrans sont excentrés, ce qui a vrai dire m'a particulièrement étonné, ce n'est pas le cas sur le projet 941 et il semble que cela n'était pas le cas sur le projet 949, je pense qu'ils ont opté pour cette configuration curieuse afin d'augmenter la giration et la prise de plongée à grande vitesse sans passer par des articulations de barres ou par des barres à grand débattement comme sur les SNA du projet 971. *



    Comme une figure illustre toujours un discours, on voit sur ce schéma la différence entre les deux dispositions. Je pensais de prime abord à une facétie du Kit mais en vérifiant ma base iconographique j'en ai eu la confirmation !


    L'inconvénient je pense de ce procédé va être l'augmentation significative de la*traînée à forte giration. Je continue de trouver cela curieux... Je n'ai pas vérifier sur le safran supérieur mais je pense que c'est le même délire...




    On le voit bien sur cette photo pour les barres de plongée. Pour le modèle cela va avoir une conséquence sur le diamètre des axes employés. En effet les contraintes dans cette configuration seront bien plus importantes !

    De toute façon, il est évident que pour la solidité je vais au moins devoir rajouté des paliers pour éviter l'usure de la PU. Je pensais mettre du 4mm au lieu du 3mm sur les barres de plongée, je ne pense pas pouvoir mettre comme sur le typhoon du 5mm vu que l'axe de celle-ci passe très près des arbres.

    J'ai aussi un sérieux problème sur l'ordre d'assemblage, en effet je vais devoir disposer paliers des arbres et celui des barres de plongé en même temps afin d'avoir un bon calage...

    Sur la photo de l'Omsk dans le PD-50, on remarque bien d'autres petits détails sur les safrans inférieur et on distingue bien le décentrage de l'axe pour les barres de plongée...



    Cette photo montre aussi d'autres détails très intéressant mais j'aurai l'occasion d'en reparler plus tard. En tout cas une chose est sûr, je ne peux pas me permettre de louper l'assemblage de ces élements si je veux un sous-marin qui se comporte bien en navigation ! ^_^

    Nous y voilà, les travaux débutent sur la poupe du sous-marin avec l'installation temporaire du plan de dérive du safran supérieur. L'opération du jour est de déterminer le chemin que vont parcourir les différentes fibre optique pour l'éclairage. Une saignée va être pratiquée afin de passer les 4 fibres vers les positions ou elle vont émerger.



    Les fibres peuvent se courber en les chauffant, je voulais savoir jusqu'a quel point sans perdre leur propriétés conductrice de lumière.


    Même avec un angle de 90°, la conduction de la lumière est très satisfaisante !


    Les premiers tests sont concluant, je vais donc implémenter cette solution au lieu d'installer des leds et faire passer des câbles en dehors de la coque étanche. Le tracé étant validé, je vais pouvoir travailler sur un gabarit de fraisage pour la CNC !

    Il est temps de passer aux choses sérieuse. Pour pouvoir passer les fibres optiques, une gorge doit être réalisée, mais contrairement au Typhoon, c'est avec la fraiseuse CNC qu'elle sera réalisée.
    Pour ce faire, j'ai réalisé un gabarit virtuel ou est placé la gorge que je désire réaliser dans le plan de dérive du safran à l'aide d'Illustrator. Avec le logiciel CamBam, j'ai ensuite programmé le parcours de l'outil en réalisant une poche tronchoïdale, A l'instar d'une poche par contour, celle-ci permet de pouvoir réaliser des poches avec des formes moins classique sans avoir de défaut d'usinage. L'inconvénient c'est que l'opération dure beaucoup plus de temps à être réalisée. Pour faire cette poche, la CNC à mis pas loin de 90 minutes !




    Ne voulant pas abîmer la pièce, j'ai programmé des passes très fine, 0.5 mm par passe !


    La pièce est maintenue par des vis, ce n'est pas très académique comme bridage...*


    Et voilà ! la gorge est terminée, il ne reste plus qu'à commencer l'installation du conduit ou seront logé les fibres.


    Je suis très content du résultat !


    J'ai commencé à placer la fibre optique dans la gorge, et ce ne fût pas une opération simple car elle n'est pas très souple et elle n'a pas vocation à être façonnée mais j'y suis arrivé. Pour le moment la dérive n'est pas fixée à la coque, j'attends les paliers en bronze pour les axes des safrans.



    J'ai aussi commencé les perçages de la coque, ou seront collé notamment les dalots mais aussi les points de remorquages.


    Le plan de collage de la dérive a été crevassée afin d'augmenter la surface de collage entre la coque en résine et le plan de dérive en PU


    Je me suis penché aussi sur une modification du couple 19, la pièce qui sert de potence aux arbres d'hélices. En effet, ce nouveau design va me permettre un meilleurs accès au différents bras de commandes se trouvant derrière.

    **

    Cette pièce, usinée en PVC de 10 mm va recevoir des bagues en bronze qui serviront de soutiens des lignes d'arbres. Le numéro tactique K-150 sera gravé sur cette potence.

    Il me reste encore beaucoup de travail, y compris la réalisation des gabarits de centrage pour que tout les assemblages soient parfaitement bien alignés !
    "It reminds me the heady days of Spunik and Yuri Gagarin. When the world trembled at the sound of our rockets. And it will tremble again at the sound of our silence... The orders is : Engage the silent drive !
    (...) A great Day Comrads. We sail into History" Marko Alexandrovitch Ramius

  5. #15
    Membre Sénior Avatar de Wis
    Inscrit
    juin 2007
    Localisation
    Mâcon
    Messages
    3 094
    Merci / J'aime
    Cité(e)
    0 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    La forme de la coque a beau être quasi parfaite, il n'en est pas de même avec certaines gravures qui sont soit manquantes soit mal placées.

    Du coup, je commence à faire le repérage afin d'ajouter certains éléments et de ne surtout pas percer là ou les gravures ou pré-perçages sont fantaisistes. Les erreurs de gravure seront rebouchés au sinto.



    Bien évidement, les tracés en blanc sont temporaire car ils seront remis au propre ultérieurement avec de l'adhésif de masquage quand il s'agira de faire les perçages définitifs. Les dalots d'étrave seront fonctionnels et je vais utiliser la même technique que celles employé sur le typhoon...





    *
    Maintenant que la potence a été dessinée, il est temps de passer à la réalisation !

    Tout d'abord, je réalise une simulation afin de vérifier que le G-code ne comporte pas d'erreurs. Une fois que la simulation est terminée, je peux commencer la réalisation !


    Et voilà, la pièce viens d'être réalisée par la CNC dans du PVC de 10 mm, je vais pouvoir maintenant l'extraire et ébavurer la pièce avant de mettre en place les bagues !


    Les deux bagues en bronze s'adaptent parfaitement, il reste à ébavurer les tranches, poncer légèrement au grains fins toute la pièce et passer un apprêt de protection puis un voile de peinture et coller les paliers définitivement !


    La potence temporairement placée !
    "It reminds me the heady days of Spunik and Yuri Gagarin. When the world trembled at the sound of our rockets. And it will tremble again at the sound of our silence... The orders is : Engage the silent drive !
    (...) A great Day Comrads. We sail into History" Marko Alexandrovitch Ramius

  6. #16
    Membre Sénior Avatar de Wis
    Inscrit
    juin 2007
    Localisation
    Mâcon
    Messages
    3 094
    Merci / J'aime
    Cité(e)
    0 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    Maintenant que j'ai la coque sous les yeux, je peux travailler avec une meilleur visualisation des choses à faire. Je commence donc le chantier de la conception de la cloison de poupe du caisson étanche.
    Pour maximiser la place disponible dans le caisson, j'ai décidé de placer la parois de la poupe du caisson sur le repère 17 comme montré sur le schéma ci-dessous.
    Seulement, voilà, il y a un petit problème. La cloison va se trouver au repère rouge, et la partie pré-assemblée de la poupe se termine au repère bleu ce qui ne va pas laisser beaucoup de place pour intervenir à l'arrière dans la partie humide. Par conséquent, il faut limiter au maximum la maintenance dans cette partie là du sous-marin. Par ailleurs, pas question de mettre des coupleurs à cardans sur les arbres d'hélices !
    La solution consiste à faire entrer les arbre de 5mm de diamètre à travers la cloison du caisson et de mettre les joints spi et le roulement à l'intérieur du caisson.
    Mais, du coup, je devais concevoir un montage qui puisse me permettre de faire cela....



    L'astuce consiste à mettre des paliers en bronze puis de rajouter une pièce qui supportera les deux joints spi et le roulement. un coupleur rigide sera ensuite fixé entre l'arbre du moteur et l'arbre d'hélice. La pièce en question va venir se centrer grâce à deux gorges circulaires, par soucis d'économie de matière, je l'ai incluse dans le plan de conception du couple 17. Lors de l'usinage elle sera détachée de l'arceau supérieur et je pourrais ainsi la rabattre sur la pièce et la coller.

    Après une après-midi de conception, je suis arrivé à ce dessin qui allait me permettre de le passer sur le logiciel de FAO.
    Il y a plusieurs subtilités sur cette pièce, j'aurais l'occasion d'en reparler plus tard, mais le fait le plus notable c'est que j'ai fais en sorte qu'un arceau puisse servir pour la fixation de la partie supérieur de la coque grâce à des aimants, mais j'en reparlerai !





    Une fois la FAO terminée, le fichier G-Code est généré puis simulé avant sa réalisation dimanche si j'ai le temps.



    Je suis content à ce stade de cette solution qui va me faire gagner du temps et me faire économiser du pognon, il faudra bien sûr que l'assemblage soit soigneusement réalisé, mais avec la CNC c'est franchement un pur bonheur !

    On reparle des supports de servo qui vont être légèrement modifiés. Celui qui sera attaché au support du bâti moteur ne va pas changer, j'ai juste procédé à une légère correction de forme.

    Par contre l'autre face, orientée ver la proue, elle à subie quelques modifications pour plusieurs raisons. La première et principal est du au changement radical de la conception du ballast. (Pour faciliter la vie d'Antoine... )

    J'ai été obligé de changer la configuration du ballast pour me permettre de pouvoir placer des aménagements (comme certaines cinématiques) dont j'aurais l’occasion d'en reparler plus tard.*

    Je dois donc reprendre la conception du ballast depuis quasiment zéro. Je me suis un temps demandé si j'allais garder cette configuration, en effet le plus simple serais de claquer deux pistons de 850ml et hop emballé c'est pesé, mais en fait ça ne résout rien et certainement pas les différentes problématiques que j'ai avec les cinématiques que je désire dans la mesure du possible mettre en place.*

    Donc, un nouveau ballast qui va courir sur le fond d'une bonne partie du sous-marin en encadrant les deux pistons. Cette disposition à un intérêt, elle permet de baisser de façon significative le centre de gravité du sous-marin. L'inconvénient sera sur la façon de remplir le ballast, mais de toute façon j'aurais l'occasion d'en reparler.


    Ainsi donc le commence par la cloison qui se situe de part et d'autre du support de servo. A noter que le support de servo sera vissé pour être maintenue en place sur la tranche de ces deux cloisons. A noter que la forme de la coque m'oblige à suivre les couples de force ce qui explique pourquoi ces deux parois sont plus petites que le couple n°12 qui se trouve plus loin vers la proue.

    Cette pièce a été super longue à usiner (6h), en partie à cause de la poche tronchoïdale (réduction d'épaisseur sur le haut de la pièce).
    J'ai eu aussi un pb avec la CNC qui m'a foiré le première essai et je ne suis pas très satisfait...


    Je pensais que l'arceau allait être plus rigide, enfin, ce n'est pas trop grave, le reste de la pièce une fois poncée et ébavurer semble bonne !

    On retourne sur le ballast, plus précisément la partie du ballast qui entour le Piston. On reconnait déjà les deux pièces qui forment l'extrémité en poupe du ballast. Les deux pièces seront usinées dans du PVC d'épaisseur 3mm et réduit dans certaines zones à 2mm. Les poches qui forme le trellis n'ont pas une fonction esthétique, elles permettent de réduire l'épaisseur et donc de gagner du volume dans le ballast tout en sauvegardant la rigidité de la pièce.



    Sur l'élévation, on voit bien la place que va prendre le ballast, me permettant de garder la place nécessaire pour les SM-225, il va encore y avoir quelques subtilités à implanter



    Révision mineur du support de servo côté proue afin d'augmenter d'environ 100cc le ballast qui entoure le piston (environ 50cc de chaque côté). Çà peut paraître anecdotique mais je préfère surdimensionner le ballast principal quitte à le réduire artificiellement par la suite que de me retrouver à devoir trop compenser avec les pistons ou pire ne pas pouvoir compenser et devoir lors des essais perdre la ligne de flottaison !



    Du coup, j'ai 500cc de piston et environ 500cc de ballast sur cette zone. La cloison A du ballast, déjà dessinée et la cloison B seront modifiés en conséquence...

    Par ailleurs, j'ai eu une colère quand j'ai voulu vérifier que le couple 17 allait bien se mettre dans la coque.... bah non, parce que je suis un gros boulet qui n'a pas vérifié les côtes avant de lancer l'usinage, et donc la pièce est fausse, et donc inutilisable ! Et donc ça m'apprendra à ne pas avoir fait un patron pour vérifier le dessin !

    Donc, retour sur la table à dessin virtuel pour refaire la pièce avec cette fois les côtes corrigées puis on fera un patron en carton et on testera à blanc gnagnagna !



    BOULET !
    "It reminds me the heady days of Spunik and Yuri Gagarin. When the world trembled at the sound of our rockets. And it will tremble again at the sound of our silence... The orders is : Engage the silent drive !
    (...) A great Day Comrads. We sail into History" Marko Alexandrovitch Ramius

  7. #17
    Membre Sénior Avatar de Wis
    Inscrit
    juin 2007
    Localisation
    Mâcon
    Messages
    3 094
    Merci / J'aime
    Cité(e)
    0 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    On continue les révisions des différents éléments structurels pour le projet.

    Le bâti moteur se trouvant derrière le couple n°17, il fallait adapter sa forme afin qu'il puisse s'insérer dans la coque avec le minimum d'ajustements...


    En suivant la forme de la coque, l'élément suivant est le support de servo côté poupe...


    Pas de modifications sur cette planche. La Rev 2.0.1 comporte déjà la modification du profil inférieur de la pièce pour correspondre à celui de la coque...


    La cloison de poupe du ballast a été modifiée afin d'augmenter le volume de cette partie du ballast. J'en avais évoqué la modification dans un poste précédent..


    Il me reste encore deux planches concernant le ballast de poupe à terminer en espérant que je n'ai à refaire des révisions sur les planches mises à jour ce weekend !

    Comme beaucoup de choses ont changés dans la configuration des différents éléments autour du ballast, un petit schéma peu rendre les choses un peu moins confus pour les images suivantes...



    Non ce n'est pas un tableau de Mondrian (05) juste la vue de dessus de l'implantation du ballast vers la poupe, la forme magenta en forme de L est le compresseur, le rectangle longiligne violet est un tuyau qui par du piston de poupe (visible en bleu à gauche) vers une partie du ballast de proue ou est connecté l'autre piston. Le couple couleur vert canard est le couple de la cloison C. Celui qui lui ai collé comme une cerise est le couple de Type 1 et son symétrique à la fin de la "fosse" ou se trouve le compresseur. Le couple gris-bleu est le couple Type 2.

    Je ne suis pas entièrement satisfait de ce couple, il manque quelque chose d'esthétique, enfin...


    Ce couple va être usiné dans du PVC de 10mm et la zone violette sera profonde de 5 mm, à noter les ronds de dégagement des angles afin de faciliter les assemblages. La fente oblongue sera elle aussi creusée de 5mm.


    Le couple type 2 ne sert finalement qu'à la rigidité de la structure. On peut remarquer que cette fois la fente oblongue est creusée complètement. A noter les deux tenons qui vont s'imbriquer dans les deux murs longitudinaux de la fosse. Cette pièce sera faite avec du PVC de 5mm.


    Le sol du local de la fosse va s’emboîter dans les deux couples de Type 1 (un seul représenté sur cette planche). Je vais pratiquer une réduction de l'épaisseur de 2 mm afin d'augmenter le volume de cette chambre de ballast. Ici aussi la pièce sera réaliser à partir d'une plaque de 5mm d'épaisseur.


    Les deux cloisons longitudinales de la fosse sont réalisés dans une plaque de 5mm, on retrouve les réductions de volume déjà présentent sur la cloison B du ballast de poupe.


    Il reste à faire les "plafonds" du ballast de poupe et celui de cette partie, mais déjà le plus dur à été dessiner. En effet, le reste du ballast central et le ballast de proue qui entoure le piston de proue seront assez rapide à faire.

    Je n'ai pas encore arrêté la façon dont les ballasts vont être purgés. A ce stade, je pense revenir vers des électrovannes, je dois aussi me pencher sur le schnorkel et là je sens que je vais moins rigoler !

    Je laisse de côté pour le moment le ballast, car je dois régler le sort des portes missiles en particulier la structure ou va être fixé les charnières des portes. En effet, à ce stade je dois commencer à avoir une idée à ce sujet car beaucoup de choses qui se passent dans la coque étanche va être contraint par les impératifs de la cinématique des portes. Il est évident aussi qu'il faut que je réfléchisse au mécanisme qui va actionner l'ouverture des portes car tout ce petit monde va nécessiter du volume à ballaster. Il faut donc que je puisse quantifier mon futur cauchemar !



    Pour le mécanisme à venir je vais pouvoir m'aider du piston de transfert, ce qui va me permettre de cacher la carte de programmation des actionneurs, j'aurais l'occasion d'en reparler...



    A ce stade, il y a encore un paquet de trucs à voir avant de pouvoir être sûr que tout fonctionne mais déjà je retombe pas mal sur mes pieds avec les côtes et le placement des éléments.

    Il fallait que j'intègre dans le profil du support des charnières des portes la place de la fenêtre d'accès à la coque étanche. Il fallait aussi pour garantir une rigidité structurelle du montage que je simule l'arc formé par la coque étanche du sous-marin réel que j'ai légèrement tronqué pour y placer une poutre ajourée.


    On voit bien sur cette planche comment j'ai fait une interprétation structurelle qui permet de garder les caractéristiques de la cinématique des portes. Néanmoins, je suis resté très proche de la philosophie de construction du sous-marin conçu par Rubin.


    Cette planche est encore au stade du WIP, mais je la met quand même. Ici, il s'agit de commencer l'aménagement du mur incliné ou une partie des charnières qui sont en porte à faux prennent appui dessus. Sur ce mur, il y a des tuyaux, des renforts et des pièces de structure qui n'auront aucune utilité sur le modèle mais qui participe au détaillage. Du coup, il deviens intéressant d'en dessiner les contours et les positionnements. J'ai par la même occasion été obliger de revoir les charnières, je ferais une mise à jour de leurs planches respectives, car lorsque j'ai placé les portes et le plan incliné je me suis rendu compte que visuellement il y avait des formes qui manifestement ne correspondaient pas aux observations visuelles.


    On voit bien ici l'actionneur, qui va être fonctionnel pour l'ouverture des portes, je n'ai pas dessiné la partie supérieur qui est attaché à la porte, uniquement le piston inférieur et la cartouche de transfert, j'ai aussi dessiné la charnière de Type 3 qui, en réalité, est équipé d'un capteur de position qui permet de connaître l'état d'ouverture de la porte dans le PCNO. Techniquement la charnière de Type 3 n'a aucune utilité pour la répartition de l'effort, les portes étant rigoureusement symétrique, hormis pour sa fonction de détection, elle ne sert... à rien ! Mais dans un soucis de réalisme, elle sera bien entendu, à ce stade, inclus dans le projet !


    Je ne pouvais pas ne pas parler à ce stade des tubes SM-225, car une fois les portes ouvertes c'est la première chose que l'on voit. Il est hélas, pour des raisons de place et d'aménagement de la coque étanche impossible de garder les 24 tubes traversant le pont étanche. Du coup, afin de pouvoir montrer des tubes ouvert avec leur chargement (le P-700 Granit), j'ai été obligé de faire un compromis et ainsi ne garder que 4 tubes traversant afin de pouvoir les aménager. Comme noter sur le mémo, les tubes au dessus de la ligne de flottaison ont un volume total d'environ 360cc ce qui est un élément à prendre en compte. Evidemment, ils ne seront pas plein mais je pense que je vais quand même devoir en compenser une partie par sécurité.


    Le placement de la fenêtre d'accès a été vraiment la partie la plus pénible, car dessus va venir se poser la structure nécessaire à l'ouverture des portes mais il fallait aussi que la fenêtre soit assez grande pour pouvoir extraire les éléments de la coque étanche lors des maintenances et c'est là ou ces <censuré> de tubes m'ont bien pourri car en plus de la fenêtre ; il faut de la place pour placer une gorge de 6mm de large pour la corde silicone et encore de l'espace pour les vis M4 (espacée de 8 cm sauf dans les demi-cercle ou j'ai une vis tout les 45° d'arc).


    Il y a encore énormément de travail, et de nombreux ajustements seront à réaliser au fur et à mesure de l'assemblage mais je commence à avoir une meilleur vision de ce qui va se mettre en place sur cette partie là. Il reste à faire le mécanisme des actionneurs pour les portes, placer le montage de la bouée de communication au sein de cette structure amovible et aussi, et là je vais souffrir, le mécanisme de commande des aériens et du schnorkel !
    "It reminds me the heady days of Spunik and Yuri Gagarin. When the world trembled at the sound of our rockets. And it will tremble again at the sound of our silence... The orders is : Engage the silent drive !
    (...) A great Day Comrads. We sail into History" Marko Alexandrovitch Ramius

  8. #18
    Membre Sénior Avatar de Wis
    Inscrit
    juin 2007
    Localisation
    Mâcon
    Messages
    3 094
    Merci / J'aime
    Cité(e)
    0 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    Pendant que je réfléchis sur l'aménagement de la coque étanche, j'ai voulu commencer ce weekend à travailler sur la poupe. Hors j'ai du faire face à un petit problème logistique. En effet, avant de poser les tringleries, il me fallait des bras de commande, je suis donc allé plein d'allant dans le magasin de modélisme du coin dans l'intention d'aller en acquérir un certain nombre pour équiper le sous-marin. Sauf que...

    Sauf que à 4.5€ pièce, faut pas déconner !

    Je me suis fait la réflexion qu'à la base, ce machin, bah... c'est pas une pièce bien compliquée à faire. Du coup, puisque que j'ai une CNC, autan les faire moi-même ! Ce qui au passage me permet de faire quelques petites modifications. D'une part la vis de serrage sera en M4, ce qui permet une meilleur fixation sur la tringlerie et d'autre part je peux leur donner la forme que je veux !



    Ces bras de commande seront usinés dans du PVC de 10mm !



    Problème réglé et vingt balles d'économisé !

    Petite pièce qui va servir de support pour l'axe de transfert des tringleries.


    La pièce est prête à être usinée !


    Malgré, un petit soucis avec la CNC, je suis arrivé à sortir cette après-midi les bras de commande...


    J'ai fais une petite erreur sur mon G-code, rien de bien folichon mais bon ça rend la pièce usinée moins belle mais en l'état elle répond à mon besoin, il reste un trou et un taraudage à faire sur la pièce...

    Sur le safran et le plan de dérive, il me reste des détails à ajouter !


    26/10/17 : Bras de transfert...
    Le bras de transfert va permettre de centraliser toutes les commandes venant de la coque étanche et les répartir sur les safrans correspondant. Ainsi, le bras de transfère inférieur sera relié aux deux safrans de direction inférieur, le bras du milieu étant solidaire du bras inférieur il transmettra le même mouvement au safran supérieur. Enfin, le bras supérieur transmettra le mouvement aux barres de plongée. Chaque bras de transfert sera solidaire d'un tube qui insérer sur l'axe qui servira de pivot. L'axe sera maintenu en position par les deux supports déjà réalisé.

    C'est un système élégant qui va permettre de simplifier les tringleries !*

    Les bras de transfert sont fait, j'ai encore un petit soucis de finition avec l'usinage du PVC, mais pour ces pièces là ce n'est pas trop grave...


    28/10/17 : Portes missiles, cinématiques, murs et potences...
    Je me penche à nouveau sur le mécanisme des portes missiles...



    A*ce stade, j'obtiens un mécanisme réaliste dans le dessin, mais c'est la réalisation qui va être ardu. Car cela ne se perçoit pas sur le dessin, mais les différentes pièces sont vraiment petite et du coup fatalement certains détails ne pourront pas apparaître.


    Il reste donc la question de mise en oeuvre, mais bon, pour le moment, je dois finir le dessin du mur incliné, mais avant j'ai une petite modification à faire sur les potences de structure...
    En effet, je devais créer une mortaise sur les flancs incliné pour que le mur puisse s'emboiter dans chaque potences. Les potences servant de couples structurelles. C'est important pour faciliter le montage mais aussi la rigidité du montage.


    Maintenant, le travail sur le mur incliné. On est encore au stade du*Work In Progress, il va encore y avoir des modifications sur cette planche notamment alléger structurellement le volume des pièces en procédant à des poches non traversantes car ces pièce se trouvent au dessus de la ligne de flottaison. On voit les encoches ou vont s'enficher les 9 potences.


    Si le nombre de potences est important, c'est parce que la structure mesure une cinquantaine de cm de long, par conséquent il faut un assemblage rigide. Il est à noté qu'une des potences, celle qui se trouve vers la proue sera sans doute modifié à cause du mécanisme d'ouverture des trappes des barres de plongée avant. Il en ira sans doute de même pour celle à la proue car il y a à cette endroit là le mécanisme de la bouée de communication...*
    "It reminds me the heady days of Spunik and Yuri Gagarin. When the world trembled at the sound of our rockets. And it will tremble again at the sound of our silence... The orders is : Engage the silent drive !
    (...) A great Day Comrads. We sail into History" Marko Alexandrovitch Ramius

  9. #19
    Membre Sénior Avatar de Wis
    Inscrit
    juin 2007
    Localisation
    Mâcon
    Messages
    3 094
    Merci / J'aime
    Cité(e)
    0 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    29/10/17 : Début du travail sur la proue...
    Avant de commencer le travail délicat de la pose des dérives et des safrans, j'ai commencé à procéder au montage d'un échafaudage qui va me permettre d'avoir un repère géométrique.

    L'autre chose importante est de mettre en évidence l'ensemble des corrections qui devront être apportées.

    La mise en place d'un code couleur permet de mettre visuellement la hiérarchie des tâches à accomplir...

    Ainsi on peut mieux visualiser l'ensemble du travail à faire.


    En bleu*: Les reprises de gravure, tant entendu qu'à ce stade, le tracé est "à l'estime" et donc non définitif !
    En vert*: Les endroits ou la géométrie de la coque va demander une correction, en l'occurrence un "trou" qui devra être rebouché au sinto.
    En gris*: Les défauts de jointures ou les endroit dont la finition doit nécessiter du sinto.
    En Jaune*: La correction des traces de collage des deux parties de la coque (Merci Vladimir...*).
    En rouge*: Les endroits ou je vais devoir charcuter et donc reboucher.
    En violet*: Les détails à ajouter (qui nécessitent des perçages) comme des grilles qui ne sont pas déjà signifiés sur la coque.

    30/10/17 : Collage des paliers des safrans inférieur...
    Disons le tout de suite, si il y a une chose que n'aime pas faire c'est la géométrie d'assemblage des safrans. Et je dois dire qu'avec l'Oscar c'est un peu la total, avec 5 safrans à poser !*
    Et l'opération de la pose des safrans commence par la mise en place des paliers en bronze. Bien sûr une fois que les paliers sont posés correctement, le reste est relativement simple car il facilite l'obtention d'une bonne géométrie. mais pour y arriver c'est une opération longue, délicate et donc pénible !
    Bref, pour pouvoir placer ces paliers, j'ai du faire une tranchée et non un perçage. C'est certes un peu bourrin comme méthode mais au moins ça me garantie un peu plus de marge de manœuvre pour parfaire la géométrie. Enfin... en théorie...

    Car le moins que l'on puisse dire, c'est que Vlad' n'a pas vraiment ajouté beaucoup de matière à ce niveau et j'ai été un peu surpris d'arriver très vite lors de la réalisation de la tranchée à traverser la coque... clairement, on est pas face à une réalisation d'Engel ou là sur le Typhoon, j'avais beaucoup plus d'épaisseur avant de transpercer la coque avec la disqueuse.**

    Finalement, j'ai réussi à faire un collage léger des paliers me permettant d'avoir une géométrie correcte. Je vais pouvoir ensuite consolider le collage et faire une sinto-party pour reboucher la tranchée.*

    A noter qu'à ce stade, les plans de dérives ne sont pas collés. Il reste encore beaucoup de travail avant de les coller.*
    "It reminds me the heady days of Spunik and Yuri Gagarin. When the world trembled at the sound of our rockets. And it will tremble again at the sound of our silence... The orders is : Engage the silent drive !
    (...) A great Day Comrads. We sail into History" Marko Alexandrovitch Ramius

  10. #20
    Membre Sénior Avatar de Wis
    Inscrit
    juin 2007
    Localisation
    Mâcon
    Messages
    3 094
    Merci / J'aime
    Cité(e)
    0 Post(s)
    Badgé(e)
    0 Sujet(s)
    Bon, j'aime quand mes différentes recherches arrivent à se combiner au fur et à mesure que j'avance dans la conception !

    Parce que là, je suis content !* (66)

    Petit rappel :*

    On a le travail de conception du mécanisme de l'ouverture des portes et de l'élévation du chariot [NDLR : déjà c'est du haut vol]...



    Qui va être fusionné avec les potences qui soutiennent le mécanisme des portes...



    Eeeeeeeeeeeeet BOUUUUUUUUM ! ! ! ! ! les deux premiers couples du montage des portes missiles depuis la poupe deviennent aussi le support de l'actionneur d'ouverture des trappes et l'élévation de la bouée ! ! !*



    Là, on frise l'orgasme !
    Bon là je dois dire, j'ai quelques ajustements à faire sur les encoches des murs inclinés et revoir deux trois détails de cohérence entre les différentes planches mais franchement, c'est peanuts* (60)
    "It reminds me the heady days of Spunik and Yuri Gagarin. When the world trembled at the sound of our rockets. And it will tremble again at the sound of our silence... The orders is : Engage the silent drive !
    (...) A great Day Comrads. We sail into History" Marko Alexandrovitch Ramius

Page 2 sur 5 PremièrePremière 12345 DernièreDernière

Sujets similaires

  1. Nouveau projet : ScaleShip Akula II par Warduke
    Par warduke dans le forum Navi / Sous-Marins
    Réponses: 42
    Msg: 04/05/2010, 12h31
  2. Réponses: 3
    Msg: 16/09/2009, 10h58
  3. la base de la base en TT1/8ème
    Par bobosch dans le forum Auto / TT
    Réponses: 13
    Msg: 13/01/2008, 23h11
  4. Discus 150 Airtech + servos + recept. + accu : 150 euros (Grenoble)
    Par Vinvin dans le forum P.A. / Aéro / Planeurs
    Réponses: 0
    Msg: 07/01/2007, 12h54
  5. Réponses: 19
    Msg: 23/02/2006, 15h27

Tags pour ce sujet

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas éditer vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code [VIDEO] est Activé
  • Le code HTML est Désactivé