Instruction ATO : le début de la fin ?

yves;2232097 à dit:

Bonjour,

La réaction de ce responsable pédagogique même si elle est parfois excessive tape à juste titre.
Je partage son analyse, le modèle associatif français qui a fait les belles heures de notre aviation de plaisance et rendu jaloux de nombreux pays est en danger.
Nombreux seront les petits clubs qui ne pourront pas survivre à cette nouvelle contrainte réglementaire.
On doit prochainement déposer notre dossier ATO, à suivre...

Alain
 
Bonjour,

Yves, cette discussion sur le site ACOP est fort intéressante, mais je pense qu' elle mérite d' être plus connue. En effet, placée dans cette rubrique peu de gens la consultent (voir le nombre d' intervenants et de lectures.) Peut être qu' en supplément l' ouvrir dans "discussions diverses" ce serait plus lu.

Dans le site ACOP, en préambule nous avons ceci :

"ACOP

et si vous pensez "qu'il vaut mieux fermer sa gueule et passer pour un con, que de l'ouvrir et prouver qu'on en est un", vous n'avez rien à faire sur ce Forum....!!!!"

C' est tellement évident qu' il était superflu de le préciser.

Mais rentrons dans le vif du sujet. Toujours dans le site ACOP je note ceci:

" Comment ne pas voir que ce mouvement vient de loin ? Le premier acte, décisif, n’a-t-il pas été la dévolution, aux collectivités territoriales, des aérodromes qui appartenaient à l’état ? En conservant ce patrimoine, l’Etat-Nation aurait donné un signal fort aux instances européennes, aurait signifié que non seulement ces plates-formes, mais les associations qui les font vivre sont l’élément fondateur de notre aéronautique, que les valeurs que celles-ci incarnent font consensus dans le pays et que la préservation de tout ceci n’est pas négociable. Au contraire, en atomisant ce patrimoine, en permettant qu’il soit ensuite bradé au plus offrant, voir au plus démagogue, n’a-t-on pas volontairement affaibli la force qu’il incarnait pour mieux préparer l’étape suivante, la curée ? "

Et bien là on retrouve un exemple concret que moi même et bien d' autres connaissent. Alain M. qui a écrit cette lettre était récemment le président de la plate-forme sur laquelle j' évolue. Depuis que la gestion de cette plate forme est passée de l' état à la collectivité de communes, diverses tentatives pour financiariser cette plate- forme ont été tentées sans succès d' ailleurs et c' est tant mieux pour nous car il en aurait été fini de l' aéroclub et du modèles club.

Tout ceci pour dire que dans tous les domaines, plus qu' une chose compte, l' argent. Alors il serait bon je le répète, que les modélistes soient informés également et qu' ils soient vigilants quant aux actions menées par la Fédé. C' est avant que ça se joue et non après.

Et pour conclure, le préambule de ACOP «et si vous pensez "qu'il vaut mieux fermer sa gueule et passer pour un con, que de l'ouvrir et prouver qu'on en est un", vous n'avez rien à faire sur ce Forum....!!!!» il est réaliste et exact car celui qui passera vraiment pour un con, sera celui qui ne dit rien et de ce fait consent, et sera le con...
 
Haut