L'aventure du UAS-FR-187306 continue.

JieM

Membre Sénior
Je partage ici un projet qui me semble intéressant vu qu'il sort (un peu) des habitudes aéromodélistes.
Pour info, je n'interviens dans ce projet qu'en tant que pilote et de "fournisseur" au groupe de travail des différentes données nécessaires à leurs analyses...
Cet avion vole avec 55W/kg en palier.
La prochaine étape sera d'en construire un de même dimension (4m d'envergure), montable/démontable rapidement, facilement transportable et qui fasse toujours moins de 25kg en près à voler...

[video=youtube_share;k2DsjNF-dFs]

Cet avion a été conçu et construit, à des fins de formation, en moins de six mois par les étudiants du Cursus Master Ingénierie Aéronautique Transports et Énergétique (Université de Paris Nanterre) en respectant les points clé de la réglementation CS23 niveau 1. A des fins de formation, cet aéronef a été développé dans un esprit industriel (réduction des coûts, reproductibilité...) et fait l'objet d'innovations intéressantes dont la structure interne. L'industrialisation permet d'envisager de produire une machine complète en environ deux semaines à deux étudiants pour un coût particulièrement réduit. La cellule a été conçue pour voler à faible vitesse en consommant le minimum d'énergie.Aile, stab et dérive en alu, fuselage en Alucobond (composite Alu - polyuréthane), poutres en CPEnvergure 3960mm - longueur 2870mm - poids 24.5kgMoteur XPWR 40 - puissance consommée 4000WHélice 22 X 12Accus : 10S2P 4000mah


JM
 
Dernière modification par un modérateur:
Et bien quand il s'agit d'aider des étudiants, je suis toujours partant.
Ci-dessous le 1er vol d'une nouvelle itération de leur engin volant...Cet avion a été conçu et construit, à des fins de formation par les étudiants du Cursus Master Ingénierie Aéronautique Transports et Énergétique (Université de Paris Nanterre) en respectant les points clé de la réglementation CS23 niveau 1. (contraintes structurelles pour du transport d'humain)
Poids de l'engin 24.15kg, envergure 4000mm, vitesse mini 50km/h - vitesse maxi 105km/h, puissance consommée max 4000W. Avec une piste quand même un peu courte pour un engin de près de 25kgs sans frein... Toutes les données du vol ont été enregistrées pour leur permettre de comparer les données réelles par rapport à leur calculs...
NB : je n'ai pas participé à la conception de cet appareil, mais simplement fait office de pilote d'essai...
:smile-new: (vol qui bien sûr a eu lieu le dernier jour de leur stage de fin d'année...ça, ça ne changera jamais !)


[video=youtube_share;fEp2ev9habc]https://youtu.be/fEp2ev9habc[/video]

JM
 
Et bien les étudiants passent eux aussi à l'hybride...
Leur dernière itération : un DLE35ra pour le vol complété par 2 moteurs électriques de 1500W pour le décollage. Et tout ça pour un avion de près de 4m d'envergure et de près de 25kg

IMG_20230124_164716.jpg

JM
 

Fichiers joints

  • IMG_20230124_164716.jpg
    IMG_20230124_164716.jpg
    488,6 KB · Vues: 60
Intéressant. La formule de la bi-dérive ne parait pas la plus optimale pour la consommation minimale d'énergie, ni pour minimiser les coûts. Sais-tu quelle était la contrainte autre qui a entraîné ce choix ?
 
Igloochien;2750442 à dit:
Intéressant. La formule de la bi-dérive ne parait pas la plus optimale pour la consommation minimale d'énergie, ni pour minimiser les coûts. Sais-tu quelle était la contrainte autre qui a entraîné ce choix ?
Salut

D’accord avec toi pour le côté "intéressant" de ce sujet.
Pour ce qui concerne, la formule bi-dérive, je ne pense pas que ce soit le sujet pour leur étude…je m’explique, ils partent d’une construction déjà réalisée avec ses qualités et ses défauts aérodynamiques, et il y en a plusieurs, et je pense que l’étude repose principalement sur le type de motorisation optimale avec la cellule donnée, cellule qui n’évolue pas d’une année sur l’autre !

Roland
 
Haut