Connexion S'enregistrer

Connexion

Votre Pseudo et mot de passe associé

Arcus Airy 3 axes

le . Publié dans Aéromodélisme. Affichages : 13030

Arcus Airy 780 version modifié 3 axes

arcus7

Ce petit planeur de vol libre vendu moins de 20€ dans tous les bons magasins de modélisme m'a inspiré, je préfère le vol de pente au vol de plaine. Possédant une radio en 41Mhz, j'ai voulu l'équiper sans que ça me coûte trop chère, ne sachant pas si ça allait fonctionner, d'ailleurs à l'heure ou j'écris ces lignes je ne sais toujours pas car vu le temps que l'on a dans notre région je n'ai pu l'essayer, néanmoins je vais vous faire partager mon bricolage, et peut-être que cela vous donnera des idées.

 

A l'origine ce petit planeur qui ne mesure que 780mm d'envergure et d'une longueur de 510mm pèse 85g il est monté en stabilo et dérive collé la verrière est aussi collé et l'aile en une seule partie tient avec deux petits aimants. Le moule est le même que pour la version motoplaneur trois axes de chez "Scorpio".

En premier lieu je me suis attaqué au fuselage car je ne savais pas comment j'allais faire fonctionner les ailerons et donc je ne savais pas si je faisais un deux axes ou trois. Je suis allé dans mon magasin préféré et j'ai récupéré trois servo RC-55 micro dimensions à la louche 25x25x12 d'épaisseur pour un poids de 9g, je voulais des servos pas trop gros mais un peu rapide et costaud car si ça ne fonctionne pas sur ce micro "gadget" je suis entrain de retaper un vieil "epsilon" des années 80 avec stab papillon que je transformerais en trois axes grâce au nouvelle radio. Moins de 20 euros les trois servos je ne me ruine pas

Premier travail

Décoller la verrière afin de voir l'emplacement ou je vais loger le récepteur, la batterie Lipo, le régulateur, ça va être chaud pour rentrer tout ça surtout que je ne veux pas couper les fils au cas ou ça ne fonctionne pas. Je décolle aussi le "nez" de fuselage en caoutchouc afin de sortir le lest qui se trouve dedans, il sort assez facilement et hop 18g de moins, et je recolle le nez aussitot.

Ce qu'il y a de bien c'est que le passage des gaines est déja fait dans le fuselage, je pose de la gaine nylon de dia 2 et 1 int mes commandes seront en c.a.p de 0,8mm

La dérive et le stabilisateur sont prévu collés au double face sur le fuselage je n'ai pas trop confiance mais pour le moment je laisse comme ça pour éviter de surcharger l'arrière qui m'obligerais par la suite à plomber l'avant.

Les deux servos sont vissés sur une plaquette de plexiglass de 1mm d'épaisseur et collés avec une colle époxy 5mn qui n'attaque pas la matière du planeur mettre la plaquette le maximum sur l'avant pour laisser le passage du servo de l'aile et pour le centrage, les deux guignols de servo sont réduit au minimum pour gagner du poids.

On ne le voit pas, mais les gaines se croisent pour éviter de forcer, pas de réglages de ce coté, le réglage se fait au niveau de la dérive et du stabilisateur. J'ai été obligé de reprendre un peu le fond du fuselage pour le passage des servos. Sur la photo, on voit bien l'interrupteur de mise en marche du récepteur, seule modif faite entre le régulateur (tout ordinaire lipo 4.8v), il n'est pas fixé, on verra après les premiers essais et sera mis au fond avec du double face ou tout simplement supprimé pour gagner quelques grammes, on voit bien aussi la prise femelle de raccordement pour le servo de l'aile.

De l'autre coté les tiges arrive droite sur les équerres, j'ai juste fait une pièce bizarre pour les réglages de trous

L'équerre est réalisé dans un morceau de nylon de récupération (angle d'une boite), tenue par une vis Parker de 2mm avec une contre plaque de 6x6mm (on l'a voit à peine sur la photo), un petit bout de gaine thermo rentré en force permet le réglage du zéro et sert de fusible en cas de chute, ici sur la profondeur et idem sur la direction. Attention chauffer la gaine thermo avant de l'installer près du polystyrene sinon ce sera la cata...

L'installation de la radio dans le cockpit se fait assez facilement, pourtant mon récepteur en 41 n'est pas microscopique, mais la batterie lipo 2 de 250mA de chez Graupner rentre pile poil sur la tranche au fond, le récepteur à gauche et le régulateur à droite finisse de remplir l'habitacle, le moins terrible est l'antenne fixé le long du fuselage, en 41 elle est longue.

Comme vous avez pu le voir j'ai volontairement mis l'inter de l'autre coté pour ne pas avoir à ouvrir et fermé le capot, car je n'ai pas trouvé de système pour le fixer, je voulais mettre une goupille devant et un aimant dérrière comme sur le "Winstar Advance", mais je n'ai pas encore trouvé de petit aimant, ça viendra !

Car de toute manière je suis obligé de l'ouvrir pour recharger la Lipo. Pour faire les premiers essais un ruban adhésif fera bien l'affaire.

Je n'ai rien fixé non plus je ne compte pas faire de l'accro les premiers vols mais ce n'est pas exclus par la suite.

Bon ça s'est fait...

A ce stade là j'ai un planeur deux axes

J'avais vu sur un forum que quelqu'un avait traversé l'aile pour faire passer la tringlerie par dessus ; efficace mais ça ne me plaisait pas de changer le look totalement du planeur.

Après plusieurs shémas sur le papier et retourné le troisième servos dans tous les sens, je me décide à le mettre de travers, il passe juste en diagonale entre les deux bords internes du fuselage et ne touche pas les deux autres servos à l'interieur, mon idée est que ça devrait être bon, allez un dernier dessin et au travail. Voilà le résultat

Il faut creuser l'aile avec précaution pour descendre le servo de la moitié de son épaisseur, dans la partie la plus fine l'aile à encore 4mm d'épaisseur environ, il est collé au double face, un petit palonnier découpé dans un morceau de récup de circuit imprimé de 1mm d'épaisseur. La plus grosse difficulté est la réalisation des deux rainure de 0.9 mm sur 5 mm pour le passage des renvois des tiges qui rejoignes les ailerons. On voit bien ces rainures perso j'ai fait une série de trous avec une mini perceuses monté sur colonne (pas top ma colonne) et un foret de 8/10 après j'ai réguler avec un cutter pointu et une lime tres mince avec du temps et de la patience ça le fait, ce n'est pas net net mais ça fonctionne sans accrocher. Il ne faut pas mettre trop de jeu car sinon les ailerons se promène, ni pas assez car sinon on arrache tout en le faisant naviguer.

Ne pas oublier de gainer la tige pour la libre circulation des mouvements, les gaines sont aussi coller à l'epoxy 5mn, on voit bien aussi un des deux aimants qui tiennent l'aile. Le guignol est fixé libre sur un bloc de bois dur de 12x12x8 mm

Et voilà l'objet est terminé, il ne reste plus qu'à mettre les autocollants livrés dans la boite et controler l'équilibrage. Allez un petit tour sur la balance, histoire de voire de combien on a engraissé la "bête", à l'origine il est donné pour 85g

138g soit 53g de plus. Voilà donc la charge alaire passe à 22,11 g par dm2 puisque la surface de l'aile est d'environ 7,8x0,8 dm soit 6.24dm2

En conclusion ça ne devrait pas trop mal aller en vol de pente, je vous tiendrais au courant dès les premiers essais effectués, un peu de patience aujourd'hui 28 avril 2012 le vent souffle à 35km/h avec des pointes annoncées à 110 pas question de sortir le "Monstre"

Voilà pour mes explications si vous voulez plus de renseignements je suis à votre disposition et je vous souhaite bon vols à toutes et à tous.

ALBATROS 42

Newsletter

Suivre l'activité du modélisme et des drones